Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // PSG/Guingamp

Quelle saison pour les remplaçants du PSG ?

Victimes des moyens pharaoniques du PSG, ils ne sont pas annoncés titulaires cette saison. Mais entre Salvatore Sirigu, Ezequiel Lavezzi ou encore Benjamin Stambouli, la vie de doublure pourrait prendre une signification différente d'ici juin prochain. Revue d'effectif du banc de touche parisien.

Modififié

Savaltore Sirigu


Poussé vers la sortie durant le mercato, désormais barré par Kevin Trapp, Salvatore Sirigu a fait le choix de tenter de forcer son destin avec le PSG. Sans succès pour le moment, Laurent Blanc ayant maintenu sa confiance à l'Allemand malgré son match raté contre Bordeaux. Pour l'Italien, le temps presse avec l'Euro en fin de saison, alors qu'il est le numéro 2 derrière Gigi Buffon au sein de la Squadra Azzurra. Trois voies possibles s'offrent à lui pour le restant de la saison : il profite de la prochaine boulette de Trapp pour montrer sa valeur ou il accepte de faire toute la saison sur le banc. La troisième option, la plus « raisonnable » , consiste à accepter de partir au mercato d'hiver, car l'opinion de la direction parisienne à son sujet semble arrêtée : il n'est pas en mesure de faire grandir le club sur la scène européenne.

Nicolas Douchez


Depuis l'arrivée de QSI, il fait partie des meubles au PSG, car il a accepté de renoncer à la place de titulaire promise avant le rachat du club pour devenir une doublure exemplaire. Mais cet été, l'arrivée de Kevin Trapp l'a fait reculer d'une place dans la hiérarchie des gardiens parisiens malgré le discours rassurant de sa direction. Si, les saisons précédentes, il avait pu se dégourdir en Coupe de la Ligue ou exceptionnellement en Ligue 1, l'ancien portier rennais pourrait compter sur les doigts d'une main ses présences sur les feuilles de match. Et il n'est pas impossible que son départ soit évoqué au mercato d'hiver si Sirigu prend racine.

Presnel Kimpembé


Considéré comme le 4e défenseur central du groupe derrière Thiago Silva, David Luiz et Marquinhos, Presnel Kimpembé n'a a priori aucune chance de faire bouger la hiérarchie cette saison. D'autant plus que l'international espoir français n'a pas encore disputé la moindre minute en match officiel et que sa dernière apparition en Ligue 1 remonte à octobre 2014. Techniquement, il remplace Zoumana Camara dans la hiérarchie des défenseurs parisiens et peut aussi dépanner à gauche. Pour rappel, le jeune retraité aujourd'hui dans le staff parisien avait disputé huit matchs de Ligue 1 la saison passée. En faire autant serait une première victoire pour lui.

Layvin Kurzawa


Recruté pour 25 millions d'euros, Layvin Kurzawa doit faire ce que Lucas Digne n'a pu accomplir en deux saisons, à savoir déloger le Brésilien Maxwell. Ou alors faire preuve de patience et attendre que l'ancien de l'Ajax et de Barcelone cède la place. Si, pour le moment, il n'a pas encore eu le temps de prouver qu'il pouvait assumer le rôle de titulaire, le joueur formé à Monaco en a néanmoins le potentiel et il n'est pas dit qu'il fasse toute la saison comme plan B s'il sait briller quand Laurent Blanc fera appel à lui. Les Parisiens ont beau avoir beaucoup d'argent, on ne claque pas 25 plaques sur un joueur auquel on ne croit pas.

Adrien Rabiot


Ses velléités de départ lui ont valu un surplus de médiatisation depuis deux ans, et Adrien Rabiot en a plutôt bien profité en étant prolongé, revalorisé et souvent présenté comme le futur emblème du projet parisien. À seulement 20 ans, l'international espoir n'a pas encore la carrure pour s'imposer dans un onze qui compte déjà Marco Verratti, Blaise Matuidi et Thiago Motta. Mais comme les saisons précédentes, les nécessités de turn over lui offriront un temps de jeu non négligeable et suffisant pour continuer sa progression. À condition qu'il sache en profiter à chaque fois pour se montrer décisif.

Benjamin Stambouli


Recruté pour être la doublure de Thiago Motta à la place de Yohan Cabaye, Benjamin Stambouli n'a peut-être pas le pedigree de l'international français, mais probablement un profil plus adapté à la fonction de sentinelle. Contre Reims d'ailleurs, l'ancien de Montpellier a montré qu'à défaut d'être un magicien du ballon, il savait jouer sobre et colmater les brèches. Il n'est pas venu à Paris pour gagner le Ballon d'or, mais pour se rendre utile dans un effectif de rêve. Et a priori, il aura plus de temps de jeu qu'à Tottenham l'an passé, donc tout le monde est content...

Jean-Kévin Augustin


Excellent durant la préparation estivale, Jean-Kévin Augustin a été récompensé avec des débuts en Ligue 1 cette saison. Mais le joueur formé maison n'a pas vraiment su saisir l'opportunité contre Ajaccio ou Montpellier, se montrant encore tendre pour ce niveau. Avec le maintien dans l'effectif d'Ezequiel Lavezzi, l'ancien de l'AC Boulogne-Billancourt ne devrait pas faire mieux que jouer les utilités. Et aurait donc intérêt à trouver un point de chute en prêt pour revenir plus fort à l'été 2016.

Ezequiel Lavezzi


En fin de contrat en juin prochain, il a été annoncé partant tout l'été, et pourtant il n'a pas bougé. Contrairement à Salvatore Sirigu, Ezequiel Lavezzi pourrait profiter du calendrier surchargé des Parisiens pour se rendre utile en doublure de luxe. Son but à Monaco, ainsi que son attitude positive quand il ne joue pas et sa bonne entente avec Ángel Di María sont autant de facteurs qui jouent en sa faveur. Un international argentin, cela offre plus de garanties pour la Ligue des champions qu'un jeune loup comme Augustin ou Ongenda.

Hervin Ongenda


Présenté il y a encore un an comme l'un des grands espoirs parisiens, Hervin Ongenda devait prendre du plomb dans la tête via un prêt à Bastia. Finalement, son séjour en Corse le lui a mis dans l'aile : incapable de s'imposer dans les plans de Ghislain Printant, son manque de caractère dans la difficulté aurait refroidi les dirigeants parisiens. S'il a participé à la pré-saison avec Paris, il est peu probable de le voir ailleurs qu'en Coupe de la Ligue d'ici le mercato d'hiver. Et après ? Un départ au mercato hivernal n'est pas impossible, alors que son contrat prend fin l'année prochaine.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom