Quelle reconversion pour Pep Guardiola ?

Si Pep Guardiola n’est âgé que de quarante-cinq ans, l’actuel coach de Manchester City a donné une interview à la NBC pour déclarer qu’il pensait déjà à la retraite : « Je suis en train d'approcher de la fin de ma carrière d'entraîneur, je suis sûr de ça. Je ne veux pas continuer à être entraîneur à soixante ou soixante-cinq ans. » Voici quelques pistes pour l’aider à ne pas s’ennuyer une fois le costume d’entraîneur rangé dans l’armoire.

Modififié

Golfeur professionnel


« Si vous me cherchez, je serai sans doute sur un parcours de golf. » Au moment de déclarer ce qu’il comptait faire après sa retraite d’entraîneur, Pep Guardiola n’a pas hésité longtemps. Comme tout ancien footballeur qui se respecte, le Catalan va profiter de son temps libre pour améliorer son put. Sa première victime ? Son ancien coéquipier au Barça, Laurent Blanc, toujours présent lorsqu’il s’agit de tâter le fer. Convaincu de son niveau, Guardiola se lance alors dans le circuit pro avec une idée en tête : disputer la Ryder Cup. Car oui, ce qui fait vraiment kiffer Pep, ce n’est pas la Ligue des champions ou le Mondial des clubs, mais bien cette compétition de golf entre les États-Unis et l'Europe. Alors qu’il avait été convié à l’édition 2012 par le capitaine de la Team Europe, José María Olazábal, Guardiola a vécu, depuis les tribunes, sa plus grosse émotion sportive : « L’expérience que j'ai vécue à Medinah ce jour-là a été le moment le plus fort que j'ai jamais connu dans toute ma vie de sportif. Au dernier tour, nous (l'équipe d’Europe, ndlr) étions dans les cordes, nous avions virtuellement dix points de retard. Et avoir vu le public américain réagir alors que nous grignotions point par point notre retard – neuf, huit, sept, six, cinq, quatre... – sur les derniers trous, c'était tout simplement incroyable. » Malheureusement, alors qu'il arrive à squatter une place dans l'équipe de Ryder Cup 2022, Pep enchaîne les triple bogey et laisse les États-Unis célébrer la victoire. Définitivement meilleur avec ses pieds.


Président du Barça


Chez Guardiola, rien n’est laissé au hasard. Alors lorsqu’il évoque sa retraite, en réalité, Pep a déjà son plan en tête. Quitter Manchester City à la fin de son contrat, soit en 2019, après avoir remporté une Premier League, mais surtout la première Ligue des champions de l'histoire des Citizens. Avant de se lancer dans une autre bataille, celle de la présidence du Barça, afin de remplacer Josep Maria Bartomeu, élu en 2015 et qui ne tentera pas de briguer un autre mandat lors des élections de 2021. Une aubaine pour l’ancien coach du Bayern, qui pense avoir une autoroute vers la présidence. C’était sans compter sur son ancien protégé, Gerard Piqué, qui n’a jamais caché son envie de devenir président du club blaugrana. Soutenu par ses fidèles Xavi et Iniesta, Guardiola remporte l’élection haut la main. Son programme : s'inspirer du modèle de Bilbao en ne recrutant que des joueurs catalans. Bye bye Luis Suárez, Neymar et Lionel Messi. Un bel idéal sur le papier. Malheureusement, sur le terrain, les résultats ne suivent pas, et les deux clubs de Madrid se partagent les titres, les supporters blaugrana ne pouvant se consoler qu’avec une finale de Ligue Europa perdue contre Séville. Aux élections suivantes, Gerard Piqué prendra sa revanche et atteindra enfin son but. Avec un programme qui tient en deux mots : « Anti Madridista » .


Colocataire de Bielsa


« Je suis un grand fan de Marcelo Bielsa. Il a donné de la dignité à notre profession. Il sait absolument tout du football. Il est honnête et droit. Je l’admire beaucoup, c’est l’une de mes idoles en tant qu’entraîneur. » Au moment d'évoquer le nom de Marcelo Bielsa, Pep Guardiola n’est jamais avare en compliments. Alors dès qu’il en a l’occasion, il part en Argentine pour discuter avec son mentor. Au point de rester enfermé seul dans une pièce avec El Loco durant onze heures de suite : « J’ai appris énormément. En onze heures, tu peux apprendre beaucoup, mais tu ne peux pas non plus connaître Marcelo Bielsa. Pour ça, il faut vivre avec lui, faire plus de choses avec lui. » Afin de réaliser son fantasme, une fois son contrat à City terminé, Pep passe un coup de fil à Marcelo pour lui soumettre l’idée d’une coloc au Mexique, pays sur lequel les deux hommes ont déjà posé un jour leurs valises. Après six mois de vie commune à parler football, tactique, tactique et encore tactique, Guardiola et Bielsa décident de publier un livre de football sur... la tactique. Un pavé de douze mille pages préfacé par Franck Passi et encensé par la critique.


Maître brasseur


Quelques minutes après avoir annoncé que sa retraite approchait, Pep Guardiola a vu l’ancien tennisman allemand Boris Becker lui envoyer un petit conseil sur Twitter : « Allez Pep ! Tu es soumis à beaucoup de stress ces derniers temps, et les choses ne se passent pas comme prévu, mais nous t'aimons ! Bois une bière anglaise bien fraîche et détends-toi. » Par respect envers l’ancien numéro un mondial, Guardiola s’exécute et s’offre une petite Boddingtons. Assis tranquille sur son canapé devant Top Gear, le Catalan a une idée de génie : se lancer dans la fabrication de bière artisanale. Un projet qui lui avait déjà trotté dans la tête lors de son passage en Bavière durant le traditionnel Oktoberfest. Après avoir révolutionné en partie le football, Pep compte bien marquer le monde de la binouze de son empreinte. À l’image de Gary Bocaly qui se lance dans la fabrication d’un rhum pétillant, l’ancien coach du Barça dégaine, lui, sa nouvelle trouvaille : la bière sans mousse. Une idée saugrenue mais qui finira, comme souvent avec Guardiola, par fonctionner partout dans le monde. Sauf au bar PMU où les irrésistibles continuent d’avaler leur 1664 en pression.


Président de la Catalogne


« S'il avait existé un État catalan, j'aurais joué avec la sélection catalane. Mais à cette époque, ce n'était pas envisageable. » International espagnol à quarante-sept reprises, Pep Guardiola n’a jamais caché son envie de voir la Catalogne indépendante. Mieux, lors de la campagne des élections régionales catalanes en 2015, Pep avait son nom inscrit sur la liste indépendantiste « Convergència y Esquerra » qui proclamait la naissance de l’État de Catalogne. Interrogé sur cette position, l’actuel entraîneur de Manchester City avait dégainé les crocs : « Si quelqu'un est gêné par ma participation à ce processus, c'est son problème. » C’est donc tout naturellement que Guardiola se présente aux élections présidentielles de l’État de Catalogne créé en 2020. Une fois élu, Pep interdit aux clubs catalans de disputer la Liga avec ceux qu’il nomme à présent les « Espingouins » . Une ligue catalane est alors créée, dans laquelle figurent - entre autres - le Barça, l’Espanyol et Perpignan. Une balade pour le Barça qui, tel un vulgaire BATE Borisov, enchaîne onze titres d’affilée mais voit ses stars quitter le néo-pays pour rejoindre l’Angleterre, l’Italie ou, pire, l’Espagne.


Grand maître international aux échecs


Après avoir quitté le Barça lors de l’été 2012, Pep Guardiola s’était offert une petite année sabbatique à New York. Entre deux visites aux galeries d’art contemporain, le Catalan s’était lié d'amitié avec le maître des échecs, Garry Kasparov. Revenu dans son appartement new-yorkais une fois sa retraite sportive officielle, Pep retrouve très vite son ami russe. Compétiteur dans l’âme, l’ancien coach du Bayern se lance alors un défi à lui-même : battre Kasparov aux échecs. Tel un acharné, Pep parvient à réaliser l’exploit après cent vingt-sept échecs consécutifs. Sûr de sa tactique offensive, le Catalan se lance alors chez les pros et révolutionne la discipline. Sa tactique ? Un plan de jeu largement inspiré de son époque barcelonaise. Un seul chien fou, Carles Puyol, pour protéger son roi. Une tour de contrôle, Sergio Busquets, qui mange les pièces adverses qui tentent de traverser la moitié du plateau. Et, contrairement aux autres joueurs d’échecs qui se débarrassent de leurs pions, Guardiola fait de ce petit pion inoffensif, Lionel Messi, sa pièce maîtresse. C’est avec lui que Pep colle échec et mat à tous ses adversaires. Et voilà comment le Catalan se fera surnommer Pep Guardialov.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
Note : 2
Pourquoi pas philosophe!!??
C'était trop difficile d'écrire des conneries la-dessus?
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Très belle remarque.
D'ailleurs le Pep a l'air très cultivé, ça ne m'étonnerait pas qu'il sorte un livre un jour, un vrai, genre un essai voire un roman, qui sait s'il n'aurait pas de l'imagination ? Pas une connerie d' autobiographie à la con pour joueur à l'ego surdimensionné -Salut William, coucou Jérôme !

Peut-être une biographie de son colloc' d'amour, le grand Marcelo.
L'autobiographie il l'a déjà...
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 1
Ne l'ayant pas écrite lui-même, c'est une biographie, mais c'est vrai que je l'avais omise.
Ca fout un peu en l'air mon avant dernière phrase, bien vu.
zinczinc78 Niveau : CFA
Champion du monde de FIFA !

Y'a rien de plus énervant à FIFA qu'un mec qui garde la balle derrière.. Tu finis par déclencher un pressing et tu te fais prendre dans la profondeur. Un grand classique.

S'il travaille sa technique et surtout la finition, Pep serait imbattable à ce jeu ! Enfin, à condition de pas mettre Bravo dans les buts..
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Pressing à 75 minimum, agressivité à 85 et hors-jeu activé. All-attack en phase de pressing, counter attack dès que tu récupères la gonfle.

En général ça calme les tiki-takon.
6 réponses à ce commentaire.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 2
Blogueur voyage.
Après avoir fait l'Allemagne, l'Angleterre et, bien sûr, sa Catalogne natale, Pep commencerait son périple en Argentine, sur les terres de son maître à penser, puis au Brésil (dans lequel il resterait un mois ou deux histoire de profiter de la plage de Copacabana et des délicieux Daiquiri du Miramar Hotel à Rio).
Il irait ensuite faire un petit tour au Chili (histoire de dire), avant de craquer et retourner au foot, car pour un passionné de foot il n'y a qu'une chose, même quand on cherche à s'en éloigner : le foot.
Surtout quand, comme Guardiola, on n'a toujours pas gagné la coupe du monde à 51 ans. Il va donc prendre en main l'équipe nationale Suisse et remporter les doigts dans le nez les qualifications pour la CDM 2022.
Traité par certains haters d'entraîneur surcôté (c'est facile avec un tel budget !), les suisses suivront un long fleuve tranquille et remporteront la première Coupe du Monde de leur histoire, au bout du désert.
Bien sûr, les détracteurs de Pep diront que ce dernier a bénéficié du climat horrible au Qatar en été (d'ailleurs la clim dans les stades a donné la diarrhée à la moitié des joueurs du monde connu), ainsi que des largesse d'Infantino qui a expérimenté la coupe du monde à 38, pouquoi ? Parce que.
C'est vrai qu'ayant battu l'Italie 3 à 0 (pour se venger de Conte qui l'avait battu en championnat en 2017, même si ce dernier n'était plus sélectionneur, l'imaginer pleurer devant sa télé était trop beau) en demi et les grands favoris Qatari (qui avaient littéralement écrasé l'Allemagne 9-0 et rousté l'Espagne 24 à 1) était facile.

Bref, Pep reprendra une retraite bien méritée en étant toujours le meilleur entraîneur du monde, l'un des meilleurs de l'histoire et pourtant toujours autant remis en question, mais qu'en aura-t-il à foutre ? Il aura rejoint Tupac, Mozart, Dali, Elvis et consort sur la fameuse île des immortels.
defense classique Niveau : CFA2
" Un pavé de douze mille pages préfacé par Franck Passi "

Guardiola, Bielsa, Passi, le triangle magique de la tactique !
Je l'aime bien Pep mais il faudra qu'un jour on arrête toutes ces légendes sur lui, il a passé 11 heures d’affilée en train de parler Football avec Bielsa, il n'a passé son temps libre sur New York qu'entre les Bibliothèques et les galeries d'art blablabla...demain on va nous dire qu'il participe en secret sur les recherches sur le vaccin du SIDA!! Sofoot on connait votre admiration sur le bougre mais il faut pas en faire trop
Merci il fallait que je me lâche, retour au boulot les mecs
Moi je le vois bien en tenancier intraitable et rigide d'un bar à putes à Lima. Il aura tout le temps de lire et de méditer sur "l'art de la guerre" et d'inventer un nouveau système que les journalistes sportifs français appelleront le "pipi-caca" et qui consiste en un 2-2-3-3 où les passes latérales sont interdites.

Expérimenté avec succès avec l'Alianza qui remporte 3 doublés coupe-championnat entre 2018 et 2020, Pep revient en Allemagne où il prend gratuitement les commandes de l'Eintracht Braunschweig promu en Bundesliga. Première journée août 2021, le club bas-saxon met une fessée historique au grand Bayern 9-1. À la fin du match, Rummenigge succombe à une crise cardiaque foudroyante.

L'Eintracht se promène sur les jolies pelouses germaniques et finit champion avec 22 points d'avance sur la franchise taurine le RB Leipzig.

Pep, le devoir accompli, se retire comme moine shaolin à Mihintale au Sri Lanka.
Jeune quille Niveau : CFA
Ce commentaire est meilleur que l'article.
1 réponse à ce commentaire.
Consultant sur La chaîne l'Equipe ?

"Président Guardiola, à vous de trancher ce duel entre Carine Galli et Dominique Séverac"
Je l'aurais bien vu animer son programme sur RMC, entre coach Courbis et Luis Fernandez.
si c'est sur RMC il ira dans l'After Foot où Daniel Riolo lui expliquera qu'il ne comprend pas aussi bien le foot que Daniel Riolo
2 réponses à ce commentaire.
Avant la retraite, il faut aussi voir quels grands défis Pep va relever dans le football.

Etre champion d'Espagne avec le Barça était un premier défi, puis, il a choisi le défi fou d'être champion d'allemagne avec le Bayern, à présent, c'est le défi incroyable d'être champion d'Angleterre avec City (oups, Chelsea est plus costaud que prévu, dommage ...). Pep étant un homme qui n'a peur de rien, je pense qu'il voudra aussi relever les défis titanesques d'être champion d'Italie avec la Juve et champion de France avec le PSG.

Après, pour faire un peu exotique aussi, peut être le défi hallucinant d'être champion de Biélorussie avec le Bate Borisov !

Un putain d'homme de défi !
Note : 1
Ha oui c'est vrai que city a marché sur la premier league l'année passé.
1 réponse à ce commentaire.
Je ne comprends comme on peut associer le mot "surcoté" (qui est un mot lui meme surcoté au vu de son utilisation abondante) et Pep Guardiola qui fait déjà partie des meilleurs de tous les temps.
Il faut rappeler que son Barça est tout simplement un chef d'oeuvre tactique et esthétique et qu'il n'a pas juste aligner les noms sur la feuille. Cette équipe avait une cohésion harmonieuse et une efficacité redoutable et je ne suis pas loin de penser que Messi ne serait pas Messi sans Pep (du moins son explosion au yeux du monde aussi précoce). Ce qui est certain c'est que Messi n'était pas le meme joueur à la fin de l'ère Rijkard et sous Guardiola. Son repositionnement en faux 9, poste désuet en 2008, vient de Guardiola également.
Le fait de ne pas avoir gagner la C1 avec le Bayern ne sont pas non plus représentatif de son parcours en terre bavaroise. L'un de ses mentor, Juan Manuel Lillo qui met en avant le processus, le parcours qui mènent aux résultats plutôt que les résultats eux-mêmes, c' est ce qui s'est passé selon moi au Bayern qd tu vois que Boateng raconte qu'il pensait que défendre était une question d'instinct et que Guardiola lui a dit qu'il y avait un vrai art de défendre. Aujourd'hui, Boateng est sans aucun doute une reference mondiale.
S'il devient pas Politicien un jour ou l'autre je me coupe une couille. Enfin je coupe une couille à mon voisin, ça fait moins mal.
Je le vois bien d'abord gérer la formation de coachs espagnols, ça doit être génial d'apprendre de lui. Quand je lis toutes les critiques le concernant, je me rends compte que c'est vraiment que des conner***, et qu'il ne faut pas y preter attention. Les gens qui écrivent "Guardiola veut prendre sa retraite parce qu'il n'y arrive pas avec City", ne connaissent rien au football.
Pourquoi pas pizzaiolo? Il en a déjà une à son effigie...
Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 8
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 22
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 25 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 21 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6
lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 40 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16
À lire ensuite
Fernandinho, face sombre