1. // Euro 2012
  2. // Victoire finale de la Roja

Quelle place dans l'Histoire pour cette Espagne ?

C’est une place de choix dans la constellation du football que l’Espagne est allée chercher grâce à son incroyable triplé jamais accompli : Euro, Mondial et re-Euro derrière ! Une place tout au-dessus des autres équipes de légende ? Hola minute, car c’est le genre de question bien plus complexe qu’il n’y paraît.

0 24
Il y a vingt ans à Monaco, en pleine préparation pour les JO, l’équipe américaine de basket avait rencontré le Prince Albert autour d’un gueuleton gourmand-croquant. Alors qu’on lui demandait ce que cela leur avait fait de manger avec son Altesse, Charles Barkley, jamais en retard d’un bon mot avait rétorqué : « Faux ! C’est lui qui a mangé avec nous  » . Ce lundi, l’équipe d’Espagne de football a ripaillé en compagnie du Roi Juan Carlos et il y a fort à parier qu’aucun membre de la Roja n’oserait, même pour rire, glisser une vanne à sir Charles. Et il y a dans ce parallèle un peu tout ce qui rassemble cette Espagne impériale depuis 2008 à certaines de ses devancières mais aussi ce qui peut éventuellement l’en séparer. Oui, les Espagnols champions du monde et désormais doubles champions d’Europe en titre, s’invitent à la table des rois en promenant une incroyable normalité.

Il paraît que c’est l’époque qui veut ça (suivez notre regard) mais cela pèse d’un poids insoupçonné dans la place à accorder à cette Invincible Armada qui siphonne les trophées de la planète foot depuis quatre ans. Car d’un strict point de vue comptable, cette trilogie réussie par les Ibériques ne trouve aucun équivalent dans l’Histoire du jeu. Même le grand Brésil de la fin des années 50, double champion du monde à la file (1958 et 1962) avait échoué sur le plan continental avec trois finales de Copa America perdue entre 1957 et 1959. La grande RFA des 70’s aussi avait dû lâcher le dernier morceau de son odyssée en s’inclinant aux tirs au but de l’Euro 1976 face à la Tchécoslovaquie de Panenka. Quant à nos Bleus chéris, injouables en 1998 et 2000, ils étaient passés directement par la fenêtre d’un premier tour du Mondial nippo-coréen de 2002 moins rythmé par les buts que les bulletins médicaux de la cuisse de Zizou. C’est en mesurant la grandeur de ceux qui ont foiré dans la tentative de cet exploit, que l’on situe l’immensité de ce qu’ont accomplie Casillas et ses amigos.

Une histoire de fantasmagorie…

Mais alors quoi ? Sont-ils pour autant les plus grands de tous les temps ? C’est là que l’affaire se complique un peu car cette unité de mesure souffre de deux complexités. L’une liée aux limites naturelles et scientifiques de la comparaison à travers les âges, qui rend passionnées mais totalement caduques les conversations accoudées au zinc pour déterminer qui de Pelé ou Maradona est le meilleur footballeur jamais vu. L’autre est liée à une subjectivité de la question fatale : cette Espagne frappe-t-elle les imaginaires avec la même force que ses grandes devancières ? Une thématique au moins aussi importante que la stricte considération du palmarès. Sinon en tennis, Roy Emerson (12 titres majeurs) toiserait de haut Björn Borg (seulement 11 succès en Grand Chelem) alors qu’on souhaite bien du courage aux non initiés pour se souvenir de l’Australien quand tout le monde, absolument tout le monde, connaît le Suédois. Pourquoi ? Car l’homme au bandeau a nourri l’imagerie bien davantage que l’Aussie susnommé. C’est dans la fantasmagorie que se bâtit aussi la grandeur, l’exemple le plus évident restant le choc causé par le Brésil de Pelé. L’exemple le plus évident mais pas nécessairement le meilleur. Car plus parlantes encore sont les places occupées par la Hongrie 54 ou les Pays-Bas 74, tous deux finalistes malheureux mais dont l’empreinte reste néanmoins supérieure à celle de leurs vainqueurs allemands. On vous voit venir : mais que peut-on oser encore reprocher à la Roja ?

Mais bon sang, qui est la star ?

C’est vrai, après tout, le succès espagnol est le triomphe de la technique, des passes et des petits formats. Une idée de jeu séduisante forcément. Sans compter que, sans que personne n’y fasse vraiment gaffe, Vicente Del Bosque a inventé l’air de rien une façon de faire : se protéger en gardant la gonfle. Jamais on n’avait vu une équipe à ce point formaliser la possession de balle comme un acte défensif (malgré le contre exemple de la finale, un match où comme par hasard les champions n’ont eu la chique que 52% du temps). Par le passé, ce type de gourmandise était avant tout destiné à déséquilibrer le bloc adverse. Là non. Le plus souvent, l’Espagne a fait circuler le cuir avec pour seul souci de priver l’autre de munitions, une stratégie pleine de bon sens quand on y songe. Mais cette technique collective inégalée, voire inégalable, porte en elle les deux revers des nombreuses médailles ibériques. L’une tient au fait que les matches - la finale mise à part, ok - de l’Espagne manquent terriblement de passion et ce n’est pas un jugement de valeur. Juste la conséquence des interminables séances de transmissions comme une fin en soi, un monologue haut de gamme privant l’adversaire de réplique et annihilant l’idée même d’un combat, cette notion qui fait basculer un match dans l’inoubliable.

L’autre tient au fait qu’avec l’Espagne, la star… c’est l’équipe. Un idéal suggéré par tous mais auquel l’homme, cet être décidemment versatile, trouve à redire dans son inconscient profond. Car dans sa représentation de la performance ultime, le supporter a besoin d’un élu surnaturel pour porter le message : Pelé, Cruyff, Maradona, Ronaldo, Zidane et on en oublie évidemment. Ou quand le football figure plus que jamais le sport collectif le plus individuel qui soit. Or - et sans minimiser le talent hors-norme de Xavi, Iniesta, Ramos, Casillas, entre autres - pour l’heure la Roja ne possède pas ce joueur charismatique, emblématique, très au-dessus des autres à tous les points de vue, susceptible de trôner individuellement en compagnie des monstres cités plus haut. Pour l’heure, l’Espagne imprime davantage les livres d’Histoire que les mémoires, subtile nuance. Terrible quand on y songe car cette supériorité implacable depuis quatre ans et cet ode continu au collectif, deux idéaux absolus, finissent par se retourner contre elle. Injuste… et réjouissant ! Car voilà le dernier grand défi de cette Roja, et quelle meilleure occasion pour le relever qu’un sacre au Brésil, le royaume du football, dans deux ans. Là, Iniesta & co clôtureraient vraiment la question.

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 1
Comme quoi, c'est con que Messi ne se soit pas fait naturalisé espagnol hein... ^^

Pis la (super-)star, c'est Arbeloa !!

Par contre, qd Xavi (et Puyol) partiront, il restera Iniesta... et si ce mec arrive à marquer un p'tit peu plus de buts, il pourra vraiment devenir une idole (plus qu'il ne l'est déjà)

Ou alors, faut trouver une pépite en attaque...
Bon article.

Oui, l'Espagne c'est une super-équipe sans super-stars.

Il est à parier qu'aucun espagnol n'aura le ballon d'or cette année encore.

Et même si elle remportait à nouveau la coupe du monde dans deux ans, ce serait probablement pareil.

En 2010, le jury n'a pas su qui récompenser. Xavi, impeccable métronome mais peu spectaculaire et pas assez buteur? Iniesta, plus visible mais plus irrégulier (car plus fragile)? Casillas?

Finalement, il a opté pour le donner à Messi.

Peut-être que cette absence de leader charismatique lui donne moins de visibilité et de reconnaissance. Mais c'est aussi ce qui fait sa force.

L'Espagne c'est la force du collectif, par excellence.

Et à ce niveau-là, précisément, je crois qu'on peut dire d'elle qu'elle la meilleure équipe de l'histoire.
le probleme de l'espagne c'est qu'au lieu d'avoir un ou 2 joueur au dessus du lot elle a en la moitié du onze titulaire. forcément difficile d'en ressortir un parmis tout ces fabuleux joueurs. On voit quand meme au fil des années iniesta petit à petit mais inexorablement s'élever légèrement au dessus de ses coequipiers. Point d'orgue en 2014 ?
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 3
On reconnait une grande équipe quand on est capable de dire 'il y avait un avant et un après". A partir de là cette Roja est historique, on sait maintenant que l'on peux jouer sans avant centre de métier mais avec 7 milieux constamment en mouvement. Et surtout j'ai l'impression qu'on ne sait plus quoi faire pour l'arrêter, cette équipe a gagné contre quasiment tous les dispositifs tactiques de son époque. Prodigieux mais effrayant!
cette Espagne est probablement la meilleure équipe de l'Histoire. Il faudrait tout de fois regarder la concurrence rencontrée par les différentes "dream team" de chaque époque.

Mais pour moi, la plus belle équipe restera à jamais le Brésil 82.
Note : 2
Oui point d'orgue en 2014.

Si l'Espagne est si forte c'est parce qu'aucun joueur n'en ressort aussi fort que les Pelé Maradona et compagnie.

Iniesta deviendra ce Pelé ou Maradona en soulevant le trophée au Brésil (compétition pour laquelle ils seront encore favoris).

Sinon c'est bien vu l'idée de comparer la marque dans l'Histoire ou dans les mémoires de cette équipe. On voit bien que c'est le désir de l'auteur de faire la nuance. Mais sérieusement, en quoi peut on juger sa marque dans les mémoires alors que ça ne fait que 2 jours qu'elle vient d'y rentrer dans l'Histoire ??? C'est un peu bancal comme raisonnement. Et j'ai du mal à croire qu'on se souviendra moins de cette Espagne que de l'Argentine de Maradona. D'autant plus qu'on se souvient surtout de Maradona plus que de l'Argentine...
Oui Saviola et comme dit vu qu'il y'a la moitié voire un peu plus de l'effectif qui est au dessus du lot et ben on retiendra l'équipe mais aussi les joueurs (Xavi, Casillas, Iniesta etc) vu que qu'ils sont les meilleurs à leur poste respectif et ce depuis longtemps. En somme l'équipe d'Espagne a réussi là où la France a échoué en 2002, sobrement et avec classe! Hihi le coup de la pub adidas à l'époque avec les deux étoiles! On l'a un peu oublié mais ces bleus là en 2002 pourtant champions du monde et d'Europe étaient déjà bien énervants...
"L’une liée aux limites naturelles et scientifiques de la comparaison à travers les âges, qui rend passionnées mais totalement caduques les conversations accoudées au zinc pour déterminer qui de Pelé ou Maradona est le meilleur footballeur jamais vu."
Je crois que tout est dit, ce genre de comparaison est aussi inutile qu'impossible.
Comment comparer avec le Brésil des années 60 avec l'Espagne des années 2000 ?
Le Brésil n'a effectivement jamais eu la bonne idée de gagner l'Euro !
Plus sérieusement la Copa se joue tous les 2 ans c'est déjà une grosse différence avec notre Euro ....
L'Espagne est sans conteste la meilleure équipe de ces dix dernières années et c'est déjà pas si mal.
Le vrai joueur charismatique de l'équipe d'espagne, ces vingt dernières années, c'est Raul. Point barre. Charismatique car loser (même si brillant), charismatique a tel point qu'il n'a pas eu besoin d'être champion d'europe ou champion du monde pour être le plus grand joueur espagnol de tous les temps. Je pense que la roja aurait gagné avec lui aussi (surtout la coupe du monde, où les attaquants n'ont pas brillé), mais l'histoire en a voulu autrement.
Mozart&Pollux Niveau : District
Peut-être que les Espagnols sont surtout les premiers à avoir véritablement compris que le foot est un sport d'équipe. C'est donc l'équipe qu'il faut savoir mettre en avant pour gagner et pas forcément un seul joueur (cf ce qui arrive à l'Argentine de Messi)

Et comme cette prise de conscience est concomitante avec l'explosion d'une génération en or, ça donne des trophées.

La seule solution pour les battre est de faire pareil càd jouer en équipe solidaire avec ses armes (cf Inter - Barça et le sacrifice Eto'o qui plutôt du genre à se stratifier)

Mozart&Pollux Niveau : District
*est plutôt du genre à se starifier

pardon
L'espagne est forte , très forte mais j'ai pas la gaule en les voyant jouer, ca manque de folie. De cette espagne on retiendra le collectif exceptionnel.
Je ne pense pas que l'Espagne ait prouvé que jouer sans avant centre pur dans son schéma de base était une excellente solution. Au contraire cette option tactique l'a mise en difficulté sur tous les matchs qu'elle a joué ainsi, jusqu'à une finale dont il ne faut pas surinterpréter le score, les italiens s'étant sabordés (en plus l'Espagne a concédé des grosses occases sur ce match).

Elle a montré que ça n'était pas totalement incohérent et que ça pouvait servir ponctuellement, mais ça on le savait déjà (Roma).

Je trouve quand même que sur cet euro elle a eu tendance à être une caricature d'elle même. La performance globale est bonne, mais il faudra se poser un jour la question du niveau des concurrents, le finaliste est beau mais son 11 fait pitié par rapport à celui aligné en 2006, l'Allemagne est une équipe de gamins, et les autres...?
La superstar, c'est Casillas. C'est la seule individualité qui sort du lot (en plus d'être le capitaine).
Comme évoqué dans l'article, il y a deux catégories d'équipes qui marque leur temps:

-les équipes esthètes, la maquina de River Plate,Torino de Mazzola,Hongrie 50-54,Real Madrid de Di Stefano et Zidane, le Barça de Cruyff à aujourd'hui, Brésil 70 et 82, Ajax et Hollande de Cruyff, Ipswich Town de Robson,la France de Platini,le Danemark 86,l'URSS/Dynamo Kiev de Lobanovski, Milan AC de 88 à 93,FC Nantes 95...

-les équipes moins stylées mais efficaces et gagneuses,Inter Milan 63-67,Independiente 70-74,RFA et Bayern 70s, Liverpool et Juventus 70s et 80s,Man United et Porto 90s à aujourd'hui,la France 98-2000, les équipes de Mourinho...

Maintenant, où mettez-vous cette équipe d'Espagne ?
Excellent article. En effet, le charme du football réside toujours dans le fait que rien est écrit d'avance. Or l'Espagne renie cette règle élémentaire à la construction de sa légende...
Euh, pour être exact, l'Espagne n'est pas la seule nation à avoir fait le triplé.

L'Italie 34-38 a fait le triplé Coupe Du Monde - JO - Coup Du Monde.

On peut même dire que cette équipe d'Italie a fait mieux que l'Espagne actuelle car les JO de l'époque étaient l'équivalent d'une véritable Coupe du Monde, pas comme aujourd'hui.
Du coup, que dire de l'Uruguay des années 20:
copa america 1923,1924,1926 et J.0. de 1924 et 1928.
Un Quintuplé !!!
En 2014 je vois peu d'équipes pouvant mettre à mal cette façon de jouer.
Seule une équipe au bon collectif avec un joueur d'exception pourrait le faire. Si l'Argentine avec Messi hausse son niveau de jeu (très haut) elle peut être cette équipe.
Bien sur la performance restera dans l'histoire ! Collectivement et tactiquement l'équipe est une des meilleurs de l'histoire. Mais on retiendra surtout que cette équipe joue mécaniquement, presque de façon monotone, avec une victoire inéluctable à la clé...bref on retiendra une équipe chiante ! L'Espagne de 2008 à 2012 c'est juste le catenaccio 3.0!
C'est froid et ca gagne, aussi pour cela ils resteront dans les mémoires, c'est certain mais pas au même titre que le brésil 82 ou Hollande 74...
Hier à 22:27 Le missile en lucarne de Podolski 10 Hier à 21:02 Quand Kylian Mbappé va aux cages 15
Hier à 17:15 Une réforme de la réglementation des transferts ? 16 Hier à 16:35 SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:22 Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 17 Hier à 14:36 Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 89 Hier à 14:06 L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 41 Hier à 12:03 Une vidéo anti-Wenger embarrassante 35 Hier à 11:23 Un lob soyeux au Chili 2 Hier à 10:43 Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5
mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 27 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 40 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 19 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 17 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 7 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4 dimanche 5 mars Verratti a désormais sa chanson au Parc 25 dimanche 5 mars La chaude ambiance du PAOK 23 dimanche 5 mars Un entraîneur autrichien viré pour trafic de coke 6 dimanche 5 mars Dries Mertens, un buteur qui a du chien 7 dimanche 5 mars Modrić sort sous l'ovation du public d'Eibar 8 dimanche 5 mars Les Pays-Bas, c'est le Brésil ! 9 dimanche 5 mars Mathias Pogba marque au bout de 48 secondes dans le derby de Rotterdam 7 dimanche 5 mars Des supporters du Benfica lancent un siège sur un gardien 3 dimanche 5 mars Coman bientôt définitivement au Bayern 33 dimanche 5 mars Deux golazos en deux minutes à Cruz Azul 1 samedi 4 mars Bientôt la vidéo dans le football anglais ? 4 samedi 4 mars Les futures séances de tirs au but se joueront-elles au tie-break ? 14 samedi 4 mars Guardiola a Yuri Berchiche dans son viseur 19 samedi 4 mars Bientôt des caméras sur les arbitres amateurs anglais? 1 vendredi 3 mars Le foot français pleure son Kopa 3 vendredi 3 mars Un gardien se prend une douche de (faux) billets 2 vendredi 3 mars Un supporter passe un test de langue pour acheter des tickets 6 vendredi 3 mars Les joueurs argentins en grève 3 vendredi 3 mars Les joueuses suédoises remplacent leur nom par des citations 5 vendredi 3 mars D'après la CGT, ils étaient cinq à réclamer le départ d'Alexis Sánchez d'Arsenal 25 vendredi 3 mars Plus de 2000 arbitres amateurs anglais en grève ce week-end 1 vendredi 3 mars Exclu : 150€ offerts au lieu de 100€ chez France-Pari ! vendredi 3 mars 200€ à gagner avec Monaco & la Juventus jeudi 2 mars Les fans de deux clubs manifestent contre leur président Duchâtelet 1
0 24