1. //
  2. // 26e journée
  3. // Chievo Vérone/AS Roma

Quelle fin de saison pour l'AS Roma ?

Après son match nul face à la Juventus, ce lundi, l'AS Roma a abandonné ses derniers espoirs de Scudetto, ou presque. Avec encore 13 rencontres à disputer en championnat, et un huitième de finale de Ligue Europa au programme, la Louve doit désormais se poser les bonnes questions pour réussir sa fin de saison.

Modififié
6 16
Il lui aura fallu être dos au mur pour qu'elle donne enfin le meilleur d'elle-même. Lundi soir, face à la Juventus, la Roma a pendant longtemps livré une pâle copie avant d'être piquée par Tévez et l'expulsion de Torosidis. Durant une vingtaine de minutes, à dix contre onze et menée par le leader turinois, la Louve a finalement ressorti les crocs saillants et rappelé à tous les armes meurtrières à sa disposition. Avec cœur et un jeu beaucoup plus simple, sans fioriture, les Giallorossi ont bousculé la Vieille Dame pour égaliser et remémorer à tous que la bête n'est jamais plus dangereuse que lorsqu'elle est blessée. Un orgueil dont est coutumière la Maggica, à l'image du phénix renaissant des cendres de la finale de Coupe d'Italie 2013 perdue face à l'ennemi intime laziale. Si la Roma s'était d'ailleurs prise à rêver d'un retour en grâce sans détour, il lui a fallu se rappeler d'un des premiers fondements de la ville éternelle : Rome ne s'est pas faite en un jour. Le sergent Garcia et les siens ont bien fait illusion de pouvoir passer outre, mais le retour de bâton s'est fait sentir. Les gladiateurs ont désormais le devoir de redescendre dans l'arène avec les mêmes convictions affichées lors de cette fin de match au sommet, pour faire à nouveau briller le blason romain de mille feux.

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras ?


Reste maintenant à la Roma à établir son plan de bataille pour la fin de saison. Avec neuf points de retard sur la Juventus, et un goal average particulier défavorable, à 13 journées de la fin du championnat, autant dire que le Scudetto a des allures de sacré mirage. La Louve pourrait alors se concentrer pleinement sur la Ligue Europa où elle affrontera en huitièmes de finale la Fiorentina, les 12 et 19 mars prochain. Problème, avec uniquement quatre points d'avance sur le Napoli, ou même six et sept sur la Lazio et la Fiorentina, la Roma ne peut pas se permettre de galvauder sa fin de championnat. Sous peine de s'exposer à de tristes horizons avec la sentence irrévocable, non pas de Denis Brogniart, mais d'une qualification en Champions League manquée pour la saison prochaine. Le calendrier jusque fin mai ne s'annonce d'ailleurs pas de tout repos, puisque si la Roma accueillera bien la Sampdoria ou le Napoli, elle devra encore affronter à l'extérieur le Torino et les deux Milans en plus du derby de Rome. Plus largement, sur les 13 derniers matchs, la Roma défiera 10 des 13 premiers actuels. Loin d'être une mince affaire.

Rudi Garcia connaît toutefois la marche à suivre comme il l'a témoigné en conférence de presse, ce samedi : « Je suis serein, motivé et j'ai confiance en mon équipe. Je veux revoir l'attitude et l'intensité des 25 dernières minutes contre la Juve, celle du match entier contre Feyenoord, et de la première mi-temps contre le Hellas. Nous n'avons pas peur ni du premier ni de ceux qui sont derrière. » La Gazzetta dello Sport croit aussi savoir que l'entraîneur français s'est entretenu avec ses hommes, mercredi, à la reprise des entraînements, pour les exhorter à ne rien lâcher jusqu'à la fin de saison. Un point d'honneur aurait également été mis à faire de la Ligue Europa un objectif prioritaire. La Louve n'a donc pas perdu ses ambitions, même s'il lui faudra faire attention à ne pas se retrouver le bec dans l'eau au bilan final, par volonté de lutter sur deux fronts différents. Refaire du Stadio Olimpico une forteresse imprenable serait également bienvenu – et le plus rapidement possible – puisque la Roma ne s'est y est plus imposée depuis 10 rencontres (coupes comprises) et sa victoire 4-2 contre l'Inter le 30 novembre 2014. Pas vraiment la home sweet home.

La cigale et la fourmi


Si la Roma a ainsi laissé échapper le Scudetto, cette saison – à moins d'un miracle – elle espère bien que de ses échecs d'aujourd'hui naissent ses succès de demain. Les Giallorossi ont notamment appris à leurs dépens des joutes verbales engagées avec la Juve après le match aller. À chanter dès l'automne sa conviction de remporter le titre, la cigale romaine en a oublié de faire ses provisions de points pour arriver placée à la fin de l'hiver. Un pêché d'orgueil qui ne pardonne pas face à la fourmi bianconera qui n'est que rarement partageuse de ses réserves. Rudi Garcia semble d'ailleurs avoir retenu la leçon en citant une « mystérieuse divinité vengeresse » au sujet des possibles torts causés par son excès de confiance. La morale ? La Roma devra se montrer bien plus prévoyante, presque visionnaire, lors de la prochaine saison et ce, à partir du mercato d'été. Car si celui réalisé en 2013 s'était révélé être un sans faute (Strootman, Benatia, Ljajić, Gervinho, Maicon…), celui de l'été dernier n'a que trop peu confirmé ses belles promesses à l'image d'Iturbe, recruté pour environ 22 millions d'euros et décevant jusqu'ici.

Le mercato hivernal de « réparation » n'a, lui, fait qu'aggraver la donne, en témoignent les aveux d'échec à demi-mots du directeur sportif Walter Sabatini. De même la Louve doit déjà songer à de nouvelles alternatives tactiques notamment offensivement. Coïncidence ou pas, les 20 dernières minutes de haute facture contre la Juventus ont été disputées sans Daniele De Rossi ni Francesco Totti. Ce que n'a pas manqué de souligner Arrigo Sacchi en qualité de consultant sur Mediaset : « La Roma est revenue dans le match après la sortie des deux monstres sacrés Totti et De Rossi » . Non pas qu'il faille se passer des deux Capitani, mais le premier doit être intelligemment économisé pour continuer à rayonner quand le second passe une vraie saison galère entre soucis extra-sportifs et blessures musculaires. Des soucis physiques qui ont d'ailleurs accablé l'effectif de la Louve cette saison, des cadres comme Castán ou Strootman manquant même l'intégralité de la saison ou presque. Des malheurs momentanés qui se transforment paradoxalement en autant d'espoirs d'un futur radieux. Mais en attendant ces jours meilleurs, la Roma doit lutter avec honneur.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 2
Salut, lecteur assidu de so foot version papier je franchis le pas vers la version numerique pour venir batailler avec vous.

Pour ce qui est de l'article je retiens surtout les propos de Sacchi sur les absences de Totti et De Rossi, quand est ce que la Roma les mettront durablement sur le banc ou le vendront pour De Rossi? Je pense que cela fait deja une ou deux saisons pour le second qu'il aurait du etre vendu.

Enfin en Serie A y a des investisseurs, une passion pour le foot et quelques perspectives d'avenir qui annoncent un redressement pour les prochaines saisons.

Quelqu'un a osé parler de renouveau^^?
Neologist Niveau : DHR
Fin de saison compliquée pour la Roma oui avec les gros retours de Naples, la Lazio et la Viola (+ la Samp jamais trop loin mais que je vois moins tenir dans la durée). Intrinsèquement, la Roma a largement de quoi assuré sa seconde place mais méfiance parce que l'équipe doute pas mal en ce moment. En EL, match compliquée face à une Viola en pleine bourre. Les 2 équipes ont de quoi y jouer la gagne finale (avec Wolfsburg, Seville, Villareal et Naples). Bref, je pense que la Roma tiendra sa seconde place mais je ne les vois pas gagné l'EL même si je les mets dans mes 6 équipes capables de la gagner. Faudra hausser son niveau de jeu dans les deux cas.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par roberto-larcos
Salut, lecteur assidu de so foot version papier je franchis le pas vers la version numerique pour venir batailler avec vous.

Pour ce qui est de l'article je retiens surtout les propos de Sacchi sur les absences de Totti et De Rossi, quand est ce que la Roma les mettront durablement sur le banc ou le vendront pour De Rossi? Je pense que cela fait deja une ou deux saisons pour le second qu'il aurait du etre vendu.

Enfin en Serie A y a des investisseurs, une passion pour le foot et quelques perspectives d'avenir qui annoncent un redressement pour les prochaines saisons.

Quelqu'un a osé parler de renouveau^^?


Tout à fait d'accord avec toi, quand tu vois que la Roma a vendu Destro, espoir Italien N°1 au poste de 9, pour conserver Totti titulaire, y a de quoi se poser des questions...

Et concernant le renouveau, tu oublies le plus important: les jeunes ! Chaque club en Serie A a des jeunes très intéressant, personnellement je vois pas quel championnat en Europe a de meilleur jeune que la Série A. Le renouveau passe par là aussi
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 1
Pour ce qui est des jeunes espoirs en general y a du matos c est sur. Après pour Destro je n ai jamais reussi a me faire une opinion definitive sur le joueur même si le manque de volonte de deboulonner l icone Totti l a certainement desservi dans sa progression (malgre le footballeur genial qu il est.. Raul a du laisser sa place au Real lui aussi)
georgesleserpent Niveau : Loisir
Je dirais de Destro qu'il a une finition franchement super impressionnante, après niveau technique et physique c'est effectivement pas super simple de déterminer ses limites mais je pense que techniquement il a vraiment du ballon, il semble assez rapide mais très fragile et pas super endurant.
Juventine7 Niveau : CFA2
Tu vas loin Georges, allemand espagnol hollandais sont, je pense, devant nous au niveau de la formation.
JuanSchiaffino Niveau : National
Message posté par roberto-larcos
Salut, lecteur assidu de so foot version papier je franchis le pas vers la version numerique pour venir batailler avec vous.

Pour ce qui est de l'article je retiens surtout les propos de Sacchi sur les absences de Totti et De Rossi, quand est ce que la Roma les mettront durablement sur le banc ou le vendront pour De Rossi? Je pense que cela fait deja une ou deux saisons pour le second qu'il aurait du etre vendu.

Enfin en Serie A y a des investisseurs, une passion pour le foot et quelques perspectives d'avenir qui annoncent un redressement pour les prochaines saisons.

Quelqu'un a osé parler de renouveau^^?


un peu optimiste quand meme... la passion pour le foot en Italie à subit un gros coup après les différents scandales, et les investisseurs... et bien il est encore tot pour tirer des conclusions. J'ai peur que ce championnat soit en train de péricliter. Je ne parles même pas de déclin, mais d'anéantissement total. J'espères me tromper.
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Non je ne pense pas, la juve l'inter la roma le napoli ont des bases solides tout comme la nouvelle lazio...
Les investisseurs en série A sont des passionnés de foot pas des mammadov et ont des plans de redressement sérieux.
La juve c'est le Bayern bis, ils ont tout copie et ils ont raison...
Les recrutements sont intéressants avec de l'eredivisie du croate du serbe...
Tout repart de 0 mais sur des bases solides.
Le seul problème c'est le racisme et les problèmes dans les stades. Aujourd'hui les stades sont aux 3/4 vides parce que les tifosi et ultras foutent le bordel et effraie les familles venus voir le match qui se font tuer. Rien qu'à voir ces stades en ruine on a de la peine mais baisse du nombre de supporters=> moins de budget=> moins de sponsors=> moins de budget=> moins de grands joueurs=>moins de supporters et moins de victoires sur la scène européenne=> moins de supporters...... Et on en sort plus
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Le tournant dans ce domain c'est le heysel. D'un côté les anglais ont regarde le problème en face et on bannit les ultras et hooligans... Au long terme ça a porté ses fruits avec aujourd'hui un championnat incomparable aux autres.
De l'autre, on a procrastiné et on n'a pas ose s'opposer au supp...
Sans parler de la vitrine qu'est la BPL quand la série A était émaillé par de (trop) nombreux scandales (Calciopoli, Calcioscommesse, créatine...)
Il n'y a que mois qui trouve incroyable que Garcia reste en poste pour la saison prochaine?

Au vu de toutes les promesses et déclarations chocs qu'il a fait depuis son arrivé, du peu de titre accumulé (bah zéro en fait) je trouve les dirigeants romains très patients. Au vu de ses deux dernières saisons on peut vraiment louer le travail de Garcia parce qu'il a su redonner un élan à un club moribond, mais merde, si il pouvait faire profil bas de temps en temps ça serait pas mal je pense.
shamoidor Niveau : DHR
Sans oublier en serie a les joueurs payent leurs impots ce qui n est pas le cas de tous les championnat
shamoidor Niveau : DHR
Sans oublier en serie a les joueurs payent leurs impots ce qui n est pas le cas de tous les championnat...
Il faut aussi un retour des deux milan pour une serie a plus forte.
shamoidor Niveau : DHR
Sans oublier en serie a les joueurs payent leurs impots ce qui n est pas le cas de tous les championnat...
Il faut aussi un retour des deux milan pour une serie a plus forte.
Il y a des racistes aussi en angletetre et espagne.
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Bcp moins en angleterre et je parle pas que de racisme mais aussi de violence, depuis hillsbirough, j'ai pas souvenir de morts dans un stade en angleterre suite à des violences entre les supporters, en Italie demande à Ciro Esposito
On interromp rarement un match en BPL pour des problèmes dans les tribunes et la je reprends l'exemple de la finale de coupe de l'an dernier
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
En Angleterre, balotelli n'a pas dit: "au prochains cris [de singe] j'arrête le football"
Très bon article.
Par contre, il y a certains avis dans les commentaires que je ne partage pas.
Dire que De Rossi est un poids, je peux l'entendre et le comprendre, ça fait maintenant quelques années qu'il s'est perdu et est loin d'assumer son statut de joueur le mieux payer dans le championnat Italien.
Pour ce qui est de Totti, il reste un très grand joueur mais qui à 38 ans ne peut plus offrir un rendement constant sur toute une saison. Récupération physique plus lente qu'un joueur plus jeune, petits bobos… mais il reste une clef dans le jeu de la Roma, Garcia devrai simplement l'utilisé avec plus de parcimonie et adapter son module de jeu en fonction.
Par contre dire que Destro a été vendu pour laisser jouer Totti est archi faux, car même lorsqu'il évoluait avec la Roma, Totti était titulaire et lui Jocker de luxe.
Ce qui est plus critiquable c'est d'avoir laissé Destro partir pour le remplacer par Doumbia qui est hors forme et blessé, tout comme le transfert de Ibarbo qui lui aussi est blessé.
Si la roma n'arrive pas à se redresser, c'est essentiellement dû à un mercato d'été et Hivernal raté, le départ de Benatia et les soucis de Castan, qui l'année passée se sont révéler la meilleur charnière défensive de Serie A.
Certes Manolas n'est pas mauvais, mais que dire d'Astori et de Mbiwa appart deux transferts ratés.
Pour ce qui est de Rudi Garcia, il fait des choix, critiquables parfois mais il fait ce qu'il peut avec les joueurs à sa disposition. Il suffit de regarder le rendement de Pjanic, qui est complètement à la rue en ce moment, ou la baisse de forme de Gervinho et Nainggolan…
La seule chose que l'on peut reprocher à Garcia est qu'il ne trouve pas la solution pour sortir la Roma de cette crise, mais là encore il est également tributaire de l'état de forme physique et psychologique de ses joueurs…
Maintenant il faut regarder derrière et assurer cette deuxième place synonyme de Champions league et d'argent frais.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 16