Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. D
  3. //

Quelle est cette affaire De Gea ?

C'est que l'on appelle un bombazo. Trois jours avant l'entrée en lice de l'Espagne, eldiario.es affirme que David de Gea et Iker Muniain seraient impliqués dans un scandale sexuel avec des mineures et un magnat du porno ibérique à très mauvaise réputation. Isco et Javi Martínez ont également été cités, après des témoignages qualifiés de hautement crédibles par la police.

Modififié
La France n'a plus le monopole des affaires douteuses. L'Espagne vient de faire très fort, à quelques jours des débuts de la Roja à l'Euro. C'est eldiario.es qui a lâché la bombe : David de Gea et Iker Muniain auraient été parties prenantes d'un scandale sexuel mêlant des filles mineures et Torbe, sorte de Marc Dorcel local plutôt glauque. Peu de temps après, El Confidencial a également cité Isco. Atresmedia (propriétaire entre autres des chaînes Antena 3, La Sexta et Mega) a évoqué Javi Martínez.

Nom de code TP3


Dans le milieu de la pornographie, Ignacio Allende Fernandez alias Torbe n'est pas un demi-sel, pour reprendre une expression chère à Dominique Rizet. Déjà soupçonné d'avoir tourné avec une mineure en 2006, il est visé par une enquête baptisée « Operacion Universal » . En avril, il est parti faire un tour à l'ombre, car il est soupçonné de traite d'êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle, d'agressions sexuelles (y compris sur des mineures et/ou en situation irrégulière en Espagne), de pornographie infantile en lien à de la prostitution, d'extorsion, d'atteinte à la santé publique, de blanchiment d'argent et de fraude au fisc. Un café, l'addition.

Les faits dateraient de 2012. Dans un témoignage remontant au 3 juin 2015, une victime présumée, majeure, a affirmé que deux joueurs qu'elle n'a pas identifiés à l'époque avaient abusé sexuellement d'elle et d'une autre fille, mineure, dans une suite d'un hôtel 5 étoiles de Madrid. TP3 (son nom de code) est à l'origine de l'ouverture de l'Operacion Universal et des perquisitions qui ont conduit Torbe en cabane. Le 6 mai dernier, cette même personne a confirmé la présence de Muniain et d'un autre joueur de la sélection U21, tous les deux sous l'emprise de la cocaïne d'après Atresmedia.

David de Gea aurait directement organisé et financé cette soirée avec Torbe, mais sans y participer. Un autre témoin protégé, une lycéenne de 17 ans à l'époque des faits et surnommée TP2, a affirmé le 4 novembre 2015 qu'elle avait été droguée et violée par Torbe, à au moins deux reprises et qu'on l'aurait obligée à faire des vidéos pornos pour ensuite les envoyer à De Gea et aux joueurs de l'Athletic et organiser une rencontre. Ces témoignages sont considérés comme particulièrement crédibles par la police qui a écarté la possibilité d'une volonté de nuire pour des raisons économiques. TP3 aurait également fourni des captures d'écran whatsapp de De Gea, Muniain et Torbe.

« Tout ce qu'ils voulaient »


Des extraits du rapport de police ont été publiés par eldiario.es. Ils semblent accablants : « Après l'avoir laissée dans la chambre avec l'autre fille, Torbe lui a indiqué qu'elles devaient être avec les footballeurs, de faire tout ce qu'ils voulaient et qu'elles seraient suffisamment payées. Face à son refus, Torbe lui a fortement pris le bras, sans lui laisser dire quoi que ce soit. Elles devaient accéder à tous leurs désirs, avoir des relations sexuelles avec elle et la mineure. […] L'une comme l'autre ont été abusées sexuellement par les deux joueurs, puisque si elles refusaient, elles étaient agressées physiquement. Après avoir réalisé les désirs sexuels des deux footballeurs, ceux-ci ont proféré des menaces pour que jamais ce qui s'était passé dans la chambre ne sorte au grand jour. À signaler que ni l'une ni l'autre n'ont perçu d'argent pour toutes ces agressions physiques et sexuelles... Torbe se l'est accaparé. » Puis : « Attendu qu'il lui a été demandé si à un quelconque moment, elle avait manifesté auprès de Torbe son désir de quitter la fête privée, elle a répondu qu'elle l'avait fait devant les deux footballeurs et l'autre fille qui était présente, que les joueurs lui ont dit que rien ne serait enregistré pour ne pas porter atteinte à leurs carrières professionnelles, que Torbe leur a dit qu'elles ne pouvaient pas partir, qu'elles devaient faire tout ce qu'ils voulaient, qu'elle a reçu des menaces contre sa famille si elle partait ou racontait ce qui s'était passé. »

Qui est le 3e homme ?


Avant cette deuxième déposition, elle aurait recontacté De Gea via whatsapp pour connaître le nom du deuxième joueur. Le gardien des Red Devils lui aurait simplement dit qu'il s'agissait d'un coéquipier de Muniain à l'Athletic, sans le nommer. Mis sous écoute, Torbe parle aussi d'un joueur basque. Le nom de Javi Martínez a fuité chez Atresmedia. En 2012 déjà, les deux Zuri-Gorriak s'étaient pris en photo avec la estrella Carolina Abril : « Nous étions 25 personnes pour faire un barbecue, simplement ça. Dans ma vie professionnelle, je suis actrice, bien qu'eux ne le savaient pas. C'est juste une photo, rien de plus » , s'était-elle défendue à l'époque. Le dossier a été ressorti avec empressement par les sites sportifs espagnols. Par ailleurs, au cours de cette discussion par messages interposés, De Gea a proposé à TP3 si elle était disposée à participer à une fête avec 5 coéquipiers de Manchester United à laquelle il participerait cette fois-ci. Selon eldiario.es, aucune preuve n'atteste si la « fête » a finalement eu lieu. D'après El Confidencial citant des sources policières, le témoin pense qu'il pourrait s'agir d'Isco, sans pour autant délimiter le degré exact de son implication. Pour autant, les autorités ne sont encore sûres de rien et il est envisageable qu'elle se trompe de personne. La presse locale a d'ailleurs déjà entamé ses recherches pour déterminer l'identité de ce 3e homme.

De Gea reste avec la Roja


Jusqu'à présent, aucun des joueurs cités n'a encore été entendu. L'agent de Muniain a nié toute implication, tandis que David de Gea avait prévu de parler à la presse aux alentours de 17h45, vendredi, avant de faire machine arrière... puis de finalement s'exprimer. « Je suis le premier surpris par cette nouvelle, je veux démentir cela, a-t-il martelé. C'est un mensonge. C'est entre les mains de mes avocats. On peut mettre tout ce que l'on veut, tout est faux. J'ai appris ça dans ma chambre, j'en ai avisé ma famille. Elle est tranquille parce qu'elle me connaît. Je n'ai aucune idée d'où peut provenir quelque chose comme ça. » Et d'ajouter : « Cela me donne encore plus de forces pour être avec la Selección, avec l'appui de mes coéquipiers. Je veux sortir m'entraîner et faire ce que j'aime. » Mauvaise stratégie. Pendant que la France s'extasiait sur la praline de Payet, El Confidencial publiait la fameuse discussion whatsapp. Et De Gea, sans parler de Muniain et du 3e homme, semble vraiment dans une sale affaire. Présumés innocents, pour le moment, aucune charge n'a été officiellement retenue contre eux. Mais si jamais leur culpabilité est avérée, ils seront immédiatement arrêtés et mis en préventive. Difficile de croire que De Gea sera titulaire lundi contre la Tchéquie. Son départ de la sélection semble inéluctable, même si son entourage crie au complot (l'utilisation du terme « vos » , plutôt sud-américain, le disculperait d'après lui, car il ne l'utiliserait jamais, ndlr) et que Vicente del Bosque a publiquement déclaré son soutien à son gardien. El Bigote avait sans doute imaginé meilleur prologue pour la Roja.

Par François-Miguel Boudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 11
À lire ensuite
Stress et Payet