En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Quelle destination pour James Rodríguez ?

« Je veux être ici, mais parfois les choses ne fonctionnent pas comme prévu. Il faut que je réfléchisse et je ne peux pas garantir si je vais rester ou non, parce que je veux jouer plus. » En deux phrases, James Rodríguez a laissé planer le doute quant à son avenir proche au Real Madrid. Mais que pourrait-il vraiment faire ?

Modififié

Rester au Real


On les connaît très bien, les grands discours devant les caméras pour se faire mousser. Aujourd’hui, les joueurs de football professionnels utilisent cette technique pour que le propriétaire vienne témoigner son attachement et séduise à nouveau son employé. En plus, le Real est toujours interdit de recrutement par le TAS jusqu'à l’été prochain et souhaite conserver tous ses éléments pour réaliser la meilleure saison possible. En fin négociateur, Florentino Pérez va demander à son magicien Zinédine Zidane d'amadouer James. Après une période de réflexion, la pépite de Cúcuta va se rendre compte que pour réaliser pleinement son rêve d’enfant, il va falloir prendre son mal en patience et s’imposer sur le long terme à la Casa Blanca. Allez, une reprise de volée du gauche à l’entraînement sur une passe en cloche de Marcelo et le tour sera joué.



Signer à la Juventus


Fin décembre, la Juventus s’est prononcée sur le dossier Julian Draxler : pour la Vieille Dame, pas question de céder à la tentation allemande. Une décision plutôt bizarre quand on sait que le club est à la recherche d’un meneur de jeu pour densifier son animation offensive. En réalité, la Juve semble passer son tour pour placer un all-in sur le Colombien. Le directeur général du club bianconero Beppe Marotta s’est récemment exprimé dans la Gazzetta dello Sport. « James ? Cela dépendra de notre politique lors de la prochaine période des transferts. Nous allons respecter un équilibre financier, mais le Real est déjà au courant que la Juventus souhaite apparaître parmi les plus grands clubs au monde. Nous aurons toujours cette ambition. » Si James est donc une cible potentielle du quintuple champion d’Italie en titre, un accord pourrait être conclu dès cet hiver pour que le joueur arrive à Turin l'été prochain. Une situation où toutes les parties pourraient trouver leur bonheur.



Rejoindre la Premier League


Certes, la destination est moins latine et le temps plus capricieux, mais l’Angleterre reste une option pour James Rodríguez de briller en Europe. Après avoir empoché 70 millions d’euros pour le transfert d’Oscar, Chelsea pourrait envisager de faire une offre au montant imposé par le Real Madrid, soit... 70 millions d’euros. Une affaire aussi pour sa femme, Daniela Ospina, qui pourrait voir son frangin David plus souvent. Bien entendu, les Blues ne sont pas les seuls à pouvoir s’aligner sur les exigences madrilènes. Mourinho, à la recherche d’un point d’ancrage de qualité entre Pogba et Zlatan, pourrait aussi passer un coup de fil rapide à Jorge Mendes pour lui expliquer qu’il aimerait s’attacher les services de James. Et puis quand on sait que les droits TV se sont vendus à 6,92 milliards de dollars cette saison, Sunderland, West Ham ou Leicester City restent toujours à l'affût d’un coup de maître. James qui retrouve Claudio Ranieri, ce serait beau, non ?



Partir en Chine


C’est la grande mode du moment, et même s’il ne faut pas basculer dans les généralités, la Chine attire de plus en plus de joueurs portés sur un argument de poids : l’argent. Alors voilà, le football professionnel devient une machine à sous, et, devenus victimes de cet engrenage infernal, les footballeurs finissent par craquer l’un après l’autre devant ces millions si faciles à récupérer. Coucou Jackson Martínez, Oscar, Hulk, Pellè, Lavezzi ou Carlos Tévez. Des choix pour assurer l’avenir des descendances de ces businessmen au détriment de la beauté de leur carrière sportive. Pas à l’abri d’une telle situation, James est susceptible de recevoir un pont d’or du Shanghai Shenhua ou de son rival, le Shanghai SIPG, sûrement pas à 70 millions d’euros près à la suite de la prise d’Oscar. La star colombienne pourrait donc flinguer sa carrière en un claquement de doigts, comme ça. Au moins, pour se remonter le moral au moment de signer son contrat, il pourra toujours se dire qu’il marche sur les traces de Nicolas Ouédec.



S’installer à Las Vegas


En réalité, James cache un terrible secret, et cette déclaration est tout sauf anodine. Amateur des casinos de Madrid, il se rend compte qu’il développe une addiction forte pour le Texas hold’em. Dès lors, pour un homme qui souhaite « jouer plus » , quoi de mieux que la capitale mondiale du divertissement ? James profite du retour du Mondial des clubs pour faire ses valises et célébrer les fêtes avec toute sa famille au pays. Mais la case retour n'est pas prévue en Espagne. En toute discrétion, il fait affréter le jet privé emprunté à son parcerito Karim Benzema et s’envole pour Sin City, où il va dépenser sans compter pendant une semaine complète au Bellagio, et oublier toute ses obligations. Encore plus à l’aise dans les check-raise que dans les petits ponts, James se rend compte que sa destinée était tout autre et décide de passer le reste de la saison à Vegas, quitte à se faire virer par le Real. YOLO.



Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 9
il y a 5 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 14 il y a 6 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8