En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lille OSC

Quelle destination pour Eden Hazard ?

C’est l’histoire d’un type qui, en ce moment, a plus la cote que Scarlett Johansson avec une tripotée de mecs. Joueur le plus maté de Ligue 1, Eden Hazard n’a pas de boobs, mais beaucoup de talent. Observé par tout le gratin européen, le Belge va, sauf surprise, quitter le LOSC cet été. Mais pour aller où ?

A Tottenham

Premier arrivé, premier servi. Pendant que ses potes de promo Sir Alex et Bob Mancini se demandent encore comment ils vont pouvoir créer un eye-contact avec la plus belle fille de la soirée, ce lover d'Harry Redknapp, teddy sur le dos, a déjà tout prévu. Une lettre d’amour imbibée de parfum, sagement envoyée à France Football et, surtout, de la thune. Car comme toute femme qui se respecte, Eden sait se vendre à prix d’or. La dot de 42 millions payée au père Seydoux, qui file sa nièce en cadeau à Dirty Harry, l’entraîneur des Spurs peut enfin arpenter les allées du mercato estival au bras de la future reine du bal. Pas pressé de conclure, Redknapp a révisé ses mots doux et promet à Eden une place de titulaire à la place d’Aaron Lennon, qui décide de se lancer dans le R&B. Quelques mois plus tard, les Spurs deviennent l’équipe la plus populaire à PES, et les arrières latéraux de Premier League entament une grève de la faim. Il faut dire que Bale et Hazard, mis en orbite par Modric, ça devient costaud.

Ailleurs à Londres

Bien décidé à éviter ce massacre, Arsène Wenger craque son slip, se saisit du gros cochon rose au-dessus de sa cheminée et d’un marteau. Avec 38 millions d’économies depuis son arrivée à Arsenal, l’entraîneur alsacien pousse Marouane Chamakh a vendre quelques pots de gel, et hop, l’affaire est dans le sac. Très heureux à l’idée de retrouver les cheveux de Gervinho, le jeune belge fantasme déjà sur son association de killers avec Robin Van Persie. Sauf que, au dernier moment, Michel Seydoux et sa mémoire d’éléphant remettent le problème Park sur le tapis. Un petit coup de fil à Roman Abramovitch plus tard, Eden Hazard devient un joueur de Chelsea pour 50 millions d’euros et ne marque pas pendant ses 24 premières heures de jeu.

A Manchester United

«  Qu’est-ce que vous faites la Sir Alex ?  » . «  Rien rien, j’avais un peu de temps libre, je visite » . Deux bourdes en une phrase. Présent dans les travées de Gerland pour assister à la victoire de l’Olympique Lyonnais sur Lille, Sir Alex Ferguson se fait griller à la sortie du stade par les caméras de Canal+ et sort cette phrase improbable. Oui, improbable, car si Sir Alex Ferguson avait du temps libre, ça se saurait. D’ailleurs, si Lyon était une ville qui se visitait, ça se saurait aussi. Flatté, Eden Hazard cède aux sirènes du coach des Red Devils qui, conscient du triste niveau du Belge en LV2, lui promet de recruter un francophone plus sympathique que Patrice Evra. Sportivement, tout se passe pour le mieux, même si Manchester United tombe bien entendu dans la même poule que Lille en Ligue des Champions. Une belle ocassion pour Patrice Evra de revenir à Old Trafford. Oui, Fergie l’avait échangé contre Franck Béria. Et alors ?

A Manchester City

Par amour du football, comme beaucoup d’autres, Eden Hazard atterrit finalement à Manchester City. Le club entraîné par Roberto Mancini, qui n’a rien gagné lors de la saison 2011/2012, a profité du chèque en blanc du Cheikh Mansour pour se refaire une nouvelle ligne d’attaque. Cette année, les Citizens jouent en 2-4-4. Devenu pote avec Mario Balotelli, Hazard qui, il ne faut pas l’oublier, a passé sa jeunesse en centre de formation, part totalement en sucette. Feux d’artifices, fléchettes, strip-club, Eden se fait renommer le Omar Harfouch de Manchester. C’est toujours mieux que Super Luigi.

Au Paris Saint-Germain

Le patron du PSG l’a dit : le mercato estival est un open-bar. Tranquille avec ses 100 millions d’euros, Leonardo ne va pas chercher sa nouvelle perle très loin. Un petit coup de TGV direction Lille Europe, un petit coup de bigot à Michel Seydoux pour que celui-ci se mette à disposition, et le tour est joué. Seul bémol, le Cheikh voulait absolument un rebeu. Pas vraiment décidé à mettre 20 millions supplémentaire pour s’attacher les services du sympathique Younès Belhanda, Leonardo invite gentiment mais fermement Eden à se convertir en lui expliquant notamment, que de toute façon, la viande qu’il mangeait depuis petit était halal. Avec Pastore et Hazard, le PSG est de nouveau champion de France dès la fin du mois d'aout.


Au Real Madrid

Y'a pas à dire, Zizou est costaud. Après avoir réussi à filer une Coupe du Monde sans alcool au Qatar, ZZ rend la fête plus folle à Madrid. Lassés par les buts incessants de Cristiano Ronaldo, les supporteurs de Santiago Bernabeu ont droit à un nouveau joujou en la personne du Belge. Là, pas de barrière de la langue, Eden peut se fendre la poire direct avec Karim Benzema, Lassana Diarra, Raphael Varane, et Enzo Zidane, promu en équipe première. Evidemment, la mayonnaise prend. Le Real Madrid a son Messi et gagne enfin un clasico.

A l’Union Royale La Louvière Centre

Eden a beau dire qu’il « ne fait pas attention à qui se trouve en tribunes » , la présence de Thierry Pister dans les gradins du Stadium Nord ne l’a pas laissé indifférent. Ancien joueur de Lausanne, Beveren mais aussi du grand Toulon, le Belge est surtout l’actuel entraîneur de l’Union Royale La Louvière Centre, club de troisième division belge de la ville natale d’Eden Hazard. Convaincu par le discours de l’entraîneur des « Loups » , qui vise la montée en Division 1 d’ici trois ans, Eden s’engage avec les Bleus et Blancs pour une durée indéterminée et un salaire de 1200 euros par mois. Dix ans plus tard, bien décidé à rendre la monnaie de sa pièce à George Lekeens, il ouvre une baraque à frites à l’entrée du Stade du Roi Baudoin. Les "Hazard burgers" deviennent un best-seller.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165