Quelle destination pour Ben Arfa ?

Sauf revirement de situation improbable, Hatem Ben Arfa ne sera plus Marseillais à la fin du mois d'août. HBA va quitter l'OM laissant derrière lui le sentiment d'un immense gâchis. A 23 ans, il va donc tenter de relancer une carrière qui n'a jamais réellement décollé. Si les propositions ne manquent pas, il lui reste désormais à faire le bon choix s'il ne veut pas être définitivement considéré comme un imposteur.

Modififié
0 0
Le choix du cœur (sic) : Newcastle

Depuis que Didier Deschamps lui a fait comprendre qu'il ne comptait plus sur lui, Hatem Ben Arfa n'a plus qu'une idée en tête, rejoindre la Premier League. Convaincu que son talent sera enfin reconnu à sa juste valeur outre-Manche, HBA est prêt à tout pour rejoindre l'Angleterre, même à s'engager avec le modeste promu Newcastle. Totalement subjugué par le discours de Chris Hughton, qui lui a promis d'en faire la touche technique d'un effectif taillé pour le kick'n rush, Hatem Ben Arfa a entamé un bras de fer avec ses dirigeants jusqu'à obtenir satisfaction. Pourtant, si l'entraîneur des Magpies a déclaré être intéressé par le joueur, son club tarde à faire une offre digne de ce nom à l'OM. Si les deux clubs semblent être d'accord à l'idée d'un prêt payant, les négociations bloquent au niveau de l'option d'achat. Jean-Claude Dassier, le président de l'Olympique de Marseille, a pourtant été clair, Newcastle devra s'engager à verser 5 millions d'euros à l'OM si le club se maintient en Premier League à l'issue de la saison. La proposition ne paraît pas démesurée. Pourtant, les dirigeants du club anglais semblent hésiter à verser une telle somme pour un joueur à la réputation un peu trop turbulente. Et l'épisode de cet été n'a pas du les rassurer.

Le choix de carrière : Milan AC

Le Milan AC et l'OM ont tout pour s'entendre. Tandis que les lombards sont à la recherche d'un milieu offensif, les Marseillais sont toujours en quête d'un buteur de classe internationale. Et alors que Marseille souhaite se débarrasser d'Hatem Ben Arfa, le Milan AC ne serait pas vraiment opposé à un départ de Klaas Jan Huntelaar. Selon le Corriere dello sport, un échange serait donc à l'étude entre les deux formations. Reste désormais à convaincre les deux principaux intéressés. Si HBA ne s'est jamais exprimé sur un éventuel départ en Italie, Jan Klaas Huntelaar, en revanche, a déjà clamé haut et fort que la France ne l'intéressait pas. Mais après s'être planté en Espagne et en Italie, l'avant-centre hollandais pourrait finir par changer d'avis. Si ce troc arrangerait (presque) tout le monde, l'absence de proposition concrète à dix jours de la fin du marché des transferts semble indiquer cependant que la carrière de l'international français se poursuivra ailleurs qu'en Italie.


Le choix économique : Werder Brême

Le dernier club entré dans la danse pourrait bien être le bon. Orphelin de Mesut Özil, parti au Real Madrid, le Werder Brême a toujours affirmé qu'Hatem Ben Arfa serait la priorité en cas de départ de leur international allemand. Si l'ex-Lyonnais ne semble pas spécialement emballé par le challenge allemand, l'Olympique de Marseille est en revanche sous le charme des 9 millions d'Euros proposés par les Werderaner. Une offre presque deux fois supérieure à celle de Newcastle qui permettrait à l'OM de retomber sur ses pieds après avoir recruté Ben Arfa pour 14 millions d'euros en 2008. Pour convaincre l'international français de rejoindre les bords de la Weser, le Werder serait disposé à lui verser 4,5 millions d'euros par saison. De quoi le faire sérieusement réfléchir. Une bonne performance des Allemands ce soir face à la Sampdoria en du tour préliminaire de la Ligue des Champions pourrait définitivement convaincre le Français de s'envoler pour Brême et le Werder, un club où personne n'a encore pris la place de Joahn Micoud dans le cœur des supporters. C'est en tout cas aujourd'hui la piste la plus concrète.

Le choix de l'Histoire : Paris Saint-Germain

Ce serait complètement fou. Mais sur le papier, Hatem Ben Arfa au Paris Saint-Germain, ça coule presque de source. Le scénario aurait de la gueule en tout cas : Tottenham arrache Sessegnon, Jérôme Rothen toujours indésiré, et Antoine Kombouaré quémande une rallonge financière à ses actionnaires pour rapatrier le natif de Clamart. HBA déboule dans les dernières secondes du mercato, chie dans les bottes de Nêné et ramène dans les vestiaires du Parc l'animation qu'il manque en tribunes. Mais bon, faut pas rêver...


Thibault Letertre

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0