Quelle attaque pour les Bleus ?

Avant l'Euro, l'équipe de France semblait avoir une ligne d'attaque partie pour durer. Sauf qu'entre blessures et méformes, une grosse partie du contingent a dû être renouvelée, et hormis Antoine Griezmann, les hiérarchies ne sont plus établies.

Modififié
3k 66
Avant le championnat d'Europe, la ligne d'attaque nourrissait les fantasmes. Malgré la mise à l'écart de Karim Benzema à cause de l'affaire de la sextape, Didier Deschamps pouvait aligner une armada que la plupart des nations nous enviaient. Un joueur de classe mondiale, Antoine Griezmann, l'un des meilleurs joueurs de Premier League, Dimitri Payet, le jeune joueur le plus cher de l'histoire du ballon rond, Anthony Martial, ou encore la nouvelle coqueluche du Bayern Munich Kingsley Coman. Franck Ribéry aurait voulu revenir que le sélectionneur ne lui aurait pas trouvé de place, entre son pari exotique André-Pierre Gignac et son mec sûr Olivier Giroud qui, même contesté, enfilait les buts comme des perles sous le maillot bleu. Sur le bord de la route : Alexandre Lacazette, Kevin Gameiro ou encore Hatem Ben Arfa. Trois mois plus tard ? Griezmann se porte toujours comme un charme même s'il est fâché avec les penaltys, et Payet revient bien en septembre après avoir été blessé en août. Pour les autres, les situations sont bien plus mitigées et ce qui ressemblait à une hiérarchie claire apparaît aujourd'hui comme une compétition ouverte.

Giroud, Martial et Coman dans le dur


Anthony Martial est ainsi celui qui a le plus perdu à l'Euro. Potentiel titulaire avant, il a traversé le tournoi sans briller et en jouant très peu. Et aujourd'hui doit composer avec l'arrivée de Zlatan Ibrahimović à Manchester United, où il n'a désormais ni statut de titulaire intouchable ni n°9 dans le dos. Paradoxalement, c'est quand sa situation semble la plus instable qu'il a débloqué son compteur but avec les Bleus. Mais contrairement à douze mois en arrière, il ne donne plus l'impression de pouvoir faire la différence sur son côté à chaque prise de balle. Une fonction qui incombe également à Kingsley Coman, l'un des derniers arrivés en sélection, à la faveur d'une seconde partie de saison canon en Bavière. Depuis l'Euro, c'est plus dur pour le gamin formé au PSG, qui a dû composer avec les blessures et ne compte pour le moment aucun match complet cette saison. Ni but ni passe décisive. La situation est encore plus critique pour Olivier Giroud, gêné par les pépins physiques et dépouillé de son statut de titulaire à Arsenal. Si Didier Deschamps l'aime et peut constater qu'il marque toujours en sélection, il l'a laissé sur la touche pour cette fois.

Qui prendra la place de Giroud ?


Une absence qui pose des questions quant à l'animation offensive française pour ses deux prochains matchs. Difficile d'imaginer André-Pierre Gignac prendre la place de titulaire en pointe, même si la hiérarchie de l'Euro fait de lui la doublure attitrée. À trente ans, il porte de plus en plus son exil au Mexique commence un handicap clair, et si, il y a un an, il a su associer sa vibe mexicaine et une efficacité en bleu, chaque nouveau match de sélection sans but tend à le pousser derrière la lourde concurrence. Qui pour profiter de l'appel d'air à venir ? La logique aurait voulu que cela soit Karim Benzema, officiellement redevenu sélectionnable et seulement pendu au verdict du 15 octobre prochain. Sauf que l'attaquant du Real Madrid, exceptionnel en club depuis que le scandale l'a plombé en sélection, a publiquement tancé Deschamps, coupable de faiblesse à ses yeux en ayant « cédé à une partie raciste » du pays. Autant dire que si l'ancien coach de l'OM pourrait avoir sportivement envie de reprendre la Benz, son besoin de crédibilité comme décideur l'en empêche.

Fekir et Gameiro, les deux grands gagnants ?


Hatem Ben Arfa au fond du trou, Alexandre Lacazette convalescent, les jeux sont donc de nouveau ouverts pour venir occuper la ligne d'attaque française. Et deux joueurs ont l'opportunité de se faire une place dans le train à la faveur des deux prochains matchs contre la Bulgarie et les Pays-Bas : Nabil Fekir et Kevin Gameiro. Le premier est clairement dans les petits papiers de Deschamps, qui l'avait rappelé en août, avant que le Lyonnais ne doive renoncer sur blessure. « Une main tendue » alors que le Franco-Algérien luttait pour retrouver ses sensations. Depuis son retour sur les terrains, il a claqué deux pions contre Montpellier, sorti une belle prestation en Ligue des champions contre Séville, et été décisif dans le derby contre Saint-Étienne. De quoi envisager à terme plus qu'un rôle de figurant. Quant au néo-Colchonero, qui a longtemps dû attendre pour profiter de ses bons états de service en Liga, il pourrait autant profiter de la blessure de Giroud que de son entente en club avec Antoine Griezmann. Le sélectionneur le sait, la complicité entre deux joueurs offensifs peut rapporter gros, et depuis le début de la saison, les deux G ont démontré qu'ils étaient complémentaires malgré des gabarits assez semblables. Si sur le papier, les solutions à disposition de Deschamps ont toute de l'allure, il n'aura cependant pas de marge de manœuvre pour trouver la formule qui marche.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
On veut du Fekir Griezmann. Pas besoin de Gameiro.
La logique voudrait que sans Giroud, et avec Deschamps sur le banc, nos deux n°9 soit Gameiro / Lacazette pour la WC 2018.
Grizi-Gameiro, on naturalise Koke et Saul et on est bon.
jayjay972 Niveau : DHR
Griezmann gameiro cette semaine mais je regrette l'absence de dembele qui aurait dû prendre la place de martial ou Coman.
2018, c'est loin. D'ici là, il y aura bien un nouvel attaquant prometteur qui aura claqué 12 buts en L1 et que la populace voudra voir avec le 9 dans le dos, à la place de Griezmann qui sera devenu détesté par une partie des suiveurs car trop "star". Comme d'habitude.
NGolo Quantique Niveau : District
Je propose le fabuleux duo Ongenda-Augustin. Ils jouent dans un top club après tout
Quoi qu'on dise, pour moi sélectionneur c'est le plus beau métier du monde. Déjà tu as à ta disposition des joueurs somme toute exceptionnels; tu as le loisir de tenter toute sorte de combinaison et de schémas. Ah un vrai délice de se dire "qu'est-ce que ça donnerait de voir Kimpembe dans le groupe"; "et si je faisais revenir Gignac"; "les Deux dembele tous ensemble ce serait comment". Cette combinaison entre pouvoir et plaisir me rêver. Et pour moi le stress qui va avec la pression du résultat n'est que pur délice.
jayjay972 Niveau : DHR
Pas faux.la dictature de l'instant.
pierrot92 Niveau : CFA2
moi je me pose plutôt la question pour la défense, je sens que Varanne va être forfait...
Et pourquoi pas le meilleur buteur du championnat allemand (à égalité avec Lewandowski, Aubameyang et Chicharito) ?
Message posté par dieze
Et pourquoi pas le meilleur buteur du championnat allemand (à égalité avec Lewandowski, Aubameyang et Chicharito) ?


Parcequ'il est trop modeste.
Vu que Gameiro était entré et non Gignac contre la Biélorussie, il me parait vraisemblable que ce soit lui en titulaire contre la Bulgarie. D'autant que sa forme n'a pas baissé depuis et qu'il a l'avantage de jouer avec Griezmann, notre seule valeur sûre sur le plan offensif.

Pour le troisième poste, ça se jouera entre 4 (Coman, Martial, Payet, Fekir). La forme du moment voudrait que ce soit Fekir, la logique Deschamps et l'expérience que ce soit plutôt Payet.

J'élimine Coman et Martial qui ne sont dans le groupe qu'au nom de l'avenir, alors que leurs performances et/ou temps de jeu ne le justifient pas à l'heure actuelle.
Funky_samurai Niveau : CFA2
Oh non pas l'islamiste s'il vous plait !
Le mec fait de la provocation avec sa barbe !
Il vit dans un monde de communication et fait bien exprès d'afficher ce look qui n'a rien à voir avec celui d'un hipster.
Franchement pourquoi c'est en équipe de France qu'on se tape les pires ? Quand je vois la manière de parler Belhanda comparé à celle de Fekir ... j'aurais tant aimer avoir Belhanda en nationalité sportive française !
Mangeclous Niveau : CFA2
Message posté par Funky_samurai
Oh non pas l'islamiste s'il vous plait !
Le mec fait de la provocation avec sa barbe !
Il vit dans un monde de communication et fait bien exprès d'afficher ce look qui n'a rien à voir avec celui d'un hipster.
Franchement pourquoi c'est en équipe de France qu'on se tape les pires ? Quand je vois la manière de parler Belhanda comparé à celle de Fekir ... j'aurais tant aimer avoir Belhanda en nationalité sportive française !


Tocard.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Je mets mon mini-moi à couper que c'est du troll, mais ça me conforte dans mon idée de t'adresser le message suivant : va mourir stp !
clement6628 Niveau : CFA2
Message posté par Redk
La logique voudrait que sans Giroud, et avec Deschamps sur le banc, nos deux n°9 soit Gameiro / Lacazette pour la WC 2018.


C'est beaucoup trop tôt pour se prononcer ! Surtout qu'aucun des deux n'est pour l'instant un "cadre" de Deschamps.
el.maestro Niveau : DHR
Fekir en soutien de Gameiro et Griezman. Dans un 4-3-1-2 ou 442 losange peu importe. Abondance de biens ne nuit pas. C'est le moment de se jeter à l'eau et de tester des nouvelles choses un peu
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
J'arrive pas trop à comprendre qu'il y ait discussion.
La France a la chance d'avoir à disposition l'attaque titulaire du vice champion d'Europe, qui semble particulièrement complémentaire, alors pourquoi se poser la question ?
J'aimerais bien qu'on teste vite Ben Yedder, qui me semble sur la durée plus intéressant que les Martial, Gameiro et autres Lacazette.
Merde, je suis en avance

Il est toujours pas venu commenter l'autre mongolien avec son Benzema Benzebut ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Eder, il s'appelle Eder...
3k 66