Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Quel tirage pour les clubs français ?

Sans doute pour éviter de trop laisser gamberger les supporters, l'UEFA a décidé d'avancer d'un jour le traditionnel tirage au sort de la Ligue des Champions. C'est bien gentil, mais qu'est-ce qui se profile pour les clubs de l'hexagone ?

Modififié


Lille

Le tirage idéal : Manchester United / CSKA Moscou / Genk

De toute façon, il faudra chopper un gros. Alors tant qu'à faire, autant s'envoyer un monstre, une équipe qui ne surprendrait personne en gagnant ses six premiers matchs. Vu l'effectif réduit des Dogues, il vaut mieux miser sur le schéma où une équipe s'échappe en tête et un deuxième passe avec un nombre réduit de points. En plus, le LOSC et Manchester United se sont déjà croisés deux fois dans les années 2000, peut-être que des enseignements sont déjà tirés : comme le fait que Giggs exécute rapidement ses coups francs, par exemple... Derrière Moscou et Genk. Les champions de France pourraient tabler sur un carton plein face aux Belges. Et ça, ce n'est pas dit que les Russes y arrivent.

Le scénario catastrophe : Chelsea / Milan AC / Dortmund

Le début de saison de la nouvelle équipe de Villas-Boas est poussif. Oui, mais quand la petite musique géorgienne retentit, les Blues savent toujours se surpasser. Qui plus est quand il faut humilier une équipe française dès le mois de septembre. Marseille et Bordeaux peuvent témoigner. Pareil pour le Milan AC. Les Lombards peuvent faire n'importe quoi lors des premiers matchs, mais il est impensable de ne pas les voir lors de la suite de la compétition - tout ça pour se faire sortir en huitièmes, mais c'est une autre histoire -. Enfin, avec Dortmund également au programme, les Dogues en seraient réduits à trouver la troisième place déjà exceptionnelle. Une petite humiliation pour des gens qui se voient déjà très grand, à l'image de Rudi Garcia.


Marseille

Le tirage idéal : Inter Milan / Bâle / Dinamo Zagreb

Avec un tel groupe, l'OM pourrait même se prendre à rêver de finir à la première place. Pourquoi ? Déjà parce que Gasperini, avec son Inter en 3-4-3 n'est plus un épouvantail comme pouvait l'être l'équipe lombarde lorsque Mourinho en était le coach. Ca pourrait être le retour des années lose de l'Inter, lorsque Zaccheroni en était l'entraîneur et qu'il y avait Choutos, Farinos ou Bréchet dans l'équipe. Ca tombe bien, l'OM les avait sortis à l'époque en Coupe UEFA, en 2004... Et puis, un club coaché par Didier Deschamps est capable de prendre douze points face à Bâle et Zagreb. Et puis, pour le symbole, à Zagreb, le coup d'envoi pourrait être donné par Sébastien Perez. Sympa, non ?

Le scénario catastrophe : Arsenal / Zénith / Naples

Les supporters marseillais sont incorrigibles. A l'approche du match, ils vont se dire qu'après tout, Arsenal sans Fabregas et Nasri, ce n'est pas vraiment une équipe du Big Four, et qu'avec l'impact physique de Diawara et ses copains, l'équipe londonienne ne va pas faire long feu. Au final, comme à Udine hier, les Londoniens vont s'imposer à l'expérience, et tout le Vélodrome va très mal le vivre. Pire, les Gunners pourraient faire comme ils en ont l'habitude : une fois la qualification acquise, on lâche les points. Une situation qui pourrait profiter aux autres membres du groupe. Autant dire qu'il ne faudrait pas que ce soit le Zénith, qui a déjà sorti deux fois l'OM en Coupe d'Europe sur les dix dernières années, ou Naples, dont la tension autour des matchs pourrait s'avérer déterminante.


Lyon

Le tirage idéal : Bayern Munich /BATE Borisov / FC Otelul Galati

Le Bayern, qui a pris déjà deux fois l'ascendant sur Lyon dans l'histoire récente de la coupe d'Europe, ne pourrait pas s'en tirer à si bon compte cette saison. Parce que sa défense est loin d'être armée pour résister aux coups de boutoir du duo Lisandro – Gomis. Même Aulas pourra ranger ses allusions sur Ivica Olic, vu que le Croate sera sûrement blessé. Pour le reste, plus l'adversaire est faible, moins cela se présente comme un piège pour les Gones. C'est ce qu'on appelle "l'expérience" dans la plus prestigieuse des compétitions.

Le scénario catastrophe : Porto / Manchester City / Trabzonspor

Le FC Porto est peut-être une des équipes les plus dangereuses d'Europe. Une équipe qui est dans la même configuration qu'en 2004, où elle avait remporté le trophée. Si Canal + l'ignore et présente les Dragons comme un tirage clément, l'état major lyonnais le sait très bien. Et la victoire sur les champions du Portugal en amical au mois de juillet n'est déjà plus qu'un très lointain souvenir... Quant à Manchester City, pas besoin d'en faire des caisses, c'est un effectif qui pourrait faire trois équipes intéressantes, avec des joueurs qui peuvent gagner des matchs tout seul à chaque ligne. Reste Trabzonspor, qualifié à la place du Fenerbahçe, et qui pourrait lui-même se retrouver... disqualifié, puisque le club est également soupçonné de corruption. Une situation bordélique qui n'arrangerait pas les Lyonnais, qui verraient là une belle opportunité de prendre des points dans ce type de groupe.





Les chapeaux :

1: Manchester United (ANG), FC Barcelone (ESP), Chelsea (ANG), Bayern Munich (ALL), Arsenal (ANG), Real Madrid (ESP), FC Porto (POR), Inter Milan (ITA).

2: Milan AC (ITA), Lyon (FRA), Shakhtar Donetsk (UKR), Valence (ESP), Benfica (POR), Villarreal (ESP), CSKA Moscou (RUS), Marseille (FRA).

3: Zenith St-Petersbourg (RUS), Ajax Amsterdam (P-B), Bayer Leverkusen (ALL), Olympiakos (GRE), Manchester City (ANG), Lille (FRA), FC Bâle (SUI), BATE Borisov (BIE).

4: Borussia Dortmund (ALL), Naples (ITA), Dinamo Zagreb (CRO), APOEL Nicosie (CHY), Trabzonspor (TUR), Genk (BEL), Viktoria Plzen (RTC), Otelul Galati (ROU).

Le tirage au sort se déroulera à Monaco sur le coup des 18h.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier