Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 15e journée
  3. // PSG/Nice

Quel sponsor pour Zlatan Ibrahimovic ?

« C'est terminé avec Nike. La relation n'était pas idéale. Ce n'était pas très familial. La relation était trop dure. Quand tu considères que tu n'as pas besoin de quelqu'un, c'est une fois que tu le perds que tu te rends compte qu'il fallait le garder. Ce n'est pas un problème pour nous. » Les mots sont signés du pizzaiolo Mino Raiola, accessoirement agent de Zlatan Ibrahimović, à la fin du match contre l'Ajax Amsterdam durant lequel le Z a joué avec des Adidas noires. « Sans Nike, Ibra est toujours heureux. Le contraire, je ne pense pas » , a même punchliné l'agent. Dès lors, avec quel sponsor le Suédois va-t-il terminer sa carrière ?

Modififié
  • Nike, pour la logique

    Jusque-là, Nike versait au numéro 10 du PSG près de 2 millions d'euros par an pour porter la virgule sur les prés. Médiatiquement au top, le Z estime sans doute mériter plus pour son dernier gros contrat en carrière. Derrière Cristiano Ronaldo, Ibra est l'autre figure de proue de la marque de l'Oregon dans le football, mais l'émergence de Neymar, nouvelle coqueluche du Swoosh, change un peu la donne actuellement. Ibrahimović fait donc du bluff pour faire monter les enchères et obtenir un dernier contrat XXL. Surtout que le Mondial a fait mal à la firme US avec une finale 100% Adidas (Argentine-Allemagne). Et puis Nike et le PSG sont liés depuis le début des années 90. Nul doute que le meilleur joueur du PSG se doit d'être chaussé par la liquette officielle du club comme ça a toujours été le cas (Ginola, Raï, Ronaldinho, Pauleta, Cavani depuis peu d'ailleurs). Finalement, Nike et Ibra, c'est une évidence. Une évidence qui a un prix.

  • Adidas, pour faire chier

    Actuellement, Adidas n'a pas réellement besoin de l'attaquant du PSG, puisque les Allemands comptent sous leur toit tout ce qui brille : Messi, Neuer, Di María, Özil, Kroos, James, Pogba, etc. Mais abondance de biens ne nuit pas et terminer avec Ibrahimović n'aurait rien d'un coup d'épée dans l'eau. D'autant que le Suédois connaît bien les usines des frangins Dassler, lui qui était équipé par Puma dans sa période Ajax. Hasard ou pas, l'équipe nationale de Suède est sous pavillon trois bandes et voir son capitaine et meilleur buteur s'habiller 100% Adidas quand il rentre au pays serait un formidable coup marketing. Et puis ça rééquilibrait la donne au PSG puisque Cavani a récemment quitté Adidas pour Nike. Un prêté pour un rendu.

  • Patrick, pour les puristes

    Marque française datant de 1892, Patrick a retrouvé une seconde jeunesse depuis 2009 et sa reprise par un groupe belge. Actuellement, la marque « old school » équipe Guingamp, Clermont ou le NAC Breda. Mais c'est surtout une marque pour les puristes du football, puisque Jean-Pierre Papin, Michael Laudrup, Kevin Keegan ou encore Michel Platini ont joué en Patrick. Excusez du peu. Des mecs qui respirent les buts et l'or. Et puis Ibrahimović ne peut rien faire comme tout le monde. Il a besoin d'une marque unique. Mythique. Historique. Patrick, c'est parfait. Dans le même genre, le Suédois peut aussi filer chez Diadora, Mizuno, Fila ou encore Umbro.

  • Burrda Sport, pour Nasser

    Burrda Sport, c'est le produit bleu du Qatar. Pour faire plaisir à Papa Nasser, Ibrahimović va au plus simple : le sponsor maison. Payé par le Qatar, habillé par le Qatar aussi. Logique. Et puis le joueur participerait ainsi au grand lancement de la marque, plutôt discrète sur le marché français en dépit de bons coups (RC Toulon, OGC Nice). Après avoir été l'ambassadeur officieux du projet PSG, le Z serait ainsi le patron tout aussi officieux du projet Burrda. Avec un gros chèque à la clé. Dans trois ans, Burrda Sport équipe l'équipe de France et Raphaël Varane. Sans forcer.

  • Ikea, pour la patrie

    Après les publicités pour Volvo, Ibrahimović pourrait lancer des pompes Ikea, à fabriquer soi-même le jour du match et jetables. C'est unique, écolo et idéal pour les deux marques suédoises les plus connues du marché. Avec le temps, le joueur commence à se rapprocher de plus en plus de son pays natal. On revient toujours d'où l'on vient, c'est immuable. Et puis ça aurait de la gueule, les crampons du Z exposés entre deux bibliothèques Billy.

  • Ibrahimović, pour le côté mégalo

    Et si Zlatan Ibrahmivoc était chaussé par Zlatan Ibrahimović himself ? Le Suédois ne s'emmerde pas et se lance dans sa propre marque de vêtements. Le mec commercialise une paire de crampons, simplement baptisée « Pour les Dieux » . Dans un premier temps, les crampons ne sont pas commercialisés et uniquement disponibles pour sa majesté. Avec un petit coussin chauffant pour les talons de monsieur. Bref, un SPA avec des lacets.


  • Pieds nus, pour Yannick Noah

    « Quand on vit les pieds nus. Rien n'a plus d'importance. Que l'instant qui s'écrit.
 Quand on vit les pieds nus. C'est une renaissance. À chaque pas de nos vies.
    Quand on vit les pieds nus. Chaque instant est plus intense.
     » Extraits du discours d'Ibrahimović lors des Oscars du football 2015.


    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 7 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 19
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall