En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Sélection
  3. //

Quel sélectionneur pour le Maroc ?

Longtemps à l'arrêt sur ce dossier, le Maroc devrait enfin connaître le nom de son nouveau sélectionneur dans les jours qui viennent. Revue d'effectif des principaux prétendants, alors que la Coupe d'Afrique 2015 se profile à l'horizon.

Modififié
Véritable « priorité » pour le nouveau président de la Fédération Fouzi Lekjaa, la nomination du nouveau sélectionneur national est un dossier épineux. Le poste est en effet laissé vacant depuis la démission de Rachid Taoussi le 11 octobre 2013, suite à la non-qualification du Maroc pour le Mondial. Alors que sont tour à tour murmurés les noms de Giovanni Trapattoni, Hervé Renard, Hasan Shehata, Marcelo Bielsa, Luis Fernandez, Didier Six, Milovan Rajevac ou encore Zico, le courageux Hassan Benabicha assure l'intérim depuis huit mois. Il faut dire que la pression autour de ce choix décisif est forte au pays, qui accueillera la Coupe d'Afrique des nations en janvier prochain. Longtemps retardé cette année, faute de gouvernance claire à la FRMF, le dénouement devrait intervenir avant la fin du mois, au plus tard début mai.

Giovanni Trapattoni : 50 %

De sources concordantes, le choix numéro 1 de la Fédération serait d'engager le prestigieux Giovanni Trapattoni. Si rien n'est encore officiel, l'entraîneur italien aurait d'ores et déjà donné son accord pour entraîner la sélection nationale. Le rapport qualité/prix est indéniable, puisque l'ancien entraîneur de la Juventus, de l'Inter Milan ou du Bayern Munich a l'habitude des sélections (Italie, Irlande) et ne réclamerait qu'un salaire à peine supérieur à celui de l'ancien sélectionneur. Surprise par cette affaire en or, la Fédération marocaine de football a très vite envoyé à Turin plusieurs émissaires pour sonder la légende. Et relancer l'engouement.

Dick Advocaat : 30 %

En cas de retournement de situation sur le dossier Trapattoni, la FRMF envisagerait d'autres options, à commencer par Dick Advokaat, dont le nom revient fréquemment depuis 48h. Le coach de l'AZ Alkmaar a lui-même avoué au quotidien sportif Voetbal : « J'ai en effet été contacté par la FRMF par le biais d'un intermédiaire. Mais s'ils sont vraiment intéressés, ils devraient me contacter directement, je serais prêt à les écouter. » Son agent, Oussama Benabdallah, a l'avantage non négligeable d'être un ami intime de Fouzi Lekjaa, le nouveau président de la FRMF. Attention cependant, car l'ancien sélectionneur de la Belgique et de la Russie est coutumier des contre-pieds de dernière minute.

Hervé Renard : 15 %

Longtemps prioritaire, la possibilité de voir Hervé Renard prendre les rênes de la sélection est réelle. Néanmoins, la cote de l'actuel entraîneur de Sochaux, concentré dans sa quête de maintien, s'est progressivement érodée au fil des semaines, au point de devenir un troisième choix. « Pour le moment, je suis en France et ma priorité est de rester en Europe, à Sochaux ou dans un meilleur club » a-t-il récemment confié à la BBC Afrique, avant d'ajouter : « Vous ne savez pas d'avance ce qui peut se passer en football, alors je dois me concentrer sur ma mission. Dans un mois, nous saurons où je serai. »

Badou Ezzaki : 5 %

Plusieurs observateurs estiment que la meilleure option pour gérer la sélection marocaine reste encore de promouvoir un entraîneur marocain. Un homme du cru, qui connaît les particularités du poste. Dans cette optique, le nom de Badou Ezzaki est évoqué. « Nous avons l'échéance de la CAN 2015 qu'il faut préparer le plus sérieusement du monde » , expliquait-il à Radiomars en février 2014, avant d'ajouter : « Il était de mon devoir d'annoncer que je suis à la disposition de la FRMF. Je n'ai pas besoin de déposer mon CV, la Fédération connaît mes états de service et sait que je ne refuserais pas de servir mon pays. » Ce dernier a quitté ses fonctions chez les Lions de l'Atlas il y a déjà huit ans, mais il reste perçu comme un homme providentiel à même de relancer le onze national à chaque crise.

Marcelo Bielsa : 0 %

Enfin, la piste menant à l'entraîneur argentin s'est largement refroidie depuis quelques jours. L'ancien coach de l'Athletic Bilbao devrait selon toute vraisemblance s'engager prochainement avec l'Olympique de Marseille. Les autres prétendants à la fonction semblent eux aussi hors-course.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6