Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Équipe d'Argentine

Quel sélectionneur pour l’Argentine ?

Après la démission de Tata Martino, l’Argentine se cherche un sélectionneur. Tour d’horizon des possibles successeurs. Et l'Albiceleste peut déjà oublier Simeone, Gallardo ou encore Pochettino.

Modififié

Edgardo Bauza


L’ancien entraîneur de San Lorenzo, actuellement sur le banc de São Paulo, est l’un des probables successeurs de Gerardo Martino. Celui qui a gagné deux Copa Libertadores avec la LDU Quito et San Lorenzo, a été contacté par la Fédération argentine. Le club brésilien l’a même annoncé sur son compte Twitter.


Alors que la FIFA a nommé une Commission de normalisation pour régler les conflits à la Fédération argentine, cette dernière verrait d’un bon œil l’arrivée du Patón Bauza à la tête de la sélection. Un entraîneur pas vraiment adepte du beau jeu. Mais l’Argentine ne veut-elle pas retrouver son pragmatisme d’antan ?

Marcelo Bielsa


El Loco qui a quitté son poste de sélectionneur en 2004, pourrait bien avoir une seconde chance. Problème, la situation conflictuelle à l’AFA semble totalement rédhibitoire. Celui qui vient de démissionner de son poste à la Lazio pour des désaccords avec le président Lotito pourrait être le candidat parfait pour une refonte totale de la Selección. Armando Pérez, président de la Commission de normalisation de l’AFA, a affirmé qu’il était entré en contact avec l’ancien entraîneur de l’OM. Olarticoechea, sélectionneur de l’Argentine pour les Jeux olympiques de Rio, a lui déclaré que Bielsa l’avait appelé pour lui proposer son aide. Bielsa qui entraîne Messi et compagnie, ça fait forcément rêver.

Miguel Ángel Russo


Depuis qu’il a quitté Boca Juniors en 2007, la carrière de Russo est en chute libre. Mais il apparaît tout de même parmi les favoris à la succession de Martino. La raison ? Le gouvernement argentin, Macri en tête (le président de la République argentine était à la tête de Boca Juniors lorsque le club a gagné sa dernière Libertadores en 2007, avec Russo sur le banc), pousserait pour sa nomination. Miguel Ángel Russo, qui a quitté Vélez l’an passé, travaille actuellement pour la CONMEBOL. Il aurait pu diriger la sélection argentine en 2011, mais c’est Batista qui avait été choisi. Un choix par défaut.

Le duo Nery Pumpido-Jorge Burruchaga


Dernièrement en Argentine, la génération 86 ne cesse de faire du bruit. C’est d’abord Maradona dans un message audio dévoilé par la presse qui critiquait la sélection actuelle et le traitement accordé à ceux qui ont gagné le Mondial avec l’Albiceleste.


C’est ensuite le duo Nery Pumpido-Jorge Burruchaga qui a été évoqué pour prendre les rênes de la sélection argentine. Pumpido, l’ancien gardien argentin, a calmé le jeu lors d’une interview pour la radio Sol 91.5 : « Je ne sais pas si je vais être sélectionneur de l’Argentine. » Quel enthousiasme !

Caruso Lombardi


C’est un spécialiste de la punchline… et du sauvetage de clubs. Caruso Lombardi, qui a réalisé le miracle de maintenir Sarmiento en première division la saison dernière, fait parler de lui en Argentine. Après la démission de Martino, un sondage d'ESPN le plaçait en tête devant Simeone, Sampaoli ou encore Gallardo. Une blague des Argentins ? Pas vraiment selon lui : « Ça me fait mal qu’ils ne me prennent pas en compte. Si les gens ont élu Mauricio Macri à la présidence, pourquoi ceux qui ont voté pour moi ne sont pas décisionnaires ? Les gens ne sont pas idiots, ils me veulent pour la sélection » , a-t-il affirmé au quotidien Olé. Et d’ajouter : « Si tu amènes Simeone, je n’ai rien à dire. Mais ils appellent des entraîneurs qui n’ont pas de travail en ce moment. Tout le monde est fou de Sampaoli, mais ici, il n’a même pas pu entraîner en troisième division. » Un homme qui a tout de même affirmé qu’il mettrait Marco Ruben, buteur de Rosario Central et ancien d’Évian, en attaque avec Messi.



Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article