Quel métier pour Makelele ?

La carrière post-football de Claude Makelele est au mieux énigmatique, au pire apocalyptique. Entre postes aux contours flous et passages de 6 mois, l'ancien milieu des Bleus semble un peu paumé et est devenu un cas d'école pour les conseillers d'orientation. Et pourtant, son échec à Monaco ressemble plus à une exécution qu'à une erreur de parcours.

Modififié
514 28
Que la vie était simple, il y a cinq ans. Claude Makelele disait adieu aux terrains, et n'avait pas à se faire de soucis pour sa reconversion. Le PSG tout juste qatarisé lui ouvrait grand les bras et voulait de lui comme conseiller du nouveau roi des lieux, Leonardo. Dans la foulée, « Maké » posait ses fesses sur le banc du Parc des Princes en tant qu'entraîneur adjoint de Carlo Ancelotti et de son sourcil relevé - poste qu'il conservera après l'arrivée de Laurent Blanc et de ses sourcils froncés. Personne pour s'interroger sur le rôle de conseiller du directeur sportif, ou pour se demander si comme coach adjoint, Claude Makelele était un simple poseur de plots aux entraînements ou un conseiller tactique avisé et écouté. L'état de grâce du PSG et son prestige le dispensaient d'avoir à donner des explications, et il faudra attendre son départ pour entendre Laurent Blanc préciser la place du rouage Makelele dans la machinerie parisienne : « Il était la liaison entre les jeunes et les anciens, les étrangers et les Français. C'était un plus pour nous. » Le grand frère parfait, qui a finalement décidé de descendre dans l'arène et d'avoir son équipe à lui. Le début des emmerdes.

Le conseil d'Abramovitch


Makelele n'a même pas terminé de passer son diplôme d'entraîneur, mais à quoi bon ? Une dérogation lui est accordée et le SC Bastia le fait signer à l'été 2014. L'amourette dure 12 journées de Ligue 1 et deux petites victoires, et le divorce a lieu dans des bruits de vaisselle brisée, qui retentissent avec ce : « Je n’ai pas vu des joueurs avec un amour-propre. C’est indigne de professionnels. Indigne de joueurs de Bastia. C’est ne pas respecter le maillot. Il faut que les joueurs se remettent en question » , balancé par Makelele après une défaite face à Lorient. Les Corses lui claquent la porte au nez en moins de 6 mois et Claude a droit à sa traversée du désert, plus d'un an loin du devant de la scène avant son atterrissage à Monaco en janvier dernier. Comment est-il arrivé sur le Rocher ? Tout serait parti d'une visite de Rybolovlev et Vasilyev à Roman Abramovitch, qui leur aurait vanté les mérites de son ancien Blue. Recherchant un profil capable d'être le liant entre le vestiaire et la direction, les patrons de l'ASM sautent sur l'occasion et propulsent Claude Makelele directeur technique. Problème, ni Leonardo Jardim, ni le très influent conseiller du président, Luis Campos, n'ont été prévenus, et ce « clan des Portugais » qui tire beaucoup de ficelles chez les Monégasques va faire vivre un enfer à Makelele. Ce dernier n'est présenté ni à Louis-II, ni à la Turbie, et Jardim lui interdit dans un premier temps l'accès aux entraînements.

Dans le bureau de Vadim


« Maké » arrive pourtant avec de la bonne volonté, et parle de « projet sur le long terme » dans sa première interview pour le site du club. Une déclaration qui peut faire rire après son départ 6 mois plus tard, mais en quittant l'ASM, Makelele pourra tout de même mettre en avant certaines de ses réussites, notamment en ce qui concerne la formation. Il structure l'académie et fait jouer ses réseaux pour enrôler Bertrand Reuzeau, directeur de la formation du PSG. C'est aussi lui qui convainc le jeune Kylian Mbappe, attaquant des Bleus U19 convoité un peu partout, de rester à Monaco et d'y signer son premier contrat pro. Mais ses ennemis ne lui ouvrent toujours pas la porte, et les Portugais le voient comme un cheveu sur la soupe, un œil de Moscou venu pour les empêcher de tourner en rond, et font même courir le bruit que Makelele est arrivé pour se préparer à succéder à Jardim. Un fantasme, balayé d'un revers de la main par Vasilyev qui assurait encore à l'AFP le 4 juin dernier que Jardim serait encore en poste la saison prochaine. Concernant Makelele, le Russe se contente d'un laconique : « Cela n'a pas été facile pour lui. Je l'apprécie. Nous devons nous rencontrer. Tout dépendra de nos sentiments respectifs. » C'en est trop pour l'homme aux 71 sélections qui craque et pousse la porte du bureau de Vasilyev pour expliquer qu'il ne repartira pas pour un nouveau tour de manège si rien ne change et si les rôles ne sont pas redéfinis.

Claude le stagiaire


Mais Claude a perdu la bataille et préfère s'en aller. L'annonce officielle de son départ arrive dès le 6 juin. « Ni le club ni lui n’ont réussi à trouver le positionnement idéal au sein de la structure sportive » , annonce le communiqué officiel. Trop de flou autour de sa place, contours de son rôle pas assez bien dessinés, guérilla contre sa personne en interne, le verrou Makelele devait sauter. Une version confirmée par l'intéressé dans Nice Matin : « Je ne pouvais pas continuer comme ça. J'ai besoin de m'épanouir dans mon travail et les conditions n'étaient pas réunies (…) C'était compliqué de continuer ainsi, je ne voulais pas tricher. » Makelele aura tenu à Monaco un tout petit peu plus longtemps qu'à Bastia. Et s'il se retient pour l'instant de régler ses comptes avec l'ASM, c'est sur les Bastiais que Makelele a l'air de vouloir passer ses nerfs, comme il l'a montré en déclarant de but-en-blanc à L'Équipe : « À Bastia, j'étais en stage, ou presque, ça m'a permis de passer mes diplômes d'entraîneur. » Dommage pour lui, les Corses ont de la répartie, et lui répondent par ce missile Scud : « Constatant qu’à cette expérience malheureuse vient de succéder un nouveau passage pour le moins météorique au sein du staff de l’AS Monaco, le SCB ne saurait par ailleurs que trop conseiller à Claude d’en finir avec cette vocation de stagiaire et de s’atteler enfin, avec humilité et respect, à décrocher un job véritable et pérenne de coach principal d’équipe de haut niveau. » Un conseil qui lui passe bien au-dessus, puisque « Maké » va reprendre son rôle de collaborateur à la cellule technique de l'UEFA. Un nouveau poste à organigramme obscur, un titre fourre-tout, et une maison où l'habileté politique vaut au moins autant que la compétence. Claude est reparti pour un tour.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Cafu crème Niveau : DHR
Porn star.

Voila c est fait.
Modèle pour godes ?
Voila, ça aussi c'est fait...
Question : On fait comment pour postuler comme Collaborateur à la cellule technique de l'UEFA ???
Car au final, c'est ça la vrai info de cet article, il y a donc des places à prendre à l'UEFA.
Strapontin21 Niveau : DHR
Si ton chibre mesure plus de 27 cm, tu peux postuler à l'UEFA
Que voici un grand morceau de littérature de Alexandre Doskov : du grand style, pas de gros mots, pas de franglais.
Total respect !
d equateur Niveau : DHR
Message posté par Cafu crème
Porn star.

Voila c est fait.


Nom d'artiste : maqueuelélé
Message posté par d equateur
Nom d'artiste : maqueuelélé


Ou Claude makelegrosse
Demandons à son petit frère
Sidney ★ Niveau : CFA2
Musicien: Claude M'Ukulélé

* rires enregistrés *
Zvonimir Savicevic Niveau : DHR
Quel métier ?
Bah .. franchement, moi je le vois bien Taxi Ûber.
Ou alors agent de joueurs surcotés, qui se la jouerait grave.
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  22:36  //  Amoureux de Lyon
Cest dommage: cest bien ecrit, bien resume, mais ca ne repond pas (encore une fois) a la question de depart...

Jaime bien Monsieur Claude, mais il na pas lair de faire son travail dinvestigation avant de se lancer dans des projets compliques...

Pourtant, je le vois bien entraineur ou dans lorganigramme dun bon club, mais ca na pas lair de lui reussir, et comme il na pas lair tres fin politiquement, le truc de luefa ca sent un peu le sapin (ce que larticle conclut). Jespere me tromper
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par Cafu crème
Porn star.

Voila c est fait.


Je me demandais au bout de combien de messages quelqu'un allait proposer acteur porno, bon il a pas fallu attendre longtemps ^^
Message posté par Zvonimir Savicevic
Quel métier ?
Bah .. franchement, moi je le vois bien Taxi Ûber.
Ou alors agent de joueurs surcotés, qui se la jouerait grave.


Hahaha, bien sur, une espèce de Don King du pauvre avec Boubou et lunettes de soleil, qui passe son temps à dire à ses poulains qu'il va leur trouver un club invraisemblable pour finir par les envoyer à Gueugnon, non sans avoir préalablement envoyé chier au téléphone façon Les Grossman les secrétaires de Manchester United qui faisaient barrage téléphonique entre lui et son "vieil ami José".
tranquilo_chiquito Niveau : DHR
boa constructor a la retraite dans un park a miami
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  01:25  //  Amoureux de Lyon
Ca me rappelle cette chere poutre de bamako

Souvenirs.
J'ai un peu de mal à comprendre toutes ces réactions... Je suppose que c'est en référence à des histoires que je ne connais pas. Sinon c'est clairement du racisme primaire et/ou de l'humour de niveau maternel.

Je pense que son passage au PSG a été une vraie réussite (normal c'était une idée de Leonardo).

Son passage à Bastia a prouvé que le type avait de l'autorité, après ça n'a pas marché, mais c'est la vie.

Monaco était une erreur, car c'est Jardim le patron, et c'est par lui que ça devait se décider.

Bref, je suis sur que Makelele est compétent et qu'il trouvera sa place dans un grand club à l'étranger si la ligue ne veut pas de lui.

Pourquoi pas Nantes ?
Ne les encourage pas, oh fada! Ils vont penser faire oeuvre de pédagogie en renseignant les ignorants sur les capacités surhumaines de Claude M.
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  09:54  //  Amoureux de Lyon
Message posté par kafkarnum
J'ai un peu de mal à comprendre toutes ces réactions... Je suppose que c'est en référence à des histoires que je ne connais pas. Sinon c'est clairement du racisme primaire et/ou de l'humour de niveau maternel.

Je pense que son passage au PSG a été une vraie réussite (normal c'était une idée de Leonardo).

Son passage à Bastia a prouvé que le type avait de l'autorité, après ça n'a pas marché, mais c'est la vie.

Monaco était une erreur, car c'est Jardim le patron, et c'est par lui que ça devait se décider.

Bref, je suis sur que Makelele est compétent et qu'il trouvera sa place dans un grand club à l'étranger si la ligue ne veut pas de lui.

Pourquoi pas Nantes ?


Cest du racisme primaire voyons. On est toute une bande de fachos a attendre les articles sur les personnes non-blanches pour eructer nos haines a travers un humour infame

Ou alors, ou alors...cest une reference a une anecdote passee peut-etre?

Et cet humour est bien loin du niveau maternel. On est au moins niveau lycee, ou alors tu etais bien en avance sur tes petits camarades, petit gredin! Quel bonheur lhumour regressif, les sauts dans le passe, une vraie fontaine de jouvence
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le poing hooligan, round 2
514 28