En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Quel été pour l’OM ?

Qu’on le veuille ou non, l’OM, c’est l’OM. Chaque été apporte donc son lot de rumeurs, d’espoirs et de folie. Même quand il est censé ne plus y avoir d’argent. Car c’est bien connu, dans ces moments-là, il reste les idées. Mais lesquelles ?

Certaines plaies ne cicatrisent pas aussi vite qu’on le voudrait. Certaines sont même indélébiles. Et si rien n’est jamais facile du côté de Marseille, dès lors que la parole est au ballon rond, la délicate saison 2011/2012 pourrait bien avoir des répercussions indésirables sur l’avenir de l’OM. Au moins à court terme. Dans le sillage de cette affreuse dixième place et de l’historique série de treize matchs sans la moindre victoire, même les plus grandes traditions se retrouvent bouleversées. À peine dérangés par les matchs diffusés par Orange Sport, les supporters phocéens laissaient filer les dernières parties de la saison comme de vulgaires matchs amicaux, tandis qu’à l’aube du mercato si cher à la Bonne Mère et à ses fils spirituels, c’est le calme plat. Certes quarts de finalistes de la dernière Ligue des champions, les joueurs de Didier Deschamps s’apprêtent à connaître un exercice 2012/2013 des plus compliqués. Surtout qu’ils ne savent pas encore s’ils ne vont pas devenir les joueurs de quelqu’un d’autre.

Vers un mercato déprimant ?

M’Vila, Martin, Hoarau, Hamouma, Mendes, Mavuba, Corgnet… Nous sommes au mois de janvier 2012 et L’Équipe surfe sur la spirale positive de l’Olympique de Marseille pour dégainer le premier sur l’actu transferts. Forts d’un début d’année 2012 impressionnant, les Phocéens remontent journée après journée vers le podium. Il faut dire que l’OM, avec son couloir droit Azpi-Amalfitano, sa défense de fer et son Loïc Rémy buteur, était séduisant. Mais ça, c’était avant. Exit les noms ronflants, exit les promesses de François Hollande et du Parti Socialiste : cette année, été rimera avec austérité. Fallait pas finir dixième, maintenant Margarita boude. En football, et plus particulièrement en matière de transfert, austérité rime avec « joueurs libres » et avec « prêts » .

Et, au petit jeu du «  qui va pousser un supporter de l’OM au suicide en premier » , c’est Le Phocéen qui tire à vue. Avec l’artillerie lourde. Pour le moment, la grosse star du mercato olympien s’appelle Renaud Cohade et joue à Valenciennes. Un bon joueur de Ligue 1, certes. Dans la foulée, le site évoque les joueurs libres : Jérôme Leroy, Dariusz Dudka, Sigamary Diarra ou encore Timothée Kolodziejczak… Rien de bien excitant, au point que 41% des internautes jugent qu’aucun de ces joueurs n’est intéressant pour le club. Le problème, c’est qu’en dépit d’un bon parcours européen, la maison, plombée par un parcours chaotique en championnat, est à court de liquidités. Une période de disette au cours de laquelle les hautes sphères de l’OM montrent une triste réalité à des supporters qui prennent la vérité en pleine face. D’ailleurs, par manque de moyens, le serpent de mer Drogba a été remplacé par « le retour de Mamadou Niang » . Et ça ne tient même pas, le Sénégalais prenant la peine de démentir en quasi-direct sur son Twitter. Foutue technologie.

Un cercle vicieux et des espoirs


Ce triste mercato contraste évidemment avec l’été de folie que s’apprête à vivre le Paris Saint-Germain. La saison à peine terminée, Leonardo s’apprête à ramasser Lavezzi, tandis que le cheikh est prêt à sortir du pétrodollar à tout moment. Déjà dans toutes les têtes, le soir du 7 octobre (date de la 8e journée et du classico) pourrait vite devenir un jour de deuil pour la cité phocéenne. D’autant plus qu’outre les soucis d’effectif, le doute plane toujours sur l’avenir de Didier Deschamps. En effet, alors que celui-ci devait s’entretenir, il y a peu, avec Margarita Louis-Dreyfus, le rendez-vous a été reporté à une date ultérieure. Comme si l’actionnaire majoritaire n’était pas pressée de fignoler un plan de bataille pour redresser la barre dès la saison prochaine. Car, à l’instar de l’Olympique Lyonnais, l’OM, non qualifié pour la prochaine Ligue des champions, est dans un cercle vicieux. Moins d’argent donc moins d’investissements. Moins d’investissements donc moins de compétitivité, et, de ce fait, moins de chances de retrouver son standing d’antan. Du coup, on fait le coup de l’homme démuni qui s’accroche à son ticket de loto, et on guette du côté du Qatar. Une autre rumeur veut que Pape Diouf ait été mandaté pour construire un projet à Marseille en compagnie de Charles Villeneuve. L’espoir fait vivre, hein !


Par Swann Borsellino, avec Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 45 minutes Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 35 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40