En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nomination de Luis Enrique

Quel est le visage tactique de Luis Enrique ?

Après la transition Vilanova-Roura et la tentative de rupture de Tata Martino, que vient faire Luis Enrique ? De qui s'inspire-t-il ? Comment a-t-il fait jouer ses équipes précédentes ? Est-il si guardolesque que ses costumes peuvent le faire croire ? En conférence de presse mercredi, Luis a tenu à rappeler à tout le monde qu'il savait bien où il mettait les pieds : « Il n'y a rien de mieux que le ballon pour défendre. L'idée footballistique sera forcément liée à ce qu'est le Barça depuis des années » , avant de parler courageusement d' « évolution » et d' « amélioration » pour « pouvoir surprendre l'adversaire » . Alors, rupture ou continuité ?

Modififié
Quand il reprend le Barça B, l'équipe n'a vécu qu'une seule saison au contact de Pep Guardiola, avec une première place en Tercera. Arrivé en Segunda B, Luis finit 5e, puis deuxième et monte en deuxième division en 2010. Cette saison-là, la réserve barcelonaise obtient le meilleur classement de son histoire en Segunda avec une troisième place. Un exploit qui fait du bruit et qui convainc la Junta que l'homme a les capacités tactiques et techniques pour le plus haut niveau, d'où le choix de la direction cette semaine, indépendamment de ses expériences mitigées en Serie A et en Liga.

Retour sur la « défaite » romaine

Si l'expérience de Luis Enrique au plus haut niveau ne donne pas de garanties au FC Barcelone, c'est avant tout à cause de l'échec romain. « Une défaite » , comme lui-même l'avait résumé à la fin de la saison 2011-12. Pour Marco Cassetti, « Luis Enrique a été arrogant et est arrivé à Rome en sous-estimant la Serie A » . Une version plus ou moins confirmée par le principal intéressé : « Au début, je ne pensais pas que j'allais connaître autant de problèmes.  » Pourtant, au départ, la promesse était belle. Walter Sabatini avait une immense confiance en son choix : le choix «  symbolique » d'une personnalité « ne venant pas du monde de la Serie A, une personne non contaminée » . Pour Luis Enrique, le projet était clair : «  Je veux jouer d'une façon attractive. Nous allons attaquer beaucoup. Je ne connais pas d'autre football. Nous nous dirigeons vers un changement complet d'idées et d'identité. Je ne suis pas venu ici pour ramener le modèle barcelonais, mais quelque chose de similaire.  » Finalement, seul l'Espagnol aura tenu ses engagements. D'une part, le schéma tactique de la Roma est véritablement adapté aux idées de son nouveau coach. De Rossi est brillant dans un rôle à la Busquets/Motta/Van Bommel, et Luis Enrique fait venir des milieux mobiles comme Pjanić et Gago pour s'assurer la possession. Sur les ailes, l'Asturien fait venir José Angel de Gijón, qui s'impose rapidement à gauche comme un pur latéral offensif. À droite, les choix de Lucho sont symboliques de cette envie de ballon : plutôt que de choisir des défenseurs de formation, le Mister reconvertit Taddei et même parfois Perrotta en latéral.

C'est dans la finition que la Roma connaît le plus de difficultés. Fabio Borini est une révélation, mais pas un fuoriclasse. Bojan connaît les mouvements, mais pas le championnat. Osvaldo ne se défait pas de sa nature d'avant-centre de surface, et Lamela revient bien trop souvent à l'intérieur. La Roma donne l'impression de faire beaucoup de passes autour de la surface sans jamais trouver de juste équilibre. Une question d'hommes, et de temps. Enfin, Luis Enrique fait jouer des jeunes, même en Italie. L'Olimpico n'a pas oublié les prestations de Federico Viviani devant sa défense, lancé contre la Juve à 19 ans. Depuis, il est envoyé en prêt de village en village… Mais Luis Enrique aura finalement été victime de ses résultats. La Roma finit non seulement septième, mais perd tous ses matchs importants : le play-off contre Bratislava, la Coupe d'Italie en quarts contre la Juve (3-0) et les deux derbys. Contre les six premiers du classement (Juve, Milan, Udinese, Lazio, Inter, Naples), Lucho ne gagne que 12 points sur 36. Comme le répètent Mourinho, Benítez ou Mancini, la Serie A reste le championnat le plus exigeant tactiquement. Mais qui sait ce qui aurait pu arriver si l'Espagnol était resté plus longtemps dans la ville éternelle ? Il a d'ailleurs justifié ainsi la fin de son expérience italienne mercredi : « C'était un projet qui devait durer de trois à quatre ans… »

Vidéo

L'apprentissage de la Liga à Vigo

Au Celta, Luis Enrique revient dans le Nord de l'Espagne, mais récupère l'effectif d'un seizième de Liga. Après une saison où Luis apprend à connaître les rouages de la Liga vus du banc et après une fin de saison extraordinaire – le Celta est leader sur les six dernières journées – les Galiciens finissent neuvièmes et font du bruit en éliminant le Real de la course au titre. Dans un club avec si peu de moyens, et une équipe qui finit avec plus de buts encaissés que de buts marqués, forcément, l'analyse des idées de jeu est limitée. Ce qui comptait, c'était avant tout le maintien. Mais si l'on se souviendra que Luis Enrique aura perdu deux fois 3-0 contre Tata Martino, on se souviendra aussi qu'il aura fait passer le Celta Vigo de 48% de moyenne de possession à 54% (6e de Liga), et de 76% de passes réussies à 80% (5e de Liga). Oui, Luis Enrique aime le ballon. Au Barça B, Luis Enrique a démontré qu'il était un gagnant. À Rome, il n'a jamais flanché au moment de montrer ses idées de jeu. Et à Vigo, il a su allier ces idées et la nécessité de résultats. Mais si Barcelone conserve quelques craintes, c'est parce que l'Asturien ne fait pas de la possession un idéal absolu. Voilà : le Celta n'était pas le Rayo de Paco Jémez et son 60% de possession. Contre le Real, le Celta a même gagné sans la possession, et ça n'a pas empêché de dormir le nouveau coach du Barça.

Luis Enrique, un naturel vertical séduit par la possession

On a souvent fait le parallèle, peut-être inconsciemment. Les costumes. Les années communes sous Van Gaal et les autres. La succession au Barça B, en 2008. Comme si c'était un enchaînement naturel, comme si le Barça allait systématiquement se mettre à confier son équipe première à l'entraîneur de la réserve, et l'équipe réserve à un ancien capitaine. Mais voilà, en plein milieu de sa présentation officielle, après une série de questions sur ses intentions de jeu, Luis Enrique insiste : « Arrêtez de me comparer à Pep.  » Partons du joueur. Sans faire dans le Samuel Eto'o ( « Guardiola n'a jamais été un grand joueur » ), Luis Enrique aura été un joueur plus déterminant que Pep. Jamais écarté ni ignoré, du moins. Mais surtout, un joueur différent. Symbole de verticalité, milieu relayeur converti latéral droit, puis milieu offensif et buteur en toutes occasions, on aurait même pu spontanément penser que les idées de Luis Enrique l'entraîneur seraient pleines de pegada, de llegada et de football direct.

D'autre part, Luis Enrique n'a pas l'ADN du Barça dans son sang, comme peut l'avoir Pep. Après tout, Luis est aussi catalan que l'était Figo, et il n'a pas grandi sous les ordres de Cruyff. Né et formé dans les Asturies, pays des mines, Lucho a découvert la nécessité de la possession avec Jorge Valdano, par finalité esthétique, puis sous Van Gaal et Rijkaard, par philosophie. Luis et le Barça, ce n'est qu'une histoire de timing, un transfert, deux envies communes. Loin du destin qu'a connu Pep. Alors, de qui descend Luis Enrique ?

De Boer : «  Au Barça, il faut plutôt un gérant qu'un entraîneur »

De profils aussi variés que ceux d'Antić, Beenhakker, Del Bosque, Valdano, Robson et les Hollandais. Luis a donc connu un Barça aux multiples visages. D'où cette déclaration décomplexée : « Je veux un schéma tactique qui s'adapte aux joueurs et à nos prétentions. » Pep n'adaptait pas, il dictait. Luis évaluera, puis choisira. Il est encore trop tôt pour croire savoir ce que Luis Enrique voudra faire de Neymar, Messi et surtout Xavi. Mais peu importe si ses idées se rapprochent de celles de Pep ou non, le style de ce Barça est trop important pour être changé radicalement. Comme le déclarait le mois dernier Frank de Boer à la Gazzetta dello Sport : « Que peut-on apprendre à Messi et Iniesta ? Au Barça, il faut plutôt un gérant qu'un entraîneur. »

Et Luis Enrique l'a compris : « Un entraîneur de football est plus un leader qu'un entraîneur. Sa capacité peut se mesurer sur de nombreux aspects. Pas seulement tactiques ou techniques, mais aussi gérer les égos des joueurs et gérer un vestiaire. » Et si l'on peut comparer Luis Enrique à Guardiola sur un point, c'est bien là : l'intransigeance. Et l'ambition. En 2008, Pep avait tout changé. Les joueurs – Deco, Ronaldinho, Zambrotta –, mais aussi les habitudes, comme le racontait si bien Xavi : «  Avec son arrivée, les exigences ont changé : avant, un kilo ici ou là n'avait pas d'importance. Quelques minutes en retard ne changeaient rien. À partir du moment où il est arrivé, chaque détail comptait. Pep était au-dessus de la montagne, et il nous observait comme un aigle.  » Justement, Luis Enrique a répété qu'il aimait observer les entraînements du haut des gradins. Avant d'ajouter : « Et j'aime que mes joueurs soient très fatigués à la fin de l'entraînement. » Un leader qui entraîne aussi.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:48 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça il y a 2 heures Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 10 mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2
Hier à 11:15 Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:53 Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12