Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Quel coach pour le Real Madrid ?

Zinédine Zidane n'est plus l'entraîneur du Real Madrid. Le club madrilène va devoir lui trouver un successeur. Qui va prendre cette responsabilité ?

Modififié

Santiago Solari

Actuel entraîneur de la Castilla du Real Madrid, il est le successeur désigné. Le Real avait décidé de faire confiance au coach de sa réserve en janvier 2016. Résultat, deux ans et demi plus tard, le club merengue a pu ajouter trois Ligue des champions dans sa vitrine. Du coup, il paraît évident que Florentino Pérez va reproduire le même schéma, inlassablement, tous les trois ans. Solari en 2018, Guti en 2021, Raúl en 2024, Sergio Ramos en 2027, Dani Carvajal en 2030, Isco en 2033, Marco Asensio en 2036.


Guti

Actuel entraîneur des U19 du Real Madrid, il est l'autre successeur désigné. Même discours que pour Solari, mais on décale juste les dates. Guti en 2018, Raúl en 2021, Sergio Ramos en 2024, Dani Carvajal en 2027, Isco en 2030, Marco Asensio en 2033, Cristiano Ronaldo junior en 2036.



Mauricio Pochettino

Il s'est qualifié pour la Ligue des champions avec Tottenham ? Oui, et alors ? Il a prolongé chez les Spurs il y a une semaine jusqu'en 2023 ? Oui, et alors ? Mauricio Pochettino l'a toujours dit et a même inséré une clause dans son contrat : le seul club qui pourrait le faire tout plaquer à n'importe quel moment de sa carrière, c'est le Real Madrid. Et pour cause, il en a été l'un des leaders techniques pendant cinq ans au cours des... ah non, il a joué neuf ans à l'Espanyol Barcelone. Du coup, Zizou va aller entraîner l'Espanyol.


Antonio Conte

En disgrâce du côté de Londres, Antonio Conte ne cesse de faire comprendre qu'il souhaite se barrer de Chelsea. D'autant que Maurizio Sarri semble s'être déjà positionné pour devenir le coach des Blues. Tout bénef' pour Conte, qui va pouvoir venir s'asseoir sur le banc du Real pour y apporter sa hargne. Problème, son caractère risque de ne pas franchement coller avec les gros ego de Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo. Un premier clash dès le mois de juillet, un second quand Conte décide de recruter Chiellini, Marchisio et Buffon en août, et un troisième, fatal, après l'élimination du Real face à la Juve, 0-1, sur un csc pas du tout suspect de Chiellini.



Laurent Blanc

Devenu joueur de golf depuis son départ du PSG, Lolo a envie d'un nouveau challenge. Et puis, s'il y en a un dont le nom indique qu'il est fait pour le poste, c'est bien lui. La Casa Blanca, Lorenzo Blancos, Laurent la Meringue, on peut le tourner dans tous les sens, les deux étaient faits pour se rencontrer. Et peu importe si l'ancien coach de Bordeaux a porté le maillot du FC Barcelone au cours de sa carrière : les supporters madrilènes pardonnent désormais tout à un homme qui se présente en conférence de presse avec un accent du Sud.


Luis Enrique

Le double-double. Joueur du Real Madrid (1992-1996), joueur du FC Barcelone (1996-2004) et entraîneur du FC Barcelone (2014-2017), il ne lui manquait plus qu'un poste pour réaliser le carré gagnant. Luis Enrique n'hésite donc pas une seconde quand l'offre des dirigeants du Real arrive sur la table. Et tant pis si le petit Leo va se sentir trahi. Et encore plus quand Neymar va choisir de rejoindre son ancien coach, et qu'il va être rejoint par Mané et Salah pour former une MSN 2.0.



Claudio Ranieri

Passer de Nantes au Real Madrid ? Oui, c'est possible, grâce à la jurisprudence Varane, qui permet à tout club champion de France dans les années 1990 de refourguer un joueur/entraîneur par an au Real. Pour le plus grand bonheur des Auxerrois. Ranieri débarque donc à Madrid, et ramène dans ses valises Ngolo Kanté, son ancien chouchou à Leicester, mais aussi Emiliano Sala. Pratique : Claudio parle déjà espagnol grâce à son expérience à Valence. Ce qui lui permet de poser une seule condition lors de son entretien avec Florentino Pérez : entraîner le Real uniquement de juillet à décembre. Puisque, de toute façon, à partir de janvier, ça ne marche plus. Jurisprudence Nantes.



Michel

En intronisant Zidane, Florentino Pérez a montré qu'il souhaitait désormais compter sur des anciens de la maison. Ça tombe bien, Michel, joueur majeur de la Maison-Blanche de 1982 à 1996, est libre. Il a même déjà coaché la Castilla en 2006-2007. Cette saison, il a réalisé du bon boulot à Málaga : une belle dernière place au mois de janvier et un beau licenciement qui va avec. Certainement parce qu'il avait déjà en tête son retour en grande pompe à Madrid.



Enzo Zidane

Le jeudi 31 mai 2018, Zinédine Zidane organise une conférence de presse à 13h pour annoncer son départ du Real Madrid. Le vendredi 1er juin 2018, Zinédine Zidane organise une conférence de presse à 14h pour annoncer que le Real Madrid est désormais une dynastie. Le samedi 2 juin 2018, Zinédine Zidane organise une conférence de presse à 15h pour annoncer que c'est son fils, Enzo, qui reprend son poste d'entraîneur. Le dimanche 3 juin 2018, Zinédine Zidane organise une conférence de presse à 16h pour annoncer qu'Enzo n'avait de toute façon aucune chance de percer en tant que joueur. Le lundi 4 juin 2018, Zinédine Zidane organise une conférence de presse à 17h pour annoncer qu'Enzo est le deuxième prénom le plus donné en France depuis 2000.


Didier Deschamps

Après On a échangé nos mamans entre Christine de Maubeuge et Geneviève de Carpentras, voilà « On a échangé nos anciens de France 98 » entre Zinédine du Real et Didier de Clairefontaine. Fonctionne aussi avec Lionel Charbonnier, mais un peu moins bien.



Luis Fonsi

Le Real a désormais gagné 13 Ligue des champions (record). Sur le plan européen, il n'a donc plus rien à prouver. En Espagne, le club merengue affiche 33 titres de champion d'Espagne (record). Difficile de trouver un domaine où le Real n'a pas le monopole. Mais comme Florentino Pérez est un jusqu'au-boutiste, il n'est toujours pas rassasié. Son prochain objectif : être également le leader sur YouTube. C'est dans cette logique qu'il recrute Luis Fonsi, l'interprète de Despacito, comme nouvel entraîneur. Fort de ses 5,1 milliards de vues sur YouTube, le chanteur portoricain planche sur un nouveau morceau, Madridismo, en feat avec Vianney. Déjà le tube de l'été 2018.


El Professor

Avec un plan élaboré pendant des années et des années, Sergio Marquina, aka El Professor, a prouvé que l'on pouvait réaliser le casse du siècle dans la Maison Royale de la Monnaie de Madrid. Tout excité devant la saison 2 de Casa de Papel, Florentino Pérez, qui se fait désormais appeler « Madrid » par tous ses proches, demande à l'acteur Alvaro Morte de venir prendre les rênes du Real. Avec une mission : s'infiltrer via un tunnel géant au Camp Nou, découper les chaussures de Messi, et poser des limaces sur la pelouse du stade pour qu'elles mangent le gazon. Diabolique.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 41 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien