Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Quel club de Ligue 1 a fait le meilleur mercato ?

La Ligue 1 reprend, et à deux semaines de la fin du mercato, on a déjà une petite idée de ce à quoi va ressembler le championnat 2016-2017. Tour du proprio.

Modififié

Angers : cohérence et Ligue 2


Plusieurs joueurs de complément sont partis (Diers, Angoula, Auriac, Yattara...), mais les gros cadres sont encore là. Comme l'entraîneur Stéphane Moulin. Une stabilité précieuse pour un promu qui doit confirmer son excellente saison 2015-2016, et qui a décidé de maintenir la même politique de recrutement estampillée Ligue 2. Avec le meilleur buteur du dernier exercice (Famara Diédhiou, 23 buts avec Clermont), un défenseur prometteur (Baptiste Santamaria, 21 ans, recruté à Tours) ou encore le pari Karl Toko Ekambi, qui sort de deux saisons pleines avec Sochaux. Et cerise sur le gâteau, le pari Matéo Pavlović, Croate de 26 ans qui évoluait depuis deux saisons à Ferencváros, mais sous contrat avec le Werder Brême, où il n'a jamais percé. Le SCO a fait un recrutement cohérent, avec ses moyens. Mais s'avance sans garantie.

Bilan provisoire : plus fort que l'an dernier

Bastia : sur un fil


Le Sporting a beaucoup perdu cet été : Floyd Ayité, Séko Fofana, François-Joseph Modesto, François Kamano ou encore Julian Palmieri. Même Brandão s'est fait la malle, mais ne sera pas forcément celui qui manquera le plus à Furiani. Pour compenser la saignée, les Corses font ce que leurs finances leurs permettent, des paris. Entre Allan Saint-Maximin, Enzo Crivelli, Thievy Bifouma ou Lenny Nangis, il y en a bien un qui fera une saison à 7-8 buts. La grosse interrogation porte sur la capacité d'intégration de l'ailier néerlandais Jerson Cabral, qui sort d'une bonne saison à Twente. Quant à la solidité défensive, elle dépendra d'Abdelhamid El-Kaoutari, cédé par Palerme après un prêt d'une demi-saison à Reims. Une saison charnière pour Bastia.

Bilan provisoire : affaibli mais pas condamné

Bordeaux : gourmet plutôt que gourmand


Le mercato de Bordeaux ressemble à un ménage de printemps. Exit plusieurs historiques en fin de cycle en Gironde (Sané, Jussié, Diabaté), des produits du club pas indispensables (Crivelli, Yambéré, Poko) ou des paris ratés (Chantôme, Debuchy). L'effectif bordelais s'est allégé du superflu et le nouvel entraîneur Jocelyn Gourvennec a refusé de multiplier les paris pour taper dans de la valeur sûre. Ce qu'incarne totalement Jérémy Toulalan, libéré par Monaco et qui devrait être le taulier de l'entrejeu des Girondins. Quant à Jérémy Ménez, il est le potentiel joueur frisson du championnat. Pour le reste, François Kamano (Bastia) et Youssouf Sabaly (PSG) n'ont rien de clinquant, mais laissent à penser que Bordeaux a ce qu'il lui faut pour gérer une saison sans Europe.

Bilan provisoire : effectif moins fourni mais plus costaud que l'an dernier

Caen : Delort dehors ?


Le Stade Malherbe n'a perdu que Dennis Appiah, bien vendu à Anderlecht. Pour le reste, les Normands se sont étoffés entre les transferts définitifs (Diomandé, Rodelin), et quelques arrivées ciblées : Mouhamadou Diabo et Mathieu Dreyer (Troyes), Steed Malbranque (Lyon) et le Croate Ivan Santini, auteur d'une bonne saison avec le Standard Liège. La grande interrogation tourne autour de la gestion du cas Andy Delort. Meilleur attaquant de l'effectif de Patrice Garande, il est parti au bras de fer avec sa direction pour pouvoir rejoindre les Tigres en championnat mexicain. Xavier Gravelaine a estimé que le joueur était en train de foutre sa carrière en l'air, mais indirectement, il pourrait aussi faire foirer la saison de son équipe.

Bilan provisoire : affaibli par l'imbroglio Delort


L’équipe type des attendus de la L1

Dijon : le pari Martin


Plusieurs tauliers de la montée ont quitté le navire (Jullien pour Toulouse, Souquet pour Lille), mais Dijon a réalisé quelques belles affaires sur le papier. L'arrivée du vétéran Florent Balmont tout d'abord, qui va apporter sa grosse expérience de la Ligue 1 à un vestiaire qui en a cruellement besoin. Et celle de Marvin Martin également. Prêté avec option d'achat par le LOSC, l'international sera le facteur X des Dijonnais cette saison. Soit il retrouve son niveau sochalien et le promu peut voir venir, soit il reste dans sa pauvre dynamique et Olivier Dall'Oglio devra chercher un plan B. Concernant le poste de latéral droit, le Suisse Vincent Rüfli, en fin de contrat à Sion, devra faire oublier Souquet.

Bilan provisoire : dépendant de Marvin Martin

Guingamp : tout change, mais rien ne change


L'En Avant a changé d'entraîneur et renouvelé une partie de son effectif. Notamment au poste de gardien où Jonas Lössl a été remplacé par le Suédois Karl Johnsson. Les Bretons ont fait dans le remplacement poste pour poste un peu partout, à l'image d'un Lucas Deaux (La Gantoise) appelé à suppléer Younès Sankharé (Lille). Rien de clinquant, comme d'habitude, mais probablement du solide avec un technicien qui a souvent su exploiter le meilleur de ses joueurs.

Bilan provisoire : au même niveau

Lille : renouvellement ciblé


Le LOSC a géré son mercato comme un carton plein sur Le Bon Coin. Exit les objets encombrants et sous-utilisés (Martin, Frey, Nangis), les vieux meubles auxquels on tient, mais qu'on se résout à remplacer par du neuf (Balmont, Elana), et grosse vente sur un premier prix de loterie dont on a le double (Sidibé). Au rayon des arrivés, les Dogues ont définitivement transféré Sunzu et Eder, ce dernier ayant doublé sa visibilité grâce à son but en finale de l'Euro. Et combler les départs avec Sankharé (pour Balmont) et Palmieri (pour Sidibé), quand De Préville a été choisi pour dynamiser une attaque lilloise souvent atone la saison dernière.

Bilan provisoire : plus fort, malgré le fiasco en C3

Lorient : les ailes coupées ?


Comme chaque année, Lorient doit céder quelques-uns de ses meilleurs éléments en espérant dénicher des perles pour les remplacer. Pour le moment, les Merlus ont perdu leurs deux latéraux, Gassama en fin de contrat et Guerreiro parti au Borussia Dortmund. Ainsi que Jouffre, parti finir sa carrière à Metz. Dans le sens des arrivées, rien de clinquant, il faudra voir si les recruteurs lorientais ont eu le nez creux sur les paris Cafu (Vitória Guimarães) et Selemani (Niort).

Bilan provisoire : affaibli

Lyon : Fekir en meilleure recrue


L'OL a perdu Samuel Umtiti, son meilleur défenseur, et a réussi à se délester de quelques autres moins en odeur de sainteté comme Bedimo (OM), Koné (Málaga) et Rose (Lorient). Même au milieu, le dauphin du PSG a fait le ménage avec les départs de Malbranque (Caen) et Mvuemba (fin de contrat). Et dans le sens des arrivées, pas de folies, mais quelques belles prises entre Nicolas Nkoulou en fin de contrat à Marseille, Emanuel Mammana présenté comme le futur taulier de l'Argentine, et Maciej Rybus qui vient de disputer l'Euro 2016 avec la Pologne. Tout sauf dégueulasse, même si l'effectif de Bruno Génésio pourrait encore perdre Rachid Ghezzal, convoité par West Ham, mais devrait progressivement retrouver le meilleur Nabil Fekir.

Bilan provisoire : plus fort si Fekir retrouve son meilleur niveau

Marseille : refonte totale et provisoire


Probablement le mercato le plus difficile à lire. L'OM a réalisé quelques belles ventes (Batshuayi, Mendy, Lemina), cédé son taulier Mandanda, et vu partir une dizaine d'éléments plus ou moins utiles (Isla, Ocampos, Fletcher, Sparagna, Dja Djedjé, Manquillo...). Dans le sens des arrivées, pas moins de sept nouveaux visages, dont les revanchards Gomis et Bedimo, et pléthore de paris : Hubočan, Khaoui, Sakai et Machach. Les deux plus gros coups olympiens sont le maintien dans l'effectif de Cabella et Thauvin, mais au vu des incertitudes autour du rachat du club, l'ampleur des changements dans l'effectif, et la faible crédibilité de Franck Passi à son poste, il y a de quoi flipper. Quoique, à Marseille, tout est possible.

Bilan provisoire : gros mal de crâne

Metz : le choix de l'expérience


Le meilleur joueur Yeni Ngbakoto a préféré découvrir le Championship que retrouver la Ligue 1 quand plusieurs autres artisans de la montée sont partis. Dans le sens des arrivées, les Lorrains ont néanmoins attiré plusieurs habitués de l'élite comme Renaud Cohade (Saint-Étienne), Mevlüt Erding (Guingamp), Yann Jouffre (Lorient) ou Franck Signorino (Reims), l'un des meilleurs latéraux du championnat. Sans oublier le pari exotique sur Eiji Kawashima, l'expérimenté gardien japonais.

Bilan provisoire : cohérent mais pas forcément suffisant

Monaco : Falcao, Germain, retours gagnants ?


L'an passé, Monaco avait perdu Abdennour et Martial dans la dernière ligne droite du mercato, il faudra donc attendre jusqu'au dernier moment pour se faire un avis du mercato princier. Mais pour le moment, Leo Jardim semble avoir plutôt gagné au change. Exit quelques joueurs qui n'ont pas assez apporté (Coentrão, Hélder Costa, Traoré), d'autres qui n'ont pas été assez consistants (Pašalić, Wallace), et un Ricardo Carvalho vieillissant. Sont arrivés les belles promesses Sidibé (Lille) et Mendy (OM) pour animer les ailes, et les revanchards Germain et Falcao en attaque. Le nouveau duo monégasque pourrait d'ailleurs être l'une des sensations de la saison si le Colombien ne se blesse pas. Et derrière, le Polonais Glik apparaît comme une alternative solide s'il est au même niveau que pendant l'Euro.

Bilan provisoire : un mercato qui a de la gueule, finalement

Montpellier : calme plat, ou presque


Bryan Dabo (Saint-Étienne) et Jonas Martin (Betis Séville) sont partis, mais n'ont à ce jour vu que le prêt d'Anthony Vanden Borre (Anderlecht) pour compenser. Les Héraultais vont compter sur le retour de prêt de Steve Mounié, auteur d'une saison à 11 buts en Ligue 2 avec Nîmes, et surtout sur le retour en forme de Morgan Sanson. Perturbé toute la saison passée par une rupture des croisés héritée de la saison 2014-2015, le milieu montpelliérain est peut-être la plus belle recrue de l'intersaison pour Philippe Hantz.

Bilan provisoire : plus fort si Morgan Sanson retrouve son vrai niveau

Nancy : la stabilité pour survivre


Les Lorrains ont vendu Aït Bennasser à Monaco, mais bénéficieront de son talent une saison de plus. Ce qui ne sera pas le cas de son autre pépite Lusamba, transférée avec effet immédiat à Nice. Dans le sens des arrivées, on peut noter quelques paris (Chernik, Koura, Marchetti) et un coup plutôt pas mal avec le recrutement de Mandanne, qui en 2014-2015 avait claqué sa dizaine de buts pour Guingamp.

Bilan provisoiren : au moins aussi fort que l'an dernier


Nantes : l'auberge espagnole


Pas mal de départs dont des valeurs sûres (Bedoya, Sabaly, Lenjani), mais aussi des castings ratés (Adryan), et beaucoup d'arrivées exotiques. En attendant l'arrivée du Polonais Stępiński, les Nantais ont déjà signé deux Brésiliens (Diego Carlos d'Estoril, Lima d'Arouca), un Suédois (Kačaniklić de Fulham) et un Danois (Thomsen d'Aalborg). Et le seul Français recruté, Théo Chendri, arrive de l'équipe B du Barça. De quoi s'inquiéter de la vitesse à laquelle la mayonnaise va prendre.

Bilan provisoire : le démarrage pourrait être poussif

Nice : la gueule de bois ?


De l'effectif 4e du dernier championnat, il ne reste plus forcément grand-chose. L'entraîneur est parti, tout comme le meilleur joueur, son meilleur partenaire d'attaque, le Makelele local et le latéral droit sûr du onze de départ. Pour ne rien arranger, le gauche est retourné à Porto. Si l'arrivée de Lucien Favre a de la gueule, l'ampleur des changements à Nice peut inquiéter, alors que le club doit aussi faire le job en Ligue Europa. Avec un recrutement largement effectué en Ligue 2 (Lusamba, Souquet, Cyprien) et à l'étranger.

Bilan provisoire : affaibli sans Ben Arfa et Germain devant

Paris : Zlatan Ibrahimović ne sera pas remplacé


Zlatan Ibrahimović est parti. Mais ce PSG n'en est pas pour autant affaibli. Moins glamour, avec un nouvel entraîneur et donc une nouvelle méthode, le club de la capitale mise désormais plus sur le collectif que les coups d'éclat. Et a densifié son milieu de terrain avec un vrai récupérateur (Krychowiak), accentué la concurrence dans ses buts avec le retour d'Areola, et multiplié ses options devant avec les arrivées de Ben Arfa et Jesé. Quant à Meunier, il est censé instaurer une vraie concurrence avec Aurier.

Bilan provisoire : plus de profondeur de banc

Rennes : une révolution Gourcuff


Le plus gros changement de l'intersaison, c'est l'arrivée sur le banc de Christian Gourcuff. Après la vente d'Ousmane Dembélé à Dortmund. Le départ du prodige doit être compensé par le retour en forme de Ntep et Gourcuff fils. Pour le reste, quelques valeurs sûres comme Diagne et M'Bengué ont quitté l'Île-et-Vilaine quand Clément Chantôme y a débarqué. Et comme chaque année, on va se demander si Rennes peut dépasser son karma de bonne équipe du ventre mou.

Bilan provisoire : la vision de Gourcuff peut-elle prendre au Roazhon Park ?

Saint-Étienne : comme d'habitude


Pas mal de départs entre des prêts non prolongés (Tabanou, Eysseric, Bahebeck), des fins de contrat (Cohade, Clerc, Assou-Ekotto) et la vente de Bayal Sall à Al-Arabi. Les Verts travaillent désormais à compenser le départ de ce dernier et ont jeté leur dévolu sur Tisserand, en réserve à Monaco. Pour le reste, ils n'ont pas fait de folie avec les arrivées de M'Bengué pour occuper le couloir gauche et Dabo (Montpellier) pour renforcer le milieu de terrain. Saint-Étienne emploie la même stratégie qui fonctionne depuis plusieurs saisons : pas de gros changements, du recrutement français en priorité, et surtout, pas de clinquant.

Bilan provisoire : ni bon ni mauvais

Toulouse : un seul être vous manque


Le miraculé de la saison passée a vu partir son sauveur Wissam Ben Yedder pour un transfert mérité à Séville. Mais avec coach Dupraz toujours là, les Violets n'ont rien à craindre, ou presque. Le jeune Parisien Edouard et le Suédois Toivonen auront le redoutable privilège d'animer l'attaque toulousaine quand le jeune Christopher Jullien, auteur d'une grosse saison à Dijon, pourrait être l'une des bonnes surprises en défense.

Bilan provisoire : affaibli par le départ de Ben Yedder, qui ne le serait pas en Ligue 1 ?




Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 heures Les trophées 2018 de SO FOOT ! Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 97 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom