Quel cadeau d’anniversaire pour Unai Emery ?

En ce 3 novembre, c’est l’anniversaire d’Unai Emery, quarante-cinq ans. Et comme ce n’est pas toujours facile d’être l’entraîneur du Paris Saint-Germain, voici quelques idées de cadeaux à lui offrir.

Modififié
523 28

Le vrai Ángel Di María


Depuis le début de la saison, Ángel Di María n’est que l’ombre de lui-même. L’Argentin accumule les déchets techniques inhabituels, à force de chercher constamment la passe sortie de nulle part qui fera la différence. Et vu les difficultés d'Hatem Ben Arfa et Jesé à s’adapter à leur nouvel environnement parisien, Unai Emery aurait bien besoin de retrouver le vrai Angel, emballé soigneusement dans un paquet cadeau bleu ciel et blanc. Car aujourd’hui, les difficultés parisiennes se traduisent bien souvent par un manque de créativité dans le domaine offensif. Le PSG semble avoir plus de mal à inscrire le premier but qui peut débloquer le match. Et l’année dernière, quand ce n’était pas Zlatan, c’était Di María qui sortait une passe ou un dribble capable de désarçonner n’importe quelle défense.

Un Javier Pastore tout neuf


Le milieu à trois parisien commence à avoir des airs de vieux jouet désuet, même s’il garde son petit charme. Les petites passes entre Verratti, Motta et Matuidi, ou Rabiot sont très mignonnes, mais Unai Emery est en droit d’espérer un nouveau joujou dernier cri. Et ce qu’il lui faut, c’est la réédition du sublime Javier Pastore. Ça tombe bien, puisque l’Argentin revient tout doucement de ses difficultés physiques et devrait bientôt être opérationnel pour un retour sur les terrains. En sortant un membre du trident du onze de départ, Pastore pourrait se régaler dans un rôle de meneur de jeu taillé pour lui. Surtout depuis qu’il en porte le numéro dans le dos. Ses envolées aériennes balle au pied, sa vision du jeu, et sa classe envoûtante pourrait redonner un nouveau souffle au PSG. Et le sourire à ce grand gamin qu’est Unai Emery.

Un bon vieux Éver Banega


Qui dit anniversaire, dit gros cadeau avec plein de bougies. Et dans ces cas-là, pas de place pour l’improvisation ou la surprise, on reste sur les valeurs sûres, la sucrerie qu'Unai est certain d’apprécier. Et cette sucrerie, c’est Éver Banega. Complètement à la ramasse à son arrivée en Espagne, Unai Emery l’a remis à l’endroit à Valence, avant de se l’offrir une seconde fois à Séville, pour à chaque fois en faire un de ses hommes forts. « En Argentine, c’était une star, mais quand il est arrivé en Espagne, je l’ai tout de suite redescendu sur terre. Il a fallu que je sois constamment à ses côtés pour qu’il gagne en tension. Aujourd’hui, c’est un joueur exigeant et responsable. C’est quelque chose que je n’aurais pas dit de lui à son arrivée » , déclarait Emery à son propos dans So Foot. Allez, un vacherin pour Unai.

Un nouvel ordinateur très puissant


De toute façon aujourd’hui, ça devient de plus en plus difficile d’être original dans les cadeaux. Tout le monde réclame les mêmes gadgets bourrés de nouvelles technologies. Alors autant offrir à Unai le must, l’ordinateur le plus puissant du monde, le Sunway TaihuLight, afin d’enregistrer des heures et des heures de données vidéo. Parce qu’il aime ça, la vidéo. « Mon staff et moi-même étudions les quatre derniers matchs de nos adversaires. Je diffuse des vidéos à mon équipe une heure la veille et vingt minutes le jour du match » , expliquait-il à Tuttosport. Bon, il faut un sacré budget pour ça, mais qu’y a-t-il de plus beau que le ravissement dans le sourire d’un enfant comblé ?

Un gros bisou de Nasser


Le plus beau cadeau du monde, c’est l’amour. Et Unai Emery est clairement quelqu’un qui a besoin d’affection. Le jour où il est arrivé à Valence, les journaux espagnols annonçaient Luis Aragonés au poste d’entraîneur du club. Et apparemment, la rumeur était fondée. Ni une ni deux, Unai fonce dans le bureau de Villalonga, le président de l’époque, pour lui demander clairement si c’est bien lui l’entraîneur du FC Valence. « Au bout d’un quart d’heure, Villalonga m’a dit : " Je vais t’embrasser fort pour te prouver que c’est toi que je veux comme entraîneur." On l’a fait à l’ancienne. Ce geste affectueux valait plus que tous les contrats du monde » , se souvient-il. Alors même s’il n’est pas du tout en danger sur le banc du PSG, un gros bisou de Nasser devrait lui refiler la pêche pour tout défoncer derrière.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -1
Des supporters qui soutiennent leur équipe par des chants et des encouragements.
RAGNAGNALDO Niveau : DHR
Pastore il a deux Banega dans chaque pied, mais il faut que ces pieds soient sur le terrain. C'est bien beau de marcher sur la seine pieds nus, mais deux Hatem dans le même effectif ça fait mal à mon petit coeur tooffu !
RAGNAGNALDO Niveau : DHR
Et Unai ne remet pas ton costume d'halloween, que SF a oublié de newser d'ailleurs :
http://image.toutlecine.com/photos/c/o/ … 88-4-g.jpg
Note : 1
Le -1, c'est moi, j'ai rippé et je ne peux pas corriger mon erreur.

Surtout que la photo est drôle. Même lui se marrerait, j'en suis sûr que Unai aime rire.
read my nullitay Niveau : DHR
Le +1, c'est moi, j'ai rippé et je ne peux pas corriger mon erreur.

Surtout que le texte est interessant. Même lui se marrerait, j'en suis sûr que Unai Thurman.

#cacadetoro
3 réponses à ce commentaire.
Note : 2
Sakho, Kezman, Luyindula, Alonzo, Rothen et Armand pour qu il puisse enfin prouver qu il est meilleur que Le Guen parce que, perso, jai des doutes.
Un pied droit. Comme ça il pourra le donner à Cavani
Le départ de Thiago Motta
read my nullitay Niveau : DHR
Motta vient de créer son agence d'agents, il va rester encore un peu, histoire d’étoffer son calepin, sa liste de biens, son capital départ, qui a commencé par Calleguri avant de retourner au brésil trouver d'autres Lucas, pour se faire un trésor de guerre.
1 réponse à ce commentaire.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Un tutoriel pour faire des dab et gagner le respect de son groupe wesh.
Un directeur sportif, c'est ce qu'il lui faut. Sinon HS mais c'est quoi sa fonction exacte à Kluivert ?J'aimais bien le joueur mais Directeur du football ça rime a quoi ?
Ce commentaire a été modifié.
read my nullitay Niveau : DHR
il est la caution métaphysique ET philo-dramatique du poste de directeur sportif, une sorte de fantôme de l'opéra mais qui peut manger les petits-fours. avec les doigts et sans serviette.
Et parfois il mange sans les doigts. Et pas que des petits fours...
3 réponses à ce commentaire.
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Un bon accent français.

Pour que ces couillons de pseudo-journalistes arrêtent de faire chier
Eugène Samonacco Niveau : DHR
c'est pas l'accent le problème : c'est l'accmille.
Les mêmes qui consideraient Bielsa comme un génie à cause de son autisme putain...
Euh non, ça c'est la raison pour laquelle on le considérait comme fou.

Génie, c'est pour sa façon de transformer le jeu et la mentalité de toutes les équipes par lesquelles il est passé. Et accessoirement, son respect absolu (et si rare de nos jours, alors qu'il devrait être la norme) des institutions arbitrales.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Ah non je proteste. Loco c'est le surnom mais la pathologie c'est l'autisme!

Je viens de le lire dans la salle d'attente du médecin dans un Marie Claire de 2014, infaillible.

Je trouve assez naze qu'on se foute de la gueule de Emery sur son accent. Les mêmes baveux de journalistes le tailleraient autant si il avait un traducteur.

Pour vivre à l'étranger si j'avais du me faire tailler à longueur de journée sur mon accent ça m'aurait forcément incite à penser que je suis entouré d'idiots...
Je suis d'accord, mais je pense que c'est une subtilité qui échappe aux donneurs de surnoms.
Faudrait lui offrir de vrais journalistes plutôt.
6 réponses à ce commentaire.
Celmar2sailly Niveau : District
Un attaquant ? (Oh oui frappez moi)
Eugène Samonacco Niveau : DHR
Je pense que t'es le vrai.
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
Pareil, la majuscule pour le O en est la preuve.
2 réponses à ce commentaire.
"on t'a fait un chèque, comme ça tu pourras t'acheter quelque chose qui te fait plaisir, nous on y connait rien alors c'est mieux. Viens embrasser ton papé".
En cadeau d'anniversaire, que Javier Pastore ne soit plus blessé de la saison.

Même si on serait plus dans le miracle que dans le cadeau.
Ce qui lui faut à emery c'est un jean louis gasset, un mec qui n'est pas coach mais qui fait tout. Si ca se trouve la premiere vraie decision de laurent blanc c'était le 3 5 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les notes de la Juventus
523 28