Quel avenir pour le PSG ?

Le Qatar, le Brésil, l'Italie... En ce moment, tout le monde s'invite au PSG. Impossible de réellement savoir dans quelle direction va partir le club. Reste les hypothèses.

1 7
Scénario 1 : Leonardo est promu directeur sportif


Il promet de ne pas interférer dans les choix d'équipe du « mister Antoine » comme il aime à l'appeler. La pilule passe car le Brésilien a fait venir Ganso, Lucas et Mancini à l'intersaison. A la présentation de ce dernier, il chambre même l'OM : « Ce n'est pourtant pas compliqué de le faire venir en France » . L'équipe démarre bien, mais suite à deux matchs nuls à l'automne, Kombouaré est licencié. Il faut dire que la barrière de la langue ne plaidait pas en sa faveur. Ni une, ni deux, le beau Leo descend des loges et devient l'entraîneur le plus classe de la Ligue 1. Oui, devant Jean Fernandez. Les médias se l'arrachent, d'autant plus que Paris réalise le doublé : Coupe de France, Coupe de la Ligue (dit le doublé “Pitch”). Du haut des présidentielles, qu'ils partagent avec Sarkozy, les propriétaires sont contents. Seule ombre au tableau, Alain Roche est refoulé sur la pelouse lors de la réception à la mairie. On n'a plus aucune nouvelle de lui depuis.

Scénario 2 : Leonardo est promu directeur sportif


Voyant comment les affaires tournent, Kombouaré préfère démissionner. Pas de problème pour Leo, malgré le refus de Luxemburgo, il importe son compatriote Luiz Felipe Scolari. Ce n'est pas tout, le dernier jour du mercato, c'est ni plus ni moins que Ronaldinho qui fait son retour. Luis Fernandez grimace, il n'aura plus accès au club. C'est la fin de Luis Attaque. Sur le terrain, Paris déroule et devient champion d'automne avec huit points d'avance. Mais les supporters font la gueule, se plaignent de voir la tradition du club bafouée. Scolari calme le jeu en jouant sur la fibre nostalgique. Vampeta et Cristian se rappellent au bon souvenir du Parc. Le début de la fin : le PSG pique du nez comme un vulgaire Rio – Paris mais le spectacle continue. Grâce à Ronnie, Cathy Guetta et Jean Roch sont responsables des animations mi-temps. Ils trouvent vite une accroche : “Le PSG, le club des clubbers” » . Max Guazzini est jaloux, du coup il débauche Alain Roche dans une soirée privée. On restera longtemps sans nouvelles de ce dernier.

Scénario 3 : Leonardo est promu directeur sportif


Il a les pleins pouvoirs et ne se prive pas de le faire savoir. Sa première décla ? Un cinglant : « Même à Paris, c'est fini le temps des emplois fictifs » . Lorsqu'il daigne se rendre au Camp des Loges, il pointe les joueurs du doigt, les appelant affectueusement Rothen ou Sammy Traoré, c'est selon. Poussé vers la sortie, l'effectif prépare sa vengeance. Michel Moulin, en homme d'affaires avisé, met à disposition l'UJA Alfortville. Kombouaré s'engouffre dans la brèche, emportant avec lui Jallet, Douchez, Erding, Chantôme et Heinze, qui n'en est plus à une traîtrise près. Championne de CFA, l'équipe sort le PSG en seizième de finale de la Coupe de France, s'attirant de facto la sympathie de tous les supporters franciliens. Les Qataris demandent des comptes à Leonardo. Le coach feint un empêchement et envoie Alain Roche à sa place à Dubaï. On restera longtemps sans nouvelles de ce dernier.

Scénario 4 : Leonardo est promu directeur sportif


Mais il démissionne dans la foulée, sous la pression (physique) d'Antoine Kombouaré. Le Kanak en profite pour inspirer la crainte à ses nouveaux patrons. Le dernier jour du mercato est paisible et Alain Roche passe commande sur Vista Print de nouvelles cartes de visite frappées du titre de “directeur sportif”. Tellement longtemps qu'il marinait... Et puis le recrutement a été bouclé depuis belle lurette, Bisevac, Pujol, Mater et Danic ayant rejoint le club en Toyota. Paris finit à une honorable neuvième place. Sentant le vent tourner, Alain Roche envoie un texto aux Qataris dans lequel il tient pour responsable l'entraîneur. Problème, il se trompe de destinataire et l'envoie à Kombouaré. On restera longtemps sans nouvelles de lui.

Scénario 5 : Leonardo est promu directeur sportif


Chaque jour, des noms de plus en plus prestigieux sont annoncés au club : Borriello, Menez, puis très vite Berbatov, Kaka, Tevez, Eto'o. Pourtant, personne ne signe. En fait, les Qataris ont un plan sportif différent : ils installent Jean-Marc Guillou sur le banc de touche et envoient tous les meilleurs espoirs de son académie ivoirienne au Camp des Loges. L'aventure des académiciens du Golfe peut commencer, comme pour achever les derniers Boulogne Boys. Zidane déclare en exclusivité sur Canal + que le projet est solide. Sarkozy approuve grâce à sa commande de trente Rafales, quinze Airbus et un EPR. Al Jazeera ayant mis la main sur les droits du championnat de France, le PSG finit champion et Menez meilleur joueur UNFP. La Coupe du Monde 2022 se prépare bien mais les Qataris ne sont pas dupes : leurs jeunes pousses sont talentueuses, mais il faut des guerriers naturalisables pour aller au bout. Alain Roche est donc envoyé en prospection au Nigéria. On restera longtemps sans nouvelles de lui.

Romain Canuti et Adrien Ares

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
hahahaha tellement on rigole avec le Psg... Je suis sûr qu'ils doivent bien se marrer aussi au Camp des Loges !
'tain SOFOOT toujours pas de petit article sur la finale de la Copa Libertadores, d'hier soir ??
THIS IS SO FOOT !
il fait plaisir cet article, on revient aux sources !

Vous avez bien fait de vous séparer d'Alain Roche ...
Trés bon ce petit article
"Sarkozy approuve grâce à sa commande de trente Rafales, quinze Airbus et un EPR". pas faux
On dit "qui aime bien, châtie bien"

Vous devez l'adorer Alain Roche à SoFoot!
Article assez drôle qui n'a rien à envier à des billets sarcastiques des cahiers du foot. Plus sérieusement , l'attitude soupçonneuse dans des réactions françaises ne favorisent pas l'entrée hospitalière du Qatar des structures sportives et économiques hexagonales . Je lisais votre article sur Joaquin(style de joueur que j'aurais aimé voir à Paris) et c'est là qu'on voit que la France a du mal à soutenir la comparaison avec le pays de Garcia Lorca ! L'Espagne ne suspecte pas les fonds du Qatar comme c'est le cas pour des français de "premier plan" tels que jouanno ou platini dont la teneur des messages récents me paraissent insidieusement presque condamnables . Pour schematiser , la France est prete à s'enrichir financierement grace à ce pays du golfe tout en agitant dans le même temps, de la part de "dirigeants majoritaires des pouvoirs legislatifs et executifs " la peur des populations de confession musulmane par l'intermediaire de signes d'appartenance à cette confession ! La malhonneteté,l'hypocrisie, consistant aussi à faire du business avec ce type de pays moyen oriental tout en évitant de juger d'eventuels crimes ou délits commis par des proches de ces richissimes états du golfe . Pour revenir à l'économie et au sport , j'aurais été dirigeant qatari
je n'aurais pas contribué à enlever l'echarde qui était dans le pied de Thiriez , bien en difficulté début juin pour trouver acquéreur des droits télés, pour "faire un appoint avantageux" ! Et là , Thiriez peut dire merci au PSG , parce que sans l'investissement de l'état Qatar au Paris Saint-Germain ,a priori, pas d'investissement dans un club de football français et donc pas d'investissement dans les droits télés . La ligue de football est tellement désagreable avec le PSG que je n'aurais pas contribué, si j'étais riche, à aider une instance qui ne songe qu'à mettre des batons dans les roues en tout genre,au club de la capitale . L'autre jour sur RTL , Leproux ,et c'est nouveau dans sa bouche,a évoqué le fait que la période des transferts s'acheve fin aout.
Parole rare dans le passé récent de la part d'un président du PSG. Il y a quelques années , aulas rappelait cette vérité concernant les transferts quand Lyon se preparait à attaquer des éditions qui étaient remportées au final par l' ol .
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 7