1. //
  2. // Blanc
  3. // Scénario

Quel avenir pour Laurent Blanc ?

Alors que son contrat n’a toujours pas été prolongé, des questions se posent quant à l’avenir de Laurent Blanc. A priori, le sélectionneur des Bleus va aller jusqu’à l’Euro… Oui, mais après, quelle tournure va-t-il bien pouvoir donner à sa carrière ?

Modififié
0 11
Il remplace Ranieri à l’Inter

Après la claque reçue contre la Roma (4-0), Claudio Ranieri n’a plus l’entière confiance de Massimo Moratti. Le président de l’Inter a d’ailleurs toujours eu beaucoup d’estime pour Laurent Blanc (ou « Laurin Blinque » , comme ils disent là-bas). Avant l’Euro, les deux hommes se mettent d’accord. Du coup, pendant la compétition, Blanc passe plus de temps à regarder jouer Sneijder, Pazzini et Ranocchia que sa propre équipe, qui se fait sortir au premier tour. Lors du premier derby milanais, il se fait enrhumer sur le banc par Cassano, qui lui fait une aile de pigeon. Au bon souvenir de 1999.

Il prend la relève de Fergie à United

Après n’avoir remporté aucun trophée en 2012, Sir Alex décide de tourner la page. Il transmet sa couronne à Laurent Blanc, laissant Ole Gunnar Solskjaer sur le carreau. Il invite dans son staff Fabien Barthez, qui devient l’entraîneur des gardiens. Pendant ce temps, Marcel Desailly s’engueule avec Stéphane Guy, quitte Canal, et prend la place de Villas Boas sur le banc de Chelsea. Il invite Franck Leboeuf pour s’occuper de la cantine. Séduit par le concept « Première Ligue 1998 » , Thierry Henry prend la place de Wenger à Arsenal et rappelle Pirès et Petit. La, lala la la, lalalalalala, lala la la…

Il échange son poste de sélectionneur avec Deschamps

A Marseille, Laurent Blanc a laissé un souvenir formidable. Du coup, comme Didier en a ras-le-bol de se taper Brandao en attaque, les deux anciens compères décident d’échanger leur poste. Comme ça, discretos. Lors de la reprise de la Ligue 1, à la fin du match de l’OM, Blanc essaie toujours de passer inaperçu. « On a été bon, tant sur le plan taquetique, que sur le plan tequeunique » . Paga n’y voit que du feu. Quelques semaines plus tard, lors d’un match amical des Bleus en Allemagne, DD est pris en flagrant délit avec une touillette dans la bouche.

Il devient l’adjoint de Girard à Montpellier

Onze années dans un club, cela ne s’oublie pas. Laurent Blanc revient sur le lieu de ses débuts, là où il a enfilé un premier maillot professionnel en 1983. Il souhaite prendre la place de René Girard, mais ce dernier lui fait la technique du cactus. Qui s’y frotte s’y pique. Lolo se résigne, et devient donc l’adjoint de Girard. Loulou Nicollin, qui se fie aux statistiques qui affirment que Blanc est le meilleur buteur de l’histoire du club, demande au Champion du Monde de s’occuper plus particulièrement de Giroud. Blanc accepte, mais n’ose pas dire à son président que Giroud est parti au PSG pendant l’été.

Il s’exile à l’Anzhi

La France, basta. L’Italie, basta. L’Angleterre, basta. L’Espagne, basta. L’Allemagne ? Non merci. Laurent Blanc veut changer d'air, et fuit vers l’Est. Direction l’Anzhi Makhachkala, où il est accueilli comme un roi par le président Kerimov. Blanc croise Roberto Carlos dans les couleurs du siège du club, qui lui remémore vite fait son coup-franc à Gerland. Lolo fait semblant de ne pas s’en rappeler. Au premier entraînement, il sympathise avec Samuel Eto’o, qui lui parle de sa carrière, du Barça, de Guardiola, de Messi, de Xavi, de la Ligue des Champions. Blanc se demande alors ce qu’il fout là, et téléphone sans plus tarder à Sandro Rosell.

Il essaie de remplacer Guardiola

Bingo. Guardiola, après une troisième Ligue des Champions en quatre ans, a décidé de ne pas rempiler à la tête du Barça. Il aurait soi-disant été contacté par un certain Souleyman K. pour une offre d’emploi. Blanc en profite, et lui chipe sa place sur le banc catalan. Lors des entraînements, malheureusement, il n’a pas grand chose à dire. Messi et Villa lui expliquent comment fonctionne la phase offensive du Barça, Xavi et Iniesta lui donnent des cours de possession de balle et Dani Alvès des cours de sprint. Et de comédie. Seul Puyol, finalement, écoute ses conseils. Mais ça, c’est sûrement parce qu’il a vu des photos de sa coupe de cheveux de l’époque Montpellier.

Il devient manager général de Bordeaux, façon Leonardo

Après l’échec des Bleus, Laurent Blanc se tourne vers sa dernière période heureuse. Bordeaux. Le titre de champion n’est pas si loin, mais un rôle sur le banc ne le tente pas. Et puis, Francis Gillot le fait bien marrer. Alors, Blanc décide de devenir manager général, en voulant faire comme Leonardo. Dès son arrivée en Gironde, il contacte Tevez, Pato, Beckham, Kakà, Berbatov, Milito et même Falcao. Il reçoit quelques non, et quelques oui. Triaud tente bien de lui expliquer qu’il n’a aucun parent au Qatar, mais Blanc joue sa chance à fond. Finalement, tout capote, et Laurenardo récupère finalement Gourcuff, Chamakh et Cavenaghi. Il remporte la Ligue 1.

Il reprend sa place en défense centrale à Auxerre

Entraîneur, c’est fait. Sélectionneur, c’est fait. Et finalement, est-ce que ce n’est pas sur la pelouse que Lolo se sentait le mieux ? Comme personne ne veut miser sur un joueur de 47 ans, il toque à la porte de Gérard Bourgoin. Emballé par l’idée, le président auxerrois propose de faire une collecte pour faire revenir Blanc. Pas besoin. Laurent fait ça gratuitement. Il reprend sa place en défense centrale, après avoir fait ses preuves à l’entraînement et avoir mis la misère sur 100 mètres à Grichting. Guy Roux décide donc de le titulariser (oui oui, Guy Roux). Satisfait, l'AJA fait venir Alain Goma et Franck Silvestre au mercato hivernal.

Il fait Président

Début Mars, Laurent Blanc a une illumination. Sa place n’est pas sur un banc de touche. A deux mois et demi des élections présidentielles, il plaque tout pour lancer sa campagne. Un seul slogan, un peu déjà vu, certes, « Blanc, Le Président » . Malheureusement, la mayonnaise ne prend pas, et Blanc ne récolte même pas ses 500 signatures. Déçu, il envoie un CV au PDG de la marque de fromages Président. Il est pris, et lance un partenariat avec la marque Le Petit Basque, dont Lizarazu est devenu le nouvel ambassadeur.

Il s’engage avec SOS Racisme

L’affaire des quotas discriminatoires a clairement marqué Laurent Blanc. Il y aura eu l’avant et l’après. Pas une nuit ne se passe sans que Blanc ne se réveille en calculant le nombre de joueurs qu’il a côtoyé dans sa carrière, en les classant par pays, continent, ethnie. Pour tirer un trait sur tout cela, il décide de s’engager en faveur de SOS Racisme, l’association qui l’avait fustigé au moment de l’affaire. Il réalise un putsch en prenant la place de Dominique Sopo, président de l’assoc depuis juin 2003. Libéré, il se lance corps et âme dans la lutte contre les discriminations, et appelle dans son staff Thuram, Djorkaeff et Guivarc’h. Ce dernier en profite pour installer une piscine au siège de SOS Racisme. Ca peut toujours servir.

PS : Ces hypothèses sont, pour l'instant en tout cas, fictives et toute ressemblance avec des faits réels serait purement fortuite.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

JalovesbigTits Niveau : Ballon d'or
c'est assez drole, j'aime bien le come back à Bordeaux!
La parenthèse avec les piscines de Stéphane, m'a achevé ... ^^
Remi Garde ne souhaitant pas prolonger son expérience lyonnaise pourtant louable (champion de L1 à l'arraché lors de la dernière journée au détriment du psg qui a fait un match nul suite à un peno raté par pastore à la dernière minute)et aulas appelle donc Blanc à venir lui succéder,Gourcuff retrouve alors le sourire et son meilleurs niveau et clash Maldini en fin de saisons où il termine meilleur joueur et meilleur passeur de L1 et de leigue des champions où lyon aura perdu injustement en demi finale contre l'Anzhi qui avait au préalable glisser une liasse à l'arbitre de la rencontre et quelques prostitué dans son vestiaire à la mi-temps....
De Laurentiis n'ayant pas prolongé Mazzari suite à la saison moyenne du Napoli.en tombant sur une photo panini du "president" époque napolitaine,il contacte L.Blanc suite à l'échec de la France à l'euro en quart.Blanc arrive avec Gourcuff dans ses valises,ce dernier commence à avoir des fréquentations bizarres du côté de scampia mais régale tout les weekend en championnat.L.Blanc aussi régale et remplace peu à peu guardiola dans la qualité de jeux proposé par son équipe et le vesuve explose de nouveau
Matt78400 moi aussi j'ai adoré l'histoire des piscines de Stéphane Guivarc'h
Très drôle!
Mention spéciale aux piscines de Guivarc'h et au fumage de Grichting sur 100m...
Oooh une œuvre d'art cet article... Ahahaha, très bon, vraiment !
Blanc pourrait aussi se marier avec Gourcuff en Suède et vivre une retraite paisible avec son ancien numéro 10.
le plus plausible je dirai Marseille
sinon Auxerre c'etait marrant
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Patrice en vrac
0 11