En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Quel ancien de Ligue 1 va encore récupérer l’OM ?

Gomis, Njie, Mulumbu, Veretout, Tabanou... Entre rumeurs et officialisations, l'OM tente de relancer de nombreux anciens de Ligue 1. Et si c'était loin d'être fini ?

Modififié

Franck Tabanou


Le coup de fil est déjà passé. Après Bafétimbi Gomis, Marseille souhaite récupérer le latéral de Swansea. Selon RMC, le club français s’est donc renseigné sur l’ancien des Verts qui n’a quasiment jamais été utilisé en Angleterre alors qu’il avait coûté près de six millions d’euros à l’équipe d’André Ayew. Même si Henri Bedimo est déjà arrivé à son poste, le gaucher, qui peut évoluer au milieu, constituerait une bonne recrue pour l’OM. Problème : Tabanou est sollicité. Par Saint-Étienne évidemment, qui l’a ramené à la maison lors des six derniers mois de la saison, mais aussi par d’autres candidats espagnols. Or, les dirigeants phocéens n’ont pas une thune et souhaitent un prêt. Autrement dit, c’est mort.

Milan Biševac


Nancy a tenté le coup, Montpellier est sur les rangs, alors pourquoi pas Marseille ? Pas vraiment convaincant en Serie A depuis son départ de Lyon, le défenseur central n’est franchement plus désiré à la Lazio. Une occasion de plus de rapatrier un ex-Lyonnais dans ses rangs et faire enrager Jean-Michel Aulas. Et pas que le président de l’OL, d’ailleurs. Parce qu’une défense Bedimo-Biševac-Rekik-Sakai, non seulement c’est cosmopolite et ça fait vendre au Japon, mais ça peut aussi faire des jaloux, vu la qualité de la charnière centrale. Le spectacle sera enfin garanti au stade Vélodrome.

Jirès Kembo-Ekoko


En voilà une bonne idée. Parti il y a quatre ans du Stade rennais, Jirès a fait le tour des Émirats arabes unis en évoluant pour Al Nasr Dubaï et Al Ayn Club. Le Franco-congolais a même eu le temps de visiter le Qatar avec El Jaish. Sa santé financière en très bon état, Ekoko peut donc revenir dans un championnat compétitif. À 28 bougies, le bonhomme a encore de belles années devant lui. Bien sûr, l’OM va devoir faire partir Lassana Diarra pour filer son salaire à JKE mais le jeu en vaut la chandelle. Parce que pour espérer voir Bafé marquer, il lui faudra bien une doublette digne de ce nom.

Claudiu Keșerü


Tout le monde le croyait mort. Mais Claudiu, qui n’a pas encore la trentaine, vit encore. Il n’a même jamais été aussi fort. Ses dernières statistiques en championnat ? Quinze buts en 28 matchs avec Ludogorets en 2015-2016. Neuf pions en autant de parties à Al Gharafa en 2014-2015. Sans compter les vingt caramels sous les couleurs de Bucarest en un an et demi après son passage à Bastia. À ce compte-là, la patte gauche de Keșerü n’est même plus considérée comme un pari pour les supporters de la Canebière, mais comme un véritable rêve. Apparemment, une pétition commencerait à tourner depuis quelques jours. Et aurait déjà récolté plus de signatures que le Drogbathon.

Marouane Chamakh


Vincent Labrune a préparé son coup en douce. Quand Chamakh se blesse en mars dernier, le patron olympien ne perd pas une minute et prend le premier avion pour Londres. Arrivé au centre d’entraînement de Crystal Palace, la belle crinière persuade l’attaquant de le rejoindre en septembre : « Marouane, je sais que tu as mal, je sais que tu n’as plus inscrit un but depuis un match amical lors de l’été 2014 (le 24 mai 2015 en réalité, ndlr), je sais que tu as déjà 32 ans, mais je sais aussi que tu es en fin de contrat et que ton talent ne s’est pas envolé. Chez nous, l’équipe jouera pour toi. » Se remémorant ses beaux souvenir français avec Bordeaux, l’avant-centre signe le contrat tendu, sans oublier de négocier le même salaire qu’en Premier League. Depuis, l’OM tente de le convaincre de réaliser ses premiers mois en tant que bénévole.

Grégory Pujol



Mercredi 3 août. Quelques jours après avoir appris la fin de carrière de Grégory Pujol, le club vainqueur de la C1 93 a pris sa décision : le retraité doit revenir sur son choix et rallier Marseille. En ballottage avec Luigi Pieroni et Ireneusz Jeleń, Pujol accepte le défi illico : « L’OM m'a fait une proposition qui m'intéresse beaucoup, à savoir venir au club pour cette saison 2016-2017. Si je continue, je ne me vois d'ailleurs pas jouer ailleurs. Mais je voulais être sûr de pouvoir vraiment aider l'équipe sur toute une saison. Ce qui est le cas : j'ai donc décidé de poursuivre ma carrière, en évitant de trop tirer sur la corde au niveau physique et ne jouer que les gros matchs, notamment dans les compétitions européennes (sic). Je tiens à remercier l’OM pour cette proposition et les supporters marseillais pour leur soutien, nous nous reverrons bientôt. » Résultat : le joueur se blesse dès le premier entraînement et ne revient qu’en fin de saison. Pour son jubilé lors de la dernière journée. Avec Mika Pagis histoire d'avoir un duo de tueurs qui sentent le jeu.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18