1. //
  2. // PSG/Dortmund

Que vaut vraiment Dortmund ?

Quinze jours après... Dortmund est toujours leader de la Bundesliga et Paris grenouille toujours dans le premier tiers la Ligue 1. Paris repasse donc un test intéressant pour jauger sa valeur. Mais quid du Borussia : est-ce vraiment le cador annoncé, numéro 1 dans son pays et conquérant en Europe ?

Modififié
0 0
Alors c'était ça le Borussia Dortmund ? Avant le match aller, on se faisait toute une montagne du leader de la Bundesliga. Et en fait on a vu une belle équipe, joueuse, jeune et talentueuse, mais pas vraiment une terreur continentale. Paris a subi, certes, mais n'a jamais vraiment plié. Qui plus est, quand les Parisiens se sont mis à jouer, notamment dans les dix dernières minutes, ils ont imposé une supériorité physique et tactique qui a montré les limites de son adversaire du soir. L'impression d'ensemble qui a dominé, à propos du Borussia : une grande équipe en devenir, mais pas encore arrivée à maturité. Bien sûr, il faut quand même rappeler que le club de la Ruhr est privé de joueurs expérimentés, blessés actuellement, comme Kehl, Zudan, Hajnal, Kringe, Owomoyela. Reste que Dortmund revient ce soir au Parc avec un même statut d'actuel leader de la Bundesliga... Mais, en fait, quand on regarde le classement du championnat allemand, on peut s'interroger sur la hiérarchie réelle du football de club de là-bas. Les trois premiers, dans l'ordre : Dortmund, Mayence et Hoffenheim. On doit le respect maximum à ces trois clubs qui ne sont certainement pas là par hasard au bout de dix journées. Mais, on peut objecter que ces trois formations bénéficient sans doute aussi des ratés des cadors habituels. On pense au Bayern (7ème), Leverkusen (4ème) Brême (11ème), Wolfsburg (13ème), Stuttgart et Schalke (16ème et 17ème, reléguables les 04).

Tout ça pour dire que Dortmund est une très bonne équipe mais peut-être un peu « surévaluée » . Attention ! Ça ne veut pas dire que le PSG va se friser ce soir. Paris ne déroule pas fastoche en L1 au point de passer pour super favori. Alors, disons que les deux équipes se valent. Un peu comme le 1-1 du match aller l'avait attesté. Précisons aussi que Dortmund réussit plutôt bien à l'extérieur : 5 victoires sur 5 déplacements en Bundesliga, depuis le début de la saison. Notamment un joli 2-0 à Mayence, ce week-end. Paris va devoir faire le jeu au Parc, mais le Borussia restera fidèle à ses principes, appliqués à l'extérieur comme à domicile : 4-2-3-1 bien en place, pressing haut et agressif et projection vers l'avant tous azimuts : Sahin et Kagawa dans l'axe, et l'excellent Mario Götze (18 ans !) ou Grosskreutz (très remuant à l'aller) sur les côtés. Le coach, Jürgen Klopp, alignera en pointe le très bon Paraguayen Lucas Barrios, très en vue contre Paris mais en manque d'efficacité. Gare au réveil du buteur ! Dortmund a les armes offensives pour marquer, d'autant plus que, comme à l'aller au Signal-Iduna Park comme à Montpellier dimanche soir (1-1), le PSG subit souvent des temps faibles où il se met à reculer... Dortmund a aussi les moyens de réaliser le parfait hold-up, en assurant derrière. On avait été favorablement impressionnés par la paire axiale défensive, Hummels et surtout le Serbe Subotic (presque 22 ans tous les deux !). On se souvient qu'à l'aller, ils avaient bien contenu les attaquants parisiens, mettant carrément Erding sous l'éteignoir. Enfin, dans les buts, le capitaine Weidenfeller reste l'un des meilleurs gardiens de but allemands (le PSG a un œil sur lui !). Même si Joachim Löw continue de l'ignorer.

Question motivations, les choses sont simples : Dortmund traîne comme un boulet sa défaite à domicile contre le FC Séville (0-1), donc les Allemands, actuels troisièmes (avec 4 points) de cette Poule J, viennent dans la Capitale avec obligation de gagner car les Sévillans, deuxièmes avec 6 points devraient faire le plein ce soir contre Lviv. Voilà Paris prévenu. Paris leader, mais avec juste 7 points au total. Donc, rien n'est encore joué dans ce groupe. Et puis, on a vraiment hâte de revoir cette équipe de Dortmund, qui nous avait séduits à l'aller. On veut surtout voir si elle peut illustrer ce fameux « retour en force » du foot de club allemand. Une victoire de Dortmund au Parc ce soir en serait un bon indice... Car pour l'instant, Dortmund fait figure d'exception en Europa League, puisque les deux autres représentants allemands, eux, sont leaders de leur poule (Leverkusen, Poule B et Stuttgart, Poule H). Précisons qu'en C1, le bilan est plus que mitigé : hormis l'éternel Bayern, déjà qualifié pour les 8èmes, Brême est dernier de son groupe et Schalke conserve une deuxième place en trompe-l'œil dans la poule de Lyon. On pressent quand même a priori un bon match de foot entre Paris et Dortmund. On espère surtout que ce match « classé à risques » se déroule sans incidents : 5000 supporters allemands devraient faire le déplacement... Dortmund et OM (dimanche) : deux matchs à risques, donc, pour Paris. Et pas que du point de vue de la sécurité...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Top 5 : Téléscopages
0 0