En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Everton/Chelsea

Que signifient les transferts de Lukaku et d'Eto'o pour Everton ?

35 millions d'euros, ou le montant du plus gros transfert jamais réalisé par le club de la banlieue de Liverpool. Mais le vrai coup de ce mercato est évidemment le recrutement de Samuel Eto'o, laissé libre par Chelsea. D'ailleurs, aujourd'hui, ce sont les retrouvailles entre les deux clubs...

Modififié
Romelu Lukaku « vaut chaque centime » que les Toffees ont dépensé pour lui. Cette phrase de Roberto Martínez, entraîneur d'Everton depuis la saison dernière, n'est pas anodine. Le jeune attaquant de 21 ans était la cible prioritaire du board. « Il a tellement de potentiel. Il était notre but principal en cette période de transferts, et nous avons fait un gros effort financier. Nous sommes ravis qu'il revienne. Romelu donne de la continuité à notre ambition de devenir une équipe à succès. Nous voulions vraiment l'avoir. Il est modeste et ambitieux, comme notre club. Il ne faut pas oublier qu'il n'a que 21 ans. Il peut devenir l'un des plus grands joueurs. » Avec ce transfert record, les Toffees montrent qu'il faudra compter sur eux cette saison. Prêté par Chelsea la saison dernière, l'international belge avait parfaitement répondu aux attentes du coach espagnol en inscrivant 16 buts en 31 matchs de Premier League, ce qui a permis au deuxième club de Liverpool de se qualifier pour une Coupe d'Europe, une première depuis 5 ans. « Je suis revenu car j'ai une très bonne relation avec les joueurs et le staff. Roberto Martínez est quelqu'un qui connaît le football et j'ai envie de progresser et de me développer avec lui » , a déclaré Lukaku après son transfert dans des propos relayés par le Daily Mirror.

Samuel Eto'o, la grosse surprise


Qui aurait cru un jour que Samuel Eto'o allait signer à Everton ? Aussi étonnant que ça puisse paraître, c'est dans un « petit club » que Saméto a trouvé un nouveau challenge. Après une saison plutôt correcte du côté de Chelsea avec 12 buts en 35 apparitions, l'attaquant camerounais qui a pris pour la 15e fois sa retraite internationale a signé un contrat de deux saisons. « Ces dix dernières années, j'ai pas mal voyagé et j'ai discuté avec beaucoup d'entraîneurs. Je suis plus près de la fin de ma carrière et je voulais aller dans un club où mon rôle serait apprécié à sa juste valeur. Au bout du compte, la personne qui m'a le plus garanti que ma contribution serait valorisée est Roberto Martínez » , a déclaré l'attaquant après sa présentation officielle. Avec la blessure d'Arouna Koné et le retour de Lacina Traoré à Monaco, il pourrait avoir un sacré temps de jeu en compagnie de Lukaku, mais sera en concurrence avec l'attaquant écossais Steven Naismith, déjà auteur de deux buts en deux matchs.

Une stabilité recherchée


Outre le retour de Lukaku sur les bords de la Mersey et l'arrivée d'Eto'o, Everton a réalisé plusieurs bonnes affaires cet été. Le club a récupéré Gareth Barry, lui aussi prêté la saison dernière et qui a signé pour trois ans à Goodison Park, en provenance de Manchester City. Les pensionnaires de Goodison Park ont aussi réussi à garder le très talentueux Ross Barkley, qui s'est malheureusement gravement blessé et qui sera éloigné des terrains pour un long moment, mais aussi le jeune défenseur central John Stones qui était courtisé par Chelsea. Deulofeu n'a pas été conservé par le club, mais Roberto Martínez a réussi à obtenir le prêt de Christian Atsu, ailier ghanéen de Chelsea, preuve que les relations entre les deux clubs sont au beau fixe. Le board d'Everton a aussi prolongé le technicien espagnol pour cinq années supplémentaires, lui qui a parfaitement repris le flambeau laissé par David Moyes, en gardant le noyau dur de l'équipe et en y ajoutant des éléments clés. L'Espagnol, qui avant son arrivée à Everton a réussi à faire gagner la FA Cup à Wigan malgré sa descente en Championship. Preuve que le « second » club de Liverpool cherche une nouvelle stabilité avec ce coach qui a réussi à persuader tous les joueurs d'adhérer à son projet avec une très belle cinquième place la saison dernière et le record de points obtenus par Everton depuis le début de l'ère Premier League : 72 points. Le tout, en imposant un tout nouveau style de jeu après 11 ans de règne de David Moyes.


Le technicien catalan a totalement changé la politique de transfert du club et l'a décidé bien avant le début de cette saison. « L'argent a toujours été présent, mais avant, le club dépensait 10 millions de livres pour une période de transfert, 6 dans une autre. Je préfère réserver cet argent pour le mercato d'été » , a déclaré Martinez en mars dernier. Everton a pour objectif de revenir au tout premier plan pour jouer les trouble-fêtes cette saison dans cette course au titre, où Chelsea et Manchester City font office d'épouvantail, mais aussi pour reprendre la suprématie à Liverpool. Alors que le club approche de son vingtième anniversaire sans titre, Roberto Martínez espère terminer cette série dès cette saison.

Par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Monaco ménage le suspense