Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain

Que se passe-t-il au PSG ?

Le plan anti-violence de Robin Leproux se poursuit. Dernière idée en date : la création d'une mascotte, d'un hymne officiel et d'un partenariat avec Disney.

Le plan de Robin Leproux était clair : « Éradiquer définitivement la violence du Parc des Princes » . Les mesures les plus drastiques étaient déjà connues : dissolution des associations, fin des abonnements en tribune populaire, placement aléatoire dans ces mêmes virages, gratuité pour les filles, tarif avantageux pour les enfants. On savait donc que plus rien ne serait jamais comme avant du côté de la Porte de St-Cloud version 2010-2011. Une saison d'autant plus importante qu'elle correspond au quarantenaire d'un club à la ramasse ces dernières années sur le plan sportif.

On pensait l'affaire entendue, on se trompait. Les choses ne se sont pas arrêtées là, et les dernières mesures annoncées laissent sceptiques. Au programme : la création d'une mascotte. Germain, un lynx. Il sera chargé d'animer les avants-matchs et les mi-temps, un peu comme l'Ecureuil de la Caisse d'Epargne pendant les matchs de Coupe de France. Un peu, aussi, comme dans les stades d'outre-Manche. Germain portera le maillot du PSG des quarante ans et on ne va pas se mentir : il a une sacrée tête de con. Autre idée : la création d'un hymne officiel. Ce sera “Go West”, des Pet Shop Boys. Il ne s'agit en réalité que d'une fausse nouveauté, car la chanson était déjà diffusée avant chaque match au Parc. Le petit plus, cependant : l'écriture de paroles, qu'on a évidement hâte de découvrir. Enfin, les virages Auteuil et Boulogne accueilleront désormais dans les coursives des baby-foot, des stands de maquillage, de tirs au but. Sans oublier la mise à disposition d'objets de vacarme (pouet-pouet, cornes de brume, etc.). Objectif : divertir les enfants qui peupleront ces parties du stade. C'est d'ailleurs dans cette optique là qu'un partenariat a été signé avec Disney. Et tenez vous bien, l'info n'est pas encore tout à fait officielle mais il se dit dans les "milieux autorisés" que Pepito devrait installer des stands un peu partout dans les coursives du Parc et en refiler durant les matchs à qui en voudra bien. Toutes ces chouettes nouveautés feront leur apparition à l'occasion du tournoi de Paris, les 31 juillet et 1er août prochains.



Christophe Uldry, porte-parole des Supras, décrypte : « Ces mesures annoncées éclairent en fait les véritables intentions de Leproux et de son plan ‘anti-violence' : la finalité, c'est le merchandising » . Un plan merchandising contre lequel les associations des virages, mais également la totalité des viragistes se seraient évidemment opposés. « Avec le recul, cela paraît évident : malgré l'avis du rapporteur public (qui préconisait d'annuler le décret de dissolution des associations Supras Auteuil et Authentiks, ndlr) le PSG a tenu à ce que la résistance soit décapitée. Ça explique beaucoup de choses. On est loin, très loin d'un football populaire. C'est du business, c'est tout ce qu'on déteste » . Robin Leproux ne s'est donc pas contenté d' « éradiquer la violence dans et autour du Parc des Princes » , chose légitime et nécessaire. Il a poussé le vice plus loin. Et est sur le point de transformer un stade de football jadis populaire et “peuplé” en parc d'attractions. Une première en France, et un boulevard pour les entrepreneurs. Prochaine étape, le naming ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 1 heure Un joueur argentin accusé du meurtre d'un gardien passé par River Plate 6 il y a 2 heures Parme jouera bien en Serie A 22
Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 14