1. //
  2. //
  3. // Nice/Marseille

Que se passe-t-il à l'OM ?

L'OM de 2015 n'est pas celui de 2014. Individuellement et collectivement, les joueurs de Bielsa ont perdu de leur superbe. Simple relâchement ou problème plus profond ?

Modififié
10 60
Non, l'OM n'est pas en crise. Loin de là. La preuve : à une époque pas si lointaine, voire très proche, ce match difficile face à Guingamp, les Marseillais le savent, ils l'auraient perdu. Mais force est de constater que la belle machine de la première partie de saison tarde à se remettre en route. Le démarrage avait déjà été poussif en début de saison. Puis, l'OM était devenu celui de Marcelo Bielsa : pressing infernal, possession, latéraux ailiers. Tout pour l'attaque. Les adversaires tombaient comme des mouches, le Vélodrome se régalait, certains explosaient sous les offensives incessantes de la bande à Gigi (Nice, Rennes, Reims), d'autres s'en sortaient un peu par miracle (Lyon, Lorient). Marseille faisait peur. En 2015, après une humiliation à Grenoble, un match médiocre à Montpellier et un autre moyen face à l'EAG, la donne a changé : Marseille se fait peur. Il ne se reconnaît plus. Pourquoi ? Les joueurs n'ont pas la même réponse que leur Loco d'entraîneur.

La thèse du relâchement


En bon capitaine, Mandanda a été le premier à dégainer. « On n'a plus le même état d'esprit. On a peut-être cru qu'on était champions en décembre. Il faut vite se ressaisir si on veut rester en haut. » En cause, les vacances, qui ont dû faire du bien après six mois intenses, et dont les joueurs ont du mal à sortir. Se remettre au boulot, ça ne fait jamais plaisir. Le système de Bielsa exige une forte capacité de sacrifice. Il se base sur l'effort continu, sur la course, sur la projection rapide vers l'avant, sur le pressing incessant, sur le repli défensif éclair. L'équipe doit être en supériorité défensive quand le rival attaque, et mettre au minimum quatre ou cinq joueurs dans la surface adverse à chaque centre. Si le groupe se relâche, le plan de jeu ne tient plus.

C'est ce qui explique les cycles courts de l'Argentin. Lorsqu'il quitte Newell's en 1992, un club qu'il a ressuscité en quatre mois, El Loco reconnaît qu'il a trop tiré sur la corde et que cette dernière a fini par lâcher. Mais à Marseille, les joueurs font eux-mêmes dans le mea culpa. Benjamin Mendy après Guingamp : « On est dans le dur, mais on ne pouvait pas jouer toute l'année comme les six premiers mois. Il y avait beaucoup plus d'efforts avant la trêve, mais ça va revenir très vite. » Dimitri Payet, lui, parle aussi psychologie. « C'est surtout mental. On n'a pas bien commencé l'année, les deux défaites ont fait mal, on s'est dit beaucoup de choses dans la semaine après la défaite à Montpellier, c'était pas toujours rose, mais c'était nécessaire. » La solution : remettre le bleu de chauffe, donc.

Des choix par défaut


Mais Bielsa voit les choses différemment. Sans doute par protection, il a rejeté face aux médias l'idée d'un manque d'implication de ses joueurs, et a au contraire vanté le « courage » et le « cœur » de ses hommes. Pour le Rosarino, le problème est plus profond, et il a déjà - brutalement - fait passer le message à ses dirigeants en début de saison : il manque de choix, sur les ailes notamment. Depuis la reprise, l'animation offensive est défaillante. Or, c'est depuis toujours la principale préoccupation du Cabezon. « La finalisation des attaques n'est pas bonne. On a réussi à élaborer, mais pas à finaliser, alors que ce n'était pas difficile. Généralement, on concède en moyenne quatre occasions de but par match, et on s'en procure huit. Contre Montpellier, c'était quatre contre, trois pour. » Ayew est à la CAN, Alessandrini à l'infirmerie.

Alors, Bielsa cherche, teste, et il n'aime pas ça. L'Argentin est un homme de répétition, d'automatismes. Et certainement pas d'improvisation. Il a son onze - qu'il n'hésite pas à donner en conférence de presse la veille du match - et ses plans de changement en cas de blessure ou d'évolution du score. Payet ou Batshuayi dans un couloir ? « Cela n'a pas marché. Cela revient à se priver de leurs qualités naturelles, et ça n'a fait qu'empirer l'animation offensive. » Dans ce contexte, Omrani et Boutobba se sont retrouvés à avoir leur chance, et Thauvin ne sort pas du onze malgré de pauvres prestations. Pour les matchs à venir, ne reste au coach de l'OM que deux options par défaut : Lemina ou Gignac ailier droit. À moins que Labrune ne surprenne son monde d'ici la fin du mercato. Une hypothèse à laquelle le Loco ne croit plus depuis longtemps.


Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et Doria on en parle ?
Je vois bien l'OM se faire dégager du podium en fin de saison par l'ASM qui remonte petit à petit au classement.
Message posté par fayadelsol
Et Doria on en parle ?


On pourrait, mais là on parle d'animation offensive... Libre à toi de penser à faire jouer Doria ailier gauche.

Mais, à mon avis, Doria n'a tout simplement pas le niveau aujourd'hui pour s'impioser durablement en ligue 1, et Bielsa préfère le préserver pour sa première année.

Rappelle toi que personne n'a jamais vraiment vu jouer Doria, et on parle donc d'un joueur supposé être un crack. Si c'était vraiment le cas, ça ferait longtemps qu'il serait titulaire. Laissons lui un an d'adaptation et on verra ensuite.
Poney_nain Niveau : DHR
Les mecs sont déjà en surrégime alors qu'il ne jouent pas la coupe d'Europe et sont éliminés des 2 coupes nationales ?? ça sent le gros craquage de short avant la fin de la saison ça... et encore, ils ont été assez épargnés par les blessures...
Vivement la descente aux enfers.

Qu'est-ce qu'on va se marrer à ressortir les posts de la première partie de saison.
un mec derrière son PC Niveau : National
Note : 7
On parle toujours de la fatigue dûe à la méthode Bielsa, que l'équipe est cramée etc. En Quoi l'équipe serait-elle plus cramée que celle de Lyon par exemple? quand on les voit jouer, ça cours tout autant qu'à Marseille de septembre à décembre non? et personne ne dis qu'il vont s'essouffler. Le lille de Garcia aussi, ça jouait très vite avec un pressing haut pour récupérer, l'OM de Gerets aussi.

Les mec ne sont pas fatigués, ils sont juste moins collectifs, moins soudés. Depuis décembre je suis sûr qu'ils courent 10km de plus par match, car chaque milieux fait une course de 10m avant de tenter une passe, là ou ça jouait en 2 touches maximum pendant la série de 8 victoires.

J'ai l'impression que l'effet Bielsa est un peu tombé dans la tête de certains. Avant on sentait qu'ils jouaient selon les exigences du coach de peur de se faire décapiter s'ils faisaient n'importe quoi. Et au final, le coach défend tellement les joueurs (en tout cas en public) que j'ai l'impression que ça a créé une sorte de relâchement. Le fait qu'il n'y ait pas vraiment de concurrence accentue la chose également.

Je fais confiance à Bielsa pour remettre tout ce petit monde dans le droit chemin, car après avoir pris autant de plaisir en première partie de saison, ce serait vraiment dommage de finir comme la saison dernière
apparemment Doria aurait du mal avec son jeu de tête (étonnant pour un mec qui fait 1m88) et dans le jeu dans les petits espaces selon les analyses des adjoints de Bielsa

sinon Payet avait bien analysé les raisons de ce coup de moins bien : "les joueurs portent trop la balle" et il s'y incluait
j'espère juste une victoire ce soir contre les niçois et garder la solidité au Vél' les prochaines rencontres
Note : 1
Faut pas oublier que ce sont les mêmes joueurs que l'année der. Bielsa peut pas les transcender éternellement
CoreeDu_Nord Niveau : Loisir
Que se passe t il à l'OM? Il se passe qu'ils sont 2e de Ligue 1, à 3 pts devant l'équipe qui devait tout ecraser, avec quasiment le même effectif de brêles que la saison dernière.


Même Brice Djadjéjé et Jeremy Morel sont devenus des joueurs fiables de l'équipe type. Que se passe t il à l'OM? Un vrai miracle.


Si ils arrivent à enchainer les victoires même sans avoir 30 occasions par match en attendant les retours de Nkoulou et Ayew, alors que tout le monde avait dit qu'ils s'écrouleraient pendant la CAN, ils iront prendre une place tranquillement sur le podium en fin de saison, et peuvent même espérer mieux si Paris continue à s'enterrer tout seul.


D'autant que Marseille, ultra performant à domicile cette saison et moins à l'aise à l'exterieur ( le contraire de ces dernieres années finalement ) accueille pas mal de gros au Vélodrome avec un calendrier plus allégé à l'exterieur, là où Paris doit se déplacer chez tous le top 5 ( top 8 même en rajoutant Nantes, Montpellier et Bordeaux ) et que Lyon va connaitre 4 déplacements en 5 journées en allant à Lille, Monaco, Marseille et Montpellier, + la réception du psg.


Alors que se passe t il à l'OM... bah... ça va tellement bien que les supporters et journalistes se prennent la tête concernant un remplaçant brésilien qui n'a toujours pas joué une minute et que les 3/4 n'ont jamais vu joué, pendant que son équipe n'a pris qu'un but de + que la défense la plus cher du monde. Quand on voit que c'est le sujet qui déchaine les foules en ce moment autour du club, c'est dire à quel point l'OM est tranquille en ce moment.
@ Poney / Patate

Vous enflammez pas les gars. On est toujours deuxième hein! On fera les comptes à la fin.
Marseille champion me paraît difficile, mais dans les trois premiers c'est une certitude.
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 2
Ba alors SoFoot même pas un petit article sur le footballeur masqué ???
Franky Flowers Niveau : Loisir
@ patate

Va te faire éplucher ha...
laurentlp Niveau : CFA
Bielsa est connu pour faire tourner ses équipes en surrégime, et généralement ça explose en vol à un moment ou un autre. Surtout qu'en France, le physique et l'endurance sont mis de côté par les entraineurs locaux, ça doit leur faire tout drôle à la Commanderie ...
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Il faut peut être attendre un peu plus que 3 matchs pour tirer des conclusions. Même après 2 défaites et une victoire poussive.

Après c'est vrai qu'il y a la CAN, des blessés, un certain manque de profondeur de banc et une absence de turn over, la trêve qui entraîne une baisse d'intensité physique et moral.
Et puis au niveau individualité, Gignac ne plante plus autant, Payet ne porte plus l'équipe (comme toutes des deuxième parties de saison), et Thauvin, désolé mais il est toujours aussi décevant, malgré cela Bielsa reste borné à pas le mettre sur le banc.

Après attendons de voir le match de ce soir. Une victoire et ca sera repartie. Par contre une nouvelle défaite serait mal venue.

J'espère qu'ils accrocherront l'Europe à la fin de la saison.
Poney_nain Niveau : DHR
Message posté par weare
@ Poney / Patate

Vous enflammez pas les gars. On est toujours deuxième hein! On fera les comptes à la fin.
Marseille champion me paraît difficile, mais dans les trois premiers c'est une certitude.


Pas faux... mais entre marseille 2ème et monaco 5ème, il a juste 8pts, et encore beaucoup de match à jouer... même si saint étienne commence déjà à remplir son infirmerie façon OL et que monaco risque de perdre quelques plumes à jouer sur les 4 tableaux
Message posté par weare
dans les trois premiers c'est une certitude.


Je quote.
J'ai la nette impression qu'on va avoir plusieurs équipes qui se tirent la bourre en haut du classement cette saison.
Bref, aucune certitude.
@ patate

Allez je te paye une tournée de +1 si l'OM ne fini pas sur le podium ;)
Après je te rejoint c'est clair que c'est bien resserrer en haut (et en bas) du classement pour mon plus grand plaisir.
Avoir une ligue façon Buli ou tu sais qui est champions en février, très peu pour moi. (même si j'aime voir jouer le Bayern)
Je m'inquiète pas trop de cette perte de vitesse, elle est quasi identique au début de saison de l?OM, autant vous dire, il n'y a pas mort d'homme.

Après, il faut reconnaître qu'avec la première partie de saison réalisée, l'OM s'est découvert, les joueurs se sont un peu trahis je trouve en parlant du titre (ou comment se rajouter un peu plus de pression), car maintenant, tout le monde considérera comme une petite déception si l'OM ne l'est pas en fin d'année.

Mais bon, n'oublions pas que l'on recevra l'OL, le PSG, ce qui est un avantage non négligeable en seconde partie de saison. Le match de Sainté est dans une période un peu plus calme aussi.
Et puis Thauvin va bien finir par se réveiller un peu avant la fin de saison, pas possible autrement !

Bref, je reste confiant, ça va repartir !
C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses les copains.

Le seul truc que l'on sait, c'est que le gros défaut de cet OM est sa profondeur de banc à l'heure actuelle. Ayew et N'koulou à la CAN, Alessandrini et Barrada abonnés à l'infirmerie, le secteur offensif est un peu light pour "forcer" le verrou la plupart du temps.

On ne parlera pas de la défense, qui est globalement faite de bric et de broc assez souvent, hormis quand l'équipe est au complet.

En ce moment, il y a deux trucs qui m'énervent copieusement: le manque de niaque sur le terrain (on sent en ça le manque des deux Canistes) et le fait qu'on prenne systématiquement un but à chaque match!
number-14 Niveau : CFA
je peux me tromper mais les problèmes de l'OM s'il y en a vraiment, c'est:

1- la CAN, avec quelques éléments importants absents et peu de profondeur de banc c'est un peu dur.

2- Marseille avait déjà mal commencé le championnat avec un nul et une défaite. La faute à une grosse préparation physique. Après la trêve il ont du remettre un peu ça, d'où la fatigue.

3- Une équipe type qui évolue peu. L'effet Biesla s'estompe par ce que le mec sait qu'il va jouer faute de réel concurrence et s'investira peut être un peu moins.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 60