1. //
  2. //
  3. // Éliminatoires

Que faire pendant la trêve internationale ?

Vide. Voici le terme qui convient le mieux à ce week-end de football. Et pourtant, nombreuses sont les options pour remplir ce néant qui, il est vrai, pourrait saper le moral. Suivez le guide.

Modififié
260 9
  • Si vous êtes un inculte


    C'est peut-être le moment de vous prendre une carte à la médiathèque municipale et de commencer à faire quelque chose d'utile de votre temps libre. Peut-être d'ailleurs que vous avez déjà un abonnement, et que vous avez profité de la période « prêts illimités d'été » pour faire le plein et vous la raconter devant la petite meuf bossant au rayon littérature. Mais de l'intégrale d'Isaac Asimov, de L'Introduction à la psychanalyse de Freud ou du Prince de Machiavel, vous n'avez fait que lire la 4e de couverture du premier Tome du Cycle des robots. Si vous gérez bien, vous pouvez prétendre connaître les Trois Lois de la robotique, mais sinon, mieux vaudrait au moins profiter de la trêve pour lire les quelques premières nouvelles et savoir au moins qui est cette mégère de Susan Calvin. Sinon, si vous souffrez d'insomnie à cause d'une carence en football, tenter de lire Freud, c'est efficace et moins nocif qu'un abus de somnifères.

  • Si vous êtes un daron (ou une daronne)


    Parent idéal en juillet, vous avez soudainement commencé à partir de début août à expédier le brossage de dents de votre enfant en 15 secondes chrono et son rituel de « la petite histoire avant de dormir » à la portion congrue de cinq pages ? À plusieurs reprises, vous avez dû vous lever au milieu de la nuit pour changer des draps mouillés, car vous aviez malencontreusement oublié - faut dire que vous aimez aussi regarder les avant-matchs - le passage au pot du petit ? Rassurez-vous, grâce à la trêve internationale, vous allez pouvoir rectifier le tir et atténuer un peu le traumatisme de la rentrée scolaire : suivre à la lettre les consignes du dentiste de la famille (ne surtout pas oublier le fluor, hein) et vous taper les intégrales de Petit Ours Brun, Trotro et Tchoupi chaque soir avant de faire dormir votre adorable progéniture. Un enfant heureux, cela n'a pas de prix, mais attention à ne pas trop vous enflammer quand même, car la Ligue des champions reprend bientôt. Faudrait pas que le gamin oublie le sens des priorités.

  • Si vous n'avez vraiment aucune idée


    Un week-end sans foot n'est clairement pas un week-end comme les autres. Mais délestés de cette activé aussi procrastinatrice que passionnante, vous avez sans aucun doute l'occasion de vous adonnez à des loisirs, ou même à certaines découvertes régionales. Ainsi, si vous passez dans le coin de Bourges, ruez-vous sur le concours de jeu de dames organisé dans le jardin de l'hôtel de ville. Là-bas, Robert, maître sauteur vous attend pour une partie endiablée. Autre pion à placer sur votre agenda, le festival Freestone, où Simsemilia et le Trottoir d'en face (oui…) se disputeront la tête d'affiche dans un rassemblement qui sent bon la bolas enflammée et les pogos destructeurs. À Chermignac, charmante bourgade charentaise, passionnez-vous pour le concours organisé par le club de la ville. Et si lévriers et bichons maltais peinent à vous défriser, rabattez en ultime recours sur un classique, la fête de village. Privilégiez donc celle de Clermont Savès dans le Gers, son concours de pétanque, sa pêche aux canards, sa soirée disco et, surtout, son initiation au kizomba et au bigdance par l'association Form'n Danses de Touget. Une pensée pour Corinne.

  • Si la télévision est votre seule amie


    Partout, tout le temps. Armé de la zapette, il est capable de passer sa journée à trouver un ballon qui roule sur l'herbe dans le petit écran. Pourtant, ce week-end, il faudra se contenter de rediffusion ou de matchs pourris. Mais puisqu'un canapé reste l'endroit le plus à même de contenter votre être, les options sont nombreuses. Ainsi, voici un programme à même de ravir les yeux et de vider les esprits. Début des hostilités à 11h (faut pas déconner sur la grasse mat'), avec un nouvel épisode de Face au doute, série réaliste disposant d'acteurs au talent équivalent à ceux d'AB Productions, et dans laquelle Justine devra retrouver son futur époux, disparu quelques instants après leur mariage. Enchaînement à 12h25 sur Arte avec Les escapades de Petitrenaud et une plongée dans les cuisines du Grand Véfour à même de creuser les estomacs et d'aiguiser l'appétit pour cette Pastabox calée au fond du frigo. Un petit JT plus tard, et c'est déjà l'heure des Des grands du rire sur France 3, histoire de réviser les classiques de Devos et les sketchs de Sylvie Joly qui ne manqueront pas de faire guise d'hommage. Camping Paradis, Questions pour un Champion (oui, oui, oui) et 50min Inside consommés, la soirée frappe déjà à la porte. Là, prônons le libre arbitre. Entre Qui veut gagner des millions, NCIS et Sauveur Giordano, les options se font chatoyantes. À moins que vous préfériez revenir vers du sport, et regarder le match des rugbymen français contre l'Écosse.

    Par Raphael Gaftarnik et Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    gwynplaine76 Niveau : CFA2
    Perso, je conseillerais plutôt le cycle de "Fondation".
    milieu de terrain Niveau : DHR
    eh ouaih euro basket a l arena ce soir pour les bleus !
    se faire les ligaments
    Fin de mercato + trêve internationale = créer une ligue MPG et finaliser son recrutement!
    j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
    La Braderie de Lille sinon. A moins qu'un club anglais arrive et rachète la Nintendo 64 que vous vouliez pour 10 millions d'euros
    Good Kompany Niveau : DHR
    Aasimov c'est pas mal même si le cycle de fondation est plus sympa.
    Mais la référence ça reste Herbert et le cycle de Dune.
    Travaux pratique: application du paradoxe de préscience au retourné acrobatique de Zlatan contre l'Allemagne.
    On attend vos copies...
    Good Kompany Niveau : DHR
    Travaux pratique n°2 pour les fans de Aasimov.
    Application de la psychohistoire dans le recrutement de Monaco.
    Vous pouvez joindre les copies à celles de l'exercice n°1.
    Enjoy.
    gwynplaine76 Niveau : CFA2
    Message posté par Good Kompany
    Asimov c'est pas mal même si le cycle de fondation est plus sympa.
    Mais la référence ça reste Herbert et le cycle de Dune.
    Travaux pratique: application du paradoxe de préscience au retourné acrobatique de Zlatan contre l'Allemagne.
    On attend vos copies...


    J'aime beaucoup Dune, mais pour quelqu'un qui n'a jamais dépassé les 4è de couvs, Asimov est plus facile d'accès.

    De toute façon, rien ne vaut Terry Pratchett (je plaisante, mais presque pas).
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    260 9