Que faire de Thierry Henry ?

Thierry Henry doit-il se blesser avant la Coupe du Monde ? Clairement, l'attaquant de Barcelone n'est plus indispensable aux Bleus. Pire, il en est même devenu un boulet. Parce que son statut, son passé, et surtout son brassard lui assurent une place de titulaire dans le onze tricolore. Il faut donc faire jouer Thierry Henry. Mais où ?

Modififié
0 7
Soyons clairs. Face à l'Espagne, Thierry Henry n'a pas été moins bon que ses collègues. Mais il est évident qu'il n'a pas été à la hauteur. Le problème, c'est que Thierry Henry est capitaine de l'Equipe de France. Par conséquent, il n'est pas soumis à la même concurrence que les autres. Il sera titulaire à la Coupe du Monde contre vents et marée. Quitte à sacrifier les vrais piliers des Bleus.

Parti pour occuper le flanc gauche de l'Equipe de France dans un système en 4-2-3-1, qui sera quoi qu'il arrive le schéma sur lequel s'appuiera Domenech au Mondial, Thierry Henry crée malgré lui un embouteillage. Son style de jeu n'est pas fait pour ce poste, même si c'est celui auquel il évolue en Catalogne. Le passé l'a déjà prouvé : en 2002, Roger Lemerre l'avait également positionné dans ce couloir, pour le résultat que l'on sait. Thierry Henry n'est pas un ailier : il ne déborde pas et ne sait pas centrer. Et encore moins du pied gauche. Utilisé dans ce rôle de piston, le seul atout qu'il reste à Thierry Henry est sa vitesse. Sauf que l'ancien Gunner n'a plus ses jambes de 20 ans. Au lieu d'écarter le jeu, il rentre donc presque systématiquement vers l'intérieur, soit pour chercher une hypothétique frappe, soit pour jouer en retrait. Résultat, les attaques de l'Equipe de France se concentrent uniquement dans l'axe et deviennent aussi prévisibles que le crash de l'UMP aux Régionales.

Pendant que Domenech s'entête à faire jouer son capitaine dans un rôle à la Diomède, Ribéry, lui, traîne son mal-être sur le côté droit. Et Malouda se morfond sur le banc. Plusieurs mois maintenant que la star du Bayern demande à changer de couloir, et que le joueur de Chelsea affiche une forme éblouissante. Les solutions ne manquent donc pas. Mais en Equipe de France, il y a une hiérarchie, et le sélectionneur national a toujours placé Henry en haut de celle-ci, notamment lorsqu'il a fallu trancher (cf épisode Trezeguet). Le fait qu'il ait choisi de faire de Thierry Henry son capitaine le prouve : le Catalan est le joueur clé de Domenech, pour ne pas dire son chouchou. Quand le mari d'Estelle Denis dit qu'il se réjouit du fait que le Guadeloupéen joue de moins en moins à Barcelone, alors qu'il ne cesse de clamer qu'il est nécessaire d'être titulaire en club pour prétendre à une place en Bleu quand on l'interroge sur le cas Vieira, il envoie un signal fort. Henry est intouchable. S'il ne joue pas à gauche, il jouera donc en pointe.

Et là encore, c'est le casse-tête, car il faudra sacrifier quelqu'un (Anelka ?). Quelqu'un qui est meilleur que lui au poste de numéro 9 à l'heure actuelle. C'est le cas du numéro 39 des Blues, mais également celui de Benzema, qui devrait selon toute vraisemblance être cantonné à des bouts de matchs en Afrique du Sud. S'il reste un excellent buteur, Henry, à 32 ans, n'a plus la caisse pour jouer 90 minutes seul en pointe. Voilà pourquoi aujourd'hui il serait plus utile à l'Equipe de France dans un rôle de joker. Sur 20 minutes, son expérience et son sang froid pourraient débloquer des situations difficiles. Mais rien ne sert de rêver, Domenech ne prendra jamais la décision de placer son joueur fétiche sur le banc, compte tenu du rôle qu'il a joué durant la campagne de qualifications. Nous voilà donc devant un beau casse-tête. Et si la solution émanait alors du principal intéressé ? Celui-là même qui a admis après le match de l'Espagne ne pas être à 100% à l'heure actuelle. Pour Thierry Henry, c'est peut-être l'occasion ou jamais de prouver à la France entière qu'il n'est pas le joueur individualiste pour lequel on veut le faire passer. Chiche ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Plus la WC approche et plus j'entends déjà "melon man" geindre et se plaindre d'une blessure qui ne lui permettra pas de jouer la compétition.
L'honneur, ou le peu qu'il lui reste, sera alors sauf...
Le problème, c'est que Raymond Blanc (oups) n'a qu'un système de jeu en tête mais pas les joueurs pour. Titi n'est pas un ailier gauche, Anelka n'a jamais été aussi inutile que seul en pointe, Ribery, ben on sait qu'il nous fait sa diva, et le jeune Yoan est perdu sur le terrain et ses parents l'attendent à l'accueil du magasin...en plus on attaque qu'a 4 (faut pas compter sur Diarra et la toule, pas plus que sur nos latéraux sauf Evra qui daigne sortir dans son couloir avant le couvre feux) là ou d'autres (l'Espagne)on 6 voir 7 joueurs(S.Ramos) capable de marquer ou de faire la dernière passe....Tout ça nous laisse plein d'espoirs...

Le plus intéressant dans l'affaire, c'est qu'on nous repète que Domenech a 3 mois pour trouver des solutions....heu excuz raymond mais ca fait 4 ans que t'as pas de défense et pas d'animation offensive, que tu te galère pour gagner contre la Lituanie ou l'Irlande, prends des roustes contre les équipes "top ten", alors qu'est ce que tu vas faire d'ici 3 mois...sans aucun match à jouer jusqu'à l'annonce de la liste...ha mais oui, c'est vrai, on va jouer en amical contre la Chine alors c'est bon...
c'est la grande mode de dire que Malouda est dans une forme éblouissante...

il ne faut rien exagérer. Ancelotti a essayé de le vendre au mercato, il ne débutait plus un match.

Il est mieux depuis 1 mois, mais il reste toujours aussi prévisible, et est toujours incapable de passer un joueur à un contre un. Il défend beaucoup certes, mais je ne pense pas que la FRance ait vraiment besoin d'un mec qui bloque le couloir et qui ne fait que des passes en retrait
excellente analyse, si Titi (comme l'appelle papounet Domenech) pouvait lire votre article !
En complement : je comprend pourquoi au soir du match contrel'Espagne, lecommentateur d'une radio nationale inssistait auprès de Domenech pour dire que Henry était oK pour jouer au centre et laisser la place à Ribery. Réponse du Dude : euh ba non !
Sharpovic, regarde trois matchs de Chelsea et tu comprendras à quel point Malouda s'amuse en premier league.
C'est juste dommage que Ancelotti soit repassé au 4-3-3 de Hiddink (sous lequel Malouda était également très à l'aise) pour sauver Lampard alors que le 4-4-2 losange était au fil des matchs devenu un violent rouleau compresseur.
Mais concernant FL, pour que l'ensemble des journaleux s'accorde à encenser un joueur sur lequel il crachaient volontiers il y'a deux ans, c'est qu'il y'a quand même une raison non ?
Penses-tu vraiment qu'un joueur qui ne fait que des passes en retrait aurait été élu meilleur joueur de L1 y'a pas si longtemps et serait les 3/4 du temps titulaire avec le leader de PL depuis un an et demi ?
Alors là si Henry s'efface pour la World Cup, je veux bien me couper une main !! Connaissant l'ego du type il y serait capable, concentrant sur lui le maximum médiatique et se faisant passer pour un grand humaniste... Allé, on y croit tous !
La première mi-temps de France-Espagne est entamée. J'entre chez Mounir. Dans son bar, les habituelles gueules fracasses me dévisagent. Je sers la main au patron qui me demande si ça va. « Ca va » je réponds « Et vous ? ». « Fatigué » soupire t-il en remplissant mon verre de bière. A part l'écran télé qui projette de la lumière, peu d'éclairages. Ce troquet a l'air au bout de la route. Les vies éreintées s'y échouent avec leurs blessures. Je vais à ma place comme un élève discipliné. Je m'appelle Gérald Puzzle. J'ai banni la télévision depuis belle lurette. Alors comme j'aime regarder de temps en temps le foot, je vais dans ce genre d'endroit. Je m'y sens bien, comme chez moi. Je mate le foot en dégustant ma bière. Et quand j'ai fini, je me barre. Ou j'en reprends une autre. Ca dépend.
Au moment où je m'installe, l'équipe de France vient de prendre un but. A cause de Thierry Henry. Je le comprends parce que l'un des consommateurs s'est exclamé : « C'est la faute à Thierry Henry ! ». Et les autres ont approuvé en chœur. Lorsque l'action repassera au ralenti, les mêmes s'énerveront de plus bel en voyant Thierry Henry perdre un ballon dans le milieu terrain adverse alors que la France attaquait. Je me dis que si l'équipe de France perd, je sais qui va morfler. L'humanité a toujours besoin d'un bouc émissaire – façon de donner un nom à ses maux et de se défouler. Ce soir, ce sera Thierry Henry. Et j'avoue, ça me plait. Ce type là donne une telle image de suffisance. Et il a tellement réussi par le passé qu'il est légitime et agréable qu'il flanche. « Pas trop tôt » je pense. Donc, va pour Thierry Henry. Ca me convient. Je lance : « Henry, il a plus rien à foutre en équipe de France ». Près de moi, un type acquiesce. Je suis content. Nouvelle attaque française et comme si Henry avait entendu mes mots et avait été touché par eux, l'homme foire son centre. Bronca dans le bar : « Quelle merde ! » ; « Mais virez-le !» ; « Tu parles, c'est la gonzesse à Domenech »...
Au comptoir, un grand Belge rigole comme une baleine avec l'ami d'un soir. Ils doivent en être à leur cinquième ou sixième tournée. Leurs rires gras accompagnent le deuxième but de Sergio Ramos. Je resterai jusqu'au remplacement de Thierry Henry sous les sifflets. Les gagnants ne le sont qu'un temps.
Gérald Puzzle
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7