1. // Copa Sudamericana
  2. // Demi- finale aller
  3. // River Plate/Huracán

Que deviens-tu, Lucho González ?

« Le football argentin a changé. Aujourd'hui, on pense moins et on court plus. » Si le physique ne suit plus, la tête de Luis González marche toujours. Et ça tombe bien, puisque Gallardo a besoin d'un commandant pour son River Plate. Lucho ou comment, à 34 ans, représenter une solution d'avenir.

16 13
Le refrain commence à sonner creux du côté de Nuñez, à Buenos Aires. D'une part, ceux qui ont vu les premiers une-deux entre Aimar et Saviola, qui ont vu Lucho González distiller ses premières transversales sous le maillot à la bande rouge. Ceux-là n'ont toujours pas digéré les départs prématurés de ces promesses du club. Pire, ils vont même jusqu'à les qualifier d'opportunistes, eux qui ont entamé leur second cycle à River en fin de carrière, et surtout à quelques matchs d'une finale historique. En somme, lors d'une période faste du club. Eux ont pour idoles Cavenaghi ou Trezeguet, qui ont quitté l'Europe pour revenir à leurs premières amours lorsque les « Millonarios » touchaient le fond en seconde division. De l'autre, ceux qui préfèrent voir le verre à moitié plein, heureux que des idoles du club, après une carrière accomplie en Europe, soient revenues à la maison, pour remporter la Copa Libertadores que River attendait depuis dix-neuf ans. Parmi ces figures que le public de River n'arrive toujours pas à cerner, Aimar a quitté le navire, Saviola galère et rate les cages grandes ouvertes. Finalement, seul Lucho s'en sort. Après une préparation physique exigeante (il ne jouait plus du tout au Qatar), l'ancien de Porto commence à s'acclimater au football argentin.

Un but exceptionnel, puis les blessures


Depuis le 9 juillet et son entrée en jeu face à Tigre, le joueur formé à Huracán s'est imposé dans la rotation de Marcelo Gallardo. L'entraîneur de River Plate, qui aligne des équipes alternatives en championnat, s'appuie souvent sur Lucho. L'ancien Marseillais offre même de nombreuses possibilités pour les rencontres décisives qui arrivent. Ponzio blessé, Kranevitter en route pour l'Atlético Madrid après le Mondial des clubs et Sánchez en fin de contrat, Luis González peut, à 34 ans, s'imposer durablement à River. S'il n'a plus le coffre pour tenir une heure et demie, ses qualités sont toujours les mêmes. « El Comandante » joue plus bas, et se sert toujours de sa vision de jeu exceptionnelle. Celui qui offrait les caviars à Mamadou Niang et Lisandro doit désormais abreuver Mora et Alario. Face à Estudiantes, il a marqué l'un des plus beaux buts de sa carrière, offrant un moment de nostalgie aux supporters de l'OM et de Porto avec sa célébration classique.



Pourtant, après cette rencontre, Lucho a traversé une période compliquée. Beaucoup avancent un physique défaillant (déjà deux blessures depuis son retour) dû à sa pré-retraite dorée au Qatar. D'autres blâment un football argentin perdu pour les romantiques. Surtout, on peut questionner l'apport d'un tel joueur dans le système de Gallardo.

Un paradoxe, mais une évidence


En septembre, González livrait une analyse parfaite du football argentin d'aujourd'hui. Dans les colonnes de La Nación, le numéro 27 de River s'étonnait, après une décennie en Europe, de revenir là où le sport roi ne se joue plus avec la tête : « Le football argentin a changé. Aujourd'hui, on pense moins et on court plus. » Alors, peut-il vraiment s'imposer à long terme ? Au premier abord, le jeu de Lucho semble inadapté à la philosophie de l'entraîneur qui a amené River sur le toit du continent. Son équipe, sorte d'hybride entre celles imaginées par Bielsa ou Sampaoli, est axée sur la possession, une pression haute, un « doble cinco » (deux milieux défensifs), et surtout autour de Kranevitter qui, à 22 ans, s'est imposé comme l'un des meilleurs joueurs que la « cantera » de River ait vu naître. Dans les nombreux schémas de Gallardo, le futur protégé du « Cholo » Simeone est souvent accompagné d'un joueur capable d'apporter le danger plus haut. Ici, Lucho semble être le complément parfait de l'international argentin. Problème, lorsqu'il quittera sa patrie, « Krane » laissera un mitard dégarni. Là encore, le travail de Gallardo pour le remplacer sera essentiel : si Guido Rodríguez représente une alternative maison, l'ancien de Monaco et du PSG a déjà sondé des joueurs tels que Mejía (Atlético Nacional) et Arzura (Tigre) pour le prochain mercato. Et cela dans l'idée d'associer un milieu exclusivement défensif à l'artiste qui a enchanté le Vélodrome pendant trois ans.

S'il ne squatte plus le cœur du jeu, l'ancien de Porto n'hésite pas à se balader sur le terrain, pour se retrouver dans la surface, comme à la conclusion de ce chef-d'œuvre collectif face à Boca, lors d'un « Superclásico » amical, le 10 octobre dernier.

Youtube

Aujourd'hui, Lucho ne pourra certainement pas répondre aux exigences (trop) physiques du football local pendant longtemps. Mais son expérience fait de lui un joueur essentiel pour les échéances à venir. D'abord, dans la nuit de jeudi à vendredi, face à Huracán, son club formateur. González devrait être titulaire, pour la demi-finale aller de la Copa Sudamericana. Puis pour le Mondial des clubs, sorte d'apogée de sa carrière, où il pourrait mener la barque « riverplatense » vers une hypothétique finale contre le FC Barcelone. Et pour cela, c'est toujours mieux d'avoir un Commandant.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Pixie ce génie Niveau : Loisir
En cette période d apogée de misère intellectuelle de nos footeux, il est bien de nous rappeler que le foot doit avant tout se jouer avec la tête.
Lucho fait partie de ces trop rares joueurs qui ont su associer pieds de velours avec intelligence (tactique, vision collective du sport, savoir être...y compris médiatique) et compenser ses défaillances physiques.
La France n a pas su t apprécier à ta juste valeur et ne sait toujours pas valoriser ces petits rien qui sont des mondes entre ceux qui croient être et ce qui sont....À mon sens essentiel pour exister a nouveau sur la scène internationale. Basta le foot muscu et foot circus !
Ah Lucho...on peut dire que tu manques à la Liguain... C'est pas avec Marvin Martin qu'on va se palucher.

Mais bon il était trop beau, trop élégant pour le Velodrome. On préfères les besogneux et les rugeux là bas.
Message posté par Pixie ce génie
En cette période d apogée de misère intellectuelle de nos footeux, il est bien de nous rappeler que le foot doit avant tout se jouer avec la tête.
Lucho fait partie de ces trop rares joueurs qui ont su associer pieds de velours avec intelligence (tactique, vision collective du sport, savoir être...y compris médiatique) et compenser ses défaillances physiques.
La France n a pas su t apprécier à ta juste valeur et ne sait toujours pas valoriser ces petits rien qui sont des mondes entre ceux qui croient être et ce qui sont....À mon sens essentiel pour exister a nouveau sur la scène internationale. Basta le foot muscu et foot circus !


La France n'a pas su t'apprécier à ta juste valeur ??? Non...mais rassures toi la France aimait Lucho. Cites moi un seul stade en France où il a été sifflé à part le Velodrome ?
Pixie ce génie Niveau : Loisir
Encore heureux qu il n ait pas été sifflé...mais parfois dénigré ou moqué pour sa lenteur par exemple.

Dans un autre style j admire le Mascherano capable de compenser par son mental et son placement son petit gabarit pour neutraliser n importe quel crack.
Juste pas l impression que ces critères pourtant essentiels intéressent grand monde.
C est sûr qu on ne peut pas se palucher devant ce style de vidéo alors que celles de grigri font le tour du monde.
Et pourtant à mes yeux le foot sans cerveau ni valeur n a pas grand sens ....sans parler de résultats
Note : 3
Etre hater de l'OM au point de faire un révisionnisme pareil, faut se faire soigner...

Lucho était ADORE à l'OM. Il ne s'y est JAMAIS fait siffler. Même en dans ses derniers mois où il n'avait absolument plus AUCUNE motivation.

Par contre, TOUS les consultants l'avaient dans le pif. "Trop lent", "pas assez décisif". C'était exactement comme Moutinho aujourd'hui: Lucho était un 8 de velours à qui les consultants français reprochaient de pas avoir les stats et l'influence sur le jeu d'un 10. Alors qu'il était (et jouait) en 8.

Mais votre délire sur le vélodrome qui le sifflait, c'est assez inquiétant.
Message posté par Pixie ce génie
En cette période d apogée de misère intellectuelle de nos footeux, il est bien de nous rappeler que le foot doit avant tout se jouer avec la tête.
Lucho fait partie de ces trop rares joueurs qui ont su associer pieds de velours avec intelligence (tactique, vision collective du sport, savoir être...y compris médiatique) et compenser ses défaillances physiques.
La France n a pas su t apprécier à ta juste valeur et ne sait toujours pas valoriser ces petits rien qui sont des mondes entre ceux qui croient être et ce qui sont....À mon sens essentiel pour exister a nouveau sur la scène internationale. Basta le foot muscu et foot circus !


"Pixie ce génie" est tout autant vrai au singulier qu'au pluriel.
Remarque complètement hors-sujet mais ça me faisait juste plaisir d'y penser.
Bonne soirée.
Message posté par midgar


La France n'a pas su t'apprécier à ta juste valeur ??? Non...mais rassures toi la France aimait Lucho. Cites moi un seul stade en France où il a été sifflé à part le Velodrome ?



Merci de m'envoyer une vidéo / article ou tout autre élément prouvant que Lucho a été sifflé au Vélodrome...
Comme dit plus haut, tout le monde ici l'adorait (et oui, contrairement à ce que tu penses, les marseillais connaissent le ballon) et a très vite fait l'amalgame entre arrivée de Lucho et l'obtention du titre de champion. Et vu que ça nous arrive pas souvent, crois moi qu'on l'a bien apprécié !

Révise tes classiques et évite les généralités foireuses mon bon pixie... tu ne rends pas service à ta crédibilité.
Message posté par benallin



Merci de m'envoyer une vidéo / article ou tout autre élément prouvant que Lucho a été sifflé au Vélodrome...
Comme dit plus haut, tout le monde ici l'adorait (et oui, contrairement à ce que tu penses, les marseillais connaissent le ballon) et a très vite fait l'amalgame entre arrivée de Lucho et l'obtention du titre de champion. Et vu que ça nous arrive pas souvent, crois moi qu'on l'a bien apprécié !

Révise tes classiques et évite les généralités foireuses mon bon pixie... tu ne rends pas service à ta crédibilité.


Mon bon "midgar", sorry pixie...
Je connais un supporter marseillais qui trouvait Lucho complètement nul les gars.
@ Charrua: je suis sûr qu'en cherchant bien tu peux trouver un socios du Barça qui n'aime pas Messi.
Monsieur Personne Niveau : District
J'ai aimé Lucho Gonzales.
Message posté par midgar
Ah Lucho...on peut dire que tu manques à la Liguain... C'est pas avec Marvin Martin qu'on va se palucher.

Mais bon il était trop beau, trop élégant pour le Velodrome. On préfères les besogneux et les rugeux là bas.


En grand fan du F.C.Porto vivant à Marseille et me rendant souvent au Vélodrome, je peux te certifier que Lucho a été aimé par les Marseillais !

Il à montré au Vélodrome tout ce que le romantisme argentin pouvait amener au foot.
J'étais le 1er à regretter son départ de Porto (que je ne vais pas souvent voir jouer au Dragao), mais j'étais très très heureux de pouvoir aller l'admirer toutes les 2 semaines au Vélodrome.

Certes il a été sifflé parce que certains "leaders" de virage du Vélodrome estimaient qu'il ne courrait pas assez, ne mouillant pas assez le maillot, mais moi perso je préfère un mec qui joue en marchant et me fais rêver avec des actions de grandes classes, plutôt qu'un patator qui se met les couilles* à l'envers sur le terrain mais qui n'apporte pas à l'équipe car ne sait pas faire une passe dans le bon tempo par eexmple.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par FCP84
mais moi perso je préfère un mec qui joue en marchant et me fais rêver avec des actions de grandes classes, plutôt qu'un patator qui se met les couilles* à l'envers sur le terrain mais qui n'apporte pas à l'équipe car ne sait pas faire une passe dans le bon tempo par eexmple.

+1000 !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
16 13