En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 33e journée
  3. // Sassuolo/AS Roma

Que deviens-tu, Ashley Cole ?

Rares sont les joueurs anglais à quitter les frontières de leur pays et encore plus rares sont ceux qui réussissent à s'imposer en Italie. Après une quinzaine d'années passées entre Arsenal et Chelsea, Ashley Cole a voulu relever le défi en rejoignant la Roma de Rudi Garcia l'été dernier. Sans surprise, l'expérience est un échec.

Modififié
Dans la série « Que sont-ils devenus ? » , on demande Ashley Cole. À 33 ans bien tassés, l'ancien international anglais aux 107 sélections a décidé de quitter Chelsea et son pays natal pour s'offrir un nouveau challenge en Italie. Menacé chez les Blues par un César Azpilicueta de plus en plus imposant, l'ex-Gunner a jeté son dévolu sur la Roma l'été dernier, séduit par le beau projet de Rudi Garcia. « Je ne crains pas la pression de vaincre parce que j'ai évolué 14 ans en Angleterre, en luttant toujours pour une place de titulaire et c'est ce que je veux continuer à faire. Mon agent m'a signalé la possibilité de venir à la Roma. Il y a eu des réunions avec le staff, j'ai apprécié l'affection de cette société qui me considérait utile au projet et j'ai saisi cette opportunité » , déclarait l'intéressé aux journalistes début juillet. Dix mois plus tard, l'heure du premier bilan a sonné pour le latéral gauche. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est loin, très loin de lui être favorable.

Maudite Botte


Est-ce l'âge qui veut ça ou la détermination qui s'amenuise au fil des saisons ? Toujours est-il qu'en débarquant dans la capitale italienne aux alentours du 10 juillet dernier, Ashley Cole pensait initialement retrouver la place de titulaire qu'il commençait à perdre en Angleterre. En fin de contrat avec Chelsea et bien décidé à voyager après quatorze années passées à Londres, l'ancien mari de Cheryl Cole s'est vite laissé séduire par les appels du pied de la bande à Garcia. Attiré par le challenge (deuxième l'année passée, la Roma visait le titre cette saison), Ashley quitte pour la première fois sa mère patrie en direction d'une terre réputée hostile pour les joueurs anglais. Balzaretti régulièrement blessé et Dodô parti vers l'Inter, Cole pense alors jouer un rôle fondamental sur le côté gauche de la défense romanista. D'autant qu'au moment de retrouver la Ligue des champions, l'expérience et le palmarès du vieux briscard jouent en sa faveur.

Une fois la préparation estivale bouclée, Cole est aligné d'entrée de jeu lors du match d'ouverture face à la Fiorentina. Victoire 2-0 des Romains. Rudi Garcia maintient sa recrue à Empoli. Nouveau succès en Toscane. Jusqu'ici, tout va bien. Lors des trois premières journées, Ashley Cole est donc le seul défenseur (avec Manolas) à avoir disputé toutes les rencontres dans leur intégralité. On l'imagine alors installé pour de bon dans le couloir gauche. On avait tort. Pas tout à fait convaincu, Rudi Garcia lance Torosídis face au CSKA Moscou, avant d'expérimenter une autre recrue, Holebas, en championnat face à Parme. Ashley Cole perd du terrain, de la confiance, se met à jouer un match sur deux, puis un match sur trois. Jusqu'à ce que Garcia finisse par l'écarter définitivement au profit du Grec José Holebas.

Esprit, es-tu là ?


Ashley Cole a accumulé les trois quarts de son temps de jeu (1 283 minutes) entre le 30 août et le 22 novembre. En trois mois, donc. Depuis cette date, il a pris part à cinq rencontres dont quatre intégralement. Plus qu'un remplaçant de luxe, le Londonien est devenu un fantôme, une ombre qui plane au-dessus du Stadio Olimpico et qui pointe de temps en temps son nez sur la pelouse. Une ou deux fois par mois, histoire de montrer qu'il est toujours en vie. Si la Roma est en galère, Cole n'y est pas pour grand-chose. Et pour cause, il ne joue pas. Jamais, depuis le début de sa carrière professionnelle en 2000, l'ancien pilier des Three Lions n'avait été aussi peu utile au sein d'une équipe.


Sous contrat jusqu'en juin 2016 avec la Roma, on imagine mal ce bon vieux Ashley squatter encore le banc giallorosso une année de plus. Alors que la presse italienne l'envoyait dès cet hiver en Major League Soccer, notamment à Orlando City où siège toujours Kaká, le défenseur pourrait s'offrir un dernier baroud d'honneur au bercail, en Angleterre. Pisté il y a quelques mois par Manchester United, Ashley Cole pourrait être une doublure de choix au jeune Luke Shaw, celui-là même qui lui a « piqué » sa place en sélection. À moins qu'il ne se tourne au dernier moment vers Arsenal, histoire de reconquérir le cœur de ses anciens supporters.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 11
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 164