En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid/FC Barcelone (0-2)

Quatre Clasicos et un enterrement

Le Clasico d'hier a offert un spectacle parfois grotesque de la part des deux équipes, et violent sur ou en dehors du pré. Avec une confirmation après 4 confrontations : ce Barça est meilleur que ce Real.

Modififié
Acte I, 5-0 au Camp Nou

Le Real avait tenté de tutoyer le Barça dans le jeu avant de se faire reprendre de volée par l'une des manitas les plus scandaleuses de cette particulière Guerre de Cent Ans. Bim, 5-0, pleine tête. A l'époque le Mou prend conscience et surtout fait prendre conscience à ses dirigeants, à ses joueurs mais aussi à ses supporters que les merengues ne peuvent pas lutter d'égal à égal avec le Barça. C'est à dire en produisant du jeu. Cette humiliation merengue aura pour effet de conditionner le reste des clasicos.



Acte II, 1-1 au Bernabeu

Les retrouvailles entre les deux équipes accouchent d'un match terne. Ce deuxième choc des titans permet surtout de se rendre compte que le Barça a les idées claires. Sa philosophie et son style sont restés les mêmes, malgré l'accumulation de matchs, la fatigue, le stress et les premières attaques du Mou. Guardiola est serein. Mourinho, lui, fait signe de l'être en bon acteur qu'il est. Le portugais qui a mal digéré la manita sait qu'il s'agit de son premier vrai clasico de la saison. Surtout, il s'est affirmé en grand patron du Real durant la trêve hivernale en dégageant Valdano de sa route, avec la bénédiction de Florentino Perez. Seul maitre à bord, Mourinho fait campagne pour faire croire que le seul style de jeu qui convienne au Real est le sien. A l'image de Sarko, le Portugais use et abuse des discours ultra-sécuritaires pour mieux inoculer chez les socios la peur de se faire humilier une deuxième fois par l'éternel ennemi. Il promet des réformes et des résultats. Commence à parler de complot arbitral... Sur le terrain, le Real est effectivement différent du premier Clasico de la maison. Méconnaissable même. Les merengues proposent un football rachitique et spéculatif qui enraye la machine barcelonaise et ennuie le public du Santiago Bernabeu. Surprise, les socios merengues rentrent chez eux satisfaits du résultat, malgré la possession de balle gargantuesque du Barça en deuxième péiode et le manque d'ambition de leur équipe. En durcissant le jeu de son équipe le Mou a proportionnellement ramolli les velléités d'un public considéré comme l'un des plus difficiles du monde. La peur, un ennemi, une figure de grand leader, des longs discours, des soldats : le Real est devenu une dictature en l'espace de quelques mois.



Acte III, 1-0 à Mestalla

Jusqu'à ce jour, ce Clasico est le plus long et le plus intense de la saison. Blaugranas et merengues livrent une singulière interprétation de l'Art de la Guerre de Sun Tzu. Mourinho dispose ses pions et avance son fou de Pepe pour contre Xavi, Messi et Iniesta, réduits à l'état de vulgaire victimes devant le pressing et la débauche d'énergie du bloc équipe madrilène. Le Barça joue comme d'habitude mais galère devant l'impact physique titanesque de ses adversaires. Le Real ne veut pas du ballon, il veut la victoire. Pour ce faire, Mourinho s'est passé de son esthète Ozil et de tous ses attaquants pour mettre Pepe presque sur la même ligne qu'un Ronaldo en manque de réussite jusqu'au but décisif. Pressing et verticalité sont les deux mots clés d'une stratégie au pied de biche payante puisque le Real remporte après plus de 20 ans la Coupe du Roi. Quelques heures tard le trophée viendra mourir sous les roues du bus des vainqueurs. De la confiture pour les cochons.


[page]
Acte IV, 0-2 au Bernabeu

S'il ne fallait en retenir qu'un ce serait sans doute celui-là ( en attendant celui de la semaine prochaine). En conférence d'avant-match, Guardiola d'habitude plutôt modéré clashe le Mou sur son vrai terrain : la salle de presse. Le coach blaugrana lui décerne même la Ligue des champions des communicants et invite celui qui fut le traducteur de Robson au Barça à ne plus le tutoyer. Entre les deux coachs, le torchon brûle. Pour beaucoup, le coup de sang de Pep ressemble à un premier aveu de faiblesse. Pour la première fois le Real serait même favori...Une drôle d'idée. Avant d'éteindre les micros, Pep prévient : « On parlera sur le terrain » . Sur une pelouse sèche et indigne de 4, 5 centimètres de haut, le Barça prend prudemment le contrôle des opérations. A l'image d'un surdoué qui aurait eu une mauvaise note lors de son dernier contrôle, le Barça redouble d'application et s'applique dans la construction. Sans Iniesta blessé, mais avec Puyol en guise de coach mental, les Blaugranas vont petit à petit fatiguer leurs fantômes blancs. Jusqu'à les pousser à la faute.

Pepe sera le premier à tomber. Suivra Ramos suspendu au prochain match et Mourinho relégué à écrire sa frustration sur son bloc-notes assis à coté de stewards en chasubles jaunes. Mourinho aura fait quatre choses durant ce quatrième clasico : spéculer, décevoir son public, foutre une ambiance de merde...et parler. Tout le temps, avec tout le monde et par tous les moyens. Avec l'arbitre, avec Pep, avec Puyol, avec ses joueurs. Parler sans agir. Sans réagir. Parler comme pour se rassurer devant une évidence grosse comme son égo : ce Barça-là est tout simplement meilleur que son équipe. Ce quatrième Clasico a servi de véritable illustration entre le gouffre qui sépare les deux équipes. Il a aussi montré les limites du système Mourinho. Ronaldo, exaspéré durant tout le match, s'est d'ailleurs permis de critiquer les choix de son entraineur tout en rendant un hommage involontaire au Barça : «  je n'aime pas jouer comme ça...Mais c'est la seule chose qu'on peut faire » . Mourinho de son coté s'est montré mauvais perdant, préférant théoriser sur une théorie du complot fantasque et à grande échelle digne du café du commerce : « J'ai une seule question : Pourquoi ? Pourquoi Ovrebo, De Bleeckere, Busacca ou Stark? C'est toujours la même histoire en demi-finale avec le Barça ( ...) je ne sais pas si c'est à cause du pouvoir de Villar à l'UEFA ou à cause de l'Unicef mais c'est étrange » . Trop facile ?

Jadis original et drôle, Mourinho semble désormais prendre un virage dangereux. A force de séparer pour mieux régner, le portugais risque de tomber dans le populisme de bas étage. Des coups bas qui ne lui ressemblent pas mais qui en disent long sur sa frustration. Une chose saute aux yeux. Le Mou ne parle plus de lui au futur mais au passé. Il radote. Il méprise, blessé qu'il est de s'être fait avoir par un entraineur avec seulement trois années d'expérience au plus haut niveau : «  J'ai gagné deux Champion's sur le terrain avec deux grandes équipes : Porto, une équipe qui joue dans un championnat qui ne gagne pas ce genre de titres et l'Inter qui a attendu 50 ans avant de pouvoir soulever cette coupe. Ca a été fait avec beaucoup de sacrifice et d'efforts. Guardiola est un entraineur fantastique mais il a gagné une coupe d'Europe qui me ferait honte et il peut gagner une autre coupe d'Europe qui me ferait tout aussi honte de pouvoir gagner » . Les comparaisons sont toujours cruelles. Beaucoup diront que Guardiola est un entraineur uniquement valide pour le Barça et pour sa philosophie très particulière. En attendant, Pep a montré qu'il était capable de gagner tout en respectant les valeurs du club dans lequel il s'est formé comme joueur et comme coach. Faveurs arbitrales ou pas. Une chose est sûre : Pep n'a jamais eu une carrière de footballeur frustré, n'a jamais gagné une C1 face à Monaco et n'a jamais fait jouer Eto'o arrière latéral en demi-finale. S'il y a bien une chose qui ferait honte à Guardiola, ce serait de gagner sans la manière. C'est cette ligne invisible qui manque aujourd'hui dans le palmarès de Mourinho. Celle-là même que les barcelonais ont mis en relief dans le Clasico le plus révélateur de la saison.


Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 1 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 44 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 19 Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 13 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 13 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:19 La douceur de Slimani 5 Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8
mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27
À lire ensuite
Messi beaucoup