Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18ème journée

Quatre affamés pour un saladier

En cartonnant Hambourg 5-1, le Borussia Dortmund répond présent à l’appel de Schalke et du Bayern qui l’attendaient là-haut avec 37 points. Gladbach n’est pas loin, avec un point en moins. En faisant match nul à Kaiserslautern, le Werder laisse les Quatre Fantastiques se traîner pour le Saladier d’Argent. La C3, c’est cool aussi. C’est sûrement ce qu’a dû se dire Leverkusen après avoir gratté quelques points d’avance sur Hanovre.

Modififié
Gladbach qui gagne face au Bayern vendredi, Schalke qui s’impose à domicile face à Stuttgart: tout avait été mis en place pour mettre un max de pression sur le Borussia Dortmund. En déplacement à Hambourg, le BVB devait absolument gagner pour ne pas être largué par le trio de tête. A l’Imtech Arena, les ouailles de Klopp ont fait le taf, et bien mieux même, puisqu’elles ont carrément fait exploser le HSV. Avec la manière en plus, puisque sans Mario Götze, blessé. Le Borussia a de la ressource, et un tas de joueurs au milieu de terrain pour compenser l’absence du petit prodige. Premier but de Kevin Großkreutz sur un service intelligent de Kagawa, deuxième but de Lewandowski qui fait le show suite à une passe de son compatriote. Au retour des vestiaires, Lewandowski rend la politesse à son capitaine en équipe nationale, avant que ce dernier ne signe un doublé grâce à un pénalty obtenu par Leitner. Comme c’était la journée de la Pologne, apparemment, Lewandowski y va lui aussi de son doublé, grâce à un service malicieux de Großkreutz. Guerrero réduira le score; le public aura beau crier « HSV : Eins! Borussia Dortmund: Null! » , on retiendra que le public hambourgeois sait faire preuve d’ironie et d’autodérision, ce qui est pas mal pour des gens du Nord, qui ont la réputation d’être froids. Thorsten Fink est perdu, il vient de subir sa première défaite en championnat depuis son arrivée, et quelle défaite. En voilà un signe fort envoyé aux trois autres prétendants au titre.


HSV vs Borussoa Doprtmund 1:5 GOAL HIGHLIGHTS par maidb7abc

Un Bayer qui tient à l’Europe, un Werder sans saveur

Un peu plus tard dans l’après-midi se tenait un match entre un Bayer Leverkusen vexé de voir tant de beau monde devant lui et un Mayence qui se cherche encore. D’ailleurs, la rencontre commence mal pour les hommes de Thomas Tuchel: dix minutes de jeu, et voilà Pospech qui fait dans son pantalon et qui marque contre son camp. Friedrich double la mise sur corner, et on se dit que le Bayer va passer une soirée à la cool. Seulement, si Tuchel, c’est Klopp 2.0, c’est parce qu’en coups de gueule, il sait aussi bien y faire que son prédécesseur. Vite, vite, Polanski se dépêche de réduire le score à la Olive et Tom (c’est-à dire avec ses camarades, sur la ligne, il faut la pousser tous ensemble, on ne sait jamais), et Caliguri égalise d’un joli lob trois minutes plus tard. Robin Dutt se met à paniquer, voit sa vie à Leverkusen défiler devant ses yeux. Heureusement pour le coach germano-indien, Mayence n’a pas retenu la leçon de la première période, et Bender crucifie le 05 d’une tête suite à un nouveau corner. Leverkusen s’impose, relègue Hanovre à cinq points de l’Europe (24 contre 29) et revient à un point du Werder. Un Werder qui a eu à la fois de la chance et de la malchance sur la pelouse de Kaiserslautern. De la chance quand Wiese est sauvé par son poteau (44è) puis par sa barre (59è). De la malchance quand Rosenberg touche du bois, quelques secondes avant que Prödl ne se fasse déglinguer la face par Kouemaha (22è).



Bref, un match bizarre.Bizarre, car c’est le premier match de la saison pour les Brêmois qui se finit sur un score nul et vierge. On va pas se mentir, un match du Werder sans but, c’est comme de la bouffe sans sel. Ou un peu comme si on nous disait qu’on ne pourrait plus télécharger avec Megaupload. De la tristesse, quoi. Comment ça, Megaupload ça a sauté? Comment on va faire, maintenant?

Résultats:

Hambourg SV – Borussia Dortmund: 1-5
Guerrero (86è) / Großkreutz (16è), Lewandowski (37è, 83è), Blaszczykowski (58è, 76è sp)

1.FC Kaiserslautern – Werder Brême: 0-0

Bayer Leverkusen – FSV Mayence 05: 3-2
Pospech (10è csc), Friedrich (35è), Bender (70è) / Polanski (50è), Caliguri (53è)


Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall