1. //
  2. //
  3. // Beşiktaş-Dynamo Kiev

Quaresma-Yarmolenko, le gâchico

Le premier est presque définitivement passé à côté de sa carrière, le second s'y dirige tout droit. Ricardo Quaresma et Andriy Yarmolenko croisent le fer ce soir, dans deux clubs de seconde zone sur la scène européenne, et en laissant l'impression d'avoir sacrément saboté leur potentiel.

Modififié
4k 15
Anderson Talisca, jeune attaquant brésilien du Beşiktaş, a bien compris que pour se faire bien voir dans son nouveau club, les compliments étaient toujours une valeur sûre. Quitte à en faire un peu trop, comme lorsqu'il déclarait il y a peu : « Quand j’étais petit, je rêvais de jouer avec des légendes du football et c’est ce qui m’arrive actuellement. Jouer avec Ricardo Quaresma, c’est un plaisir. » Alors pour célébrer son nouveau statut de légende ainsi que la reprise de la Ligue des champions, le 13 septembre dernier, Quaresma s'est fait plaisir. 71ee minute du Benfica Lisbonne-Beşiktaş, alors qu'il est à l'entrée de la surface et que Grimaldo défend sur lui, Quaresma ne s'encombre pas à tenter de l'éliminer et préfère tirer une chiche monstrueuse. La balle arrive en plein dans le visage de l'Espagnol, qui termine assommé et passe plusieurs minutes au sol. Un premier exploit, puis un deuxième dix minutes plus tard. Il ne reste que peu de temps et son équipe est menée 1-0, mais Quaresma tente une folie dans son propre camp, partant dans une série de dribbles aussi dangereuse que débile avant de perdre la balle sur un petit pont raté, en offrant une occasion monstrueuse à ses adversaires. Une bêtise à ajouter à toutes les autres. En vrac, ce coup du foulard foireux il y a quelques années, toujours avec le Beşiktaş, après lequel il avait perdu le ballon et démoli son adversaire. Carton rouge. Et les exemples de ce type sont incalculables, mais ce soir, Quaresma ne sera pas seul dans sa catégorie. Face au Dynamo Kiev, il sera opposé à Andriy Yarmolenko, autre joueur considéré comme un futur grand un peu trop vite, aussi adepte du coup de sang idiot et du bousillage de carrière.

Yarmolenko taekwondo


Soucieux des apparences, l'attaquant ukrainien aime pourtant se présenter en garçon sage, réfléchi, presque sérieux. Cet été, en plein Euro, il n'hésitait pas à se considérer comme investi d'une mission auprès de son peuple : « Le football est un moyen de souder notre nation, déchirée par les événements depuis deux ans. Pour vous, ça ne reste que du football. Mais pour nous, c’est bien plus que ça. C’est la vie. On est en mission en France. » Un discours terminé la main sur le cœur, un mois après un match terminé les crampons dans le genou de son propre coéquipier. Les matchs entre le Shakhtar et le Dynamo sont toujours chauds, mais le 3-0 envoyé par Donetsk le 1er mai dernier a rendu Yarmolenko complètement barge. Alors que son coéquipier en sélection Stepanenko célébrait le troisième but, « Yarmo » l'a félicité en lui balançant un grand coup de pied de crapule. « Je passerai au-dessus pour le bien de l’équipe nationale, mais il aurait pu me briser le genou. Je le dis sans émotion : notre amitié est terminée » , avait immédiatement tranché Stepanenko, peu de temps avant d'être forcé de simuler la réconciliation en serrant la main de son bourreau devant les caméras à l'approche de l'Euro. À ses débuts, Ricardo Quaresma était considéré comme la pépite du Sporting Portugal avec son collègue Cristiano Ronaldo, juste avant de partir pour le Barça à seulement vingt ans. Mais Yarmolenko a lui aussi eu droit aux éloges un peu trop forts, et un peu trop jeune. Car depuis huit ans qu'il officie au Dynamo Kiev, l'Ukrainien de vingt-six ans se balade avec le surnom discret de « nouveau Shevchenko » . Ce qui ne choque pas grand monde au pays, et même pas « Sheva » en personne, qui s'enthousiasmait encore en juin dernier : « J'ai dit à l'AC Milan de regarder dans sa direction. »

Le miroir Cricri


Avec ses plus de 100 buts en un peu moins de 300 matchs avec Kiev, Yarmolenko affiche des statistiques plus que correctes, et son palmarès – trois championnats, deux coupes, deux Supercoupes – montre qu'il a fait le tour de la question en Ukraine. Mais pas question de se jeter dans n'importe quels bras, surtout quand son président Ihor Surkis veille au grain. Stoke ou Everton tentent la drague ? Surkis tape du poing sur la table : « C'est déjà un grand joueur, donc il devrait aller dans un grand club. Nous ne devrions pas le laisser aller dans des clubs comme Everton ou Stoke City. » Avec, en conclusion, un définitif « Toute discussion commencera après l'Euro » . Manque de pot, l'Ukraine a fait n'importe quoi, la cote de son joueur n'a pas grimpé, et il est resté à Kiev. Yarmolenko a beau être le 5e meilleur buteur de l'histoire de ce club iconique, et même le 2e meilleur buteur de la sélection, le voilà condamné à rester un gros poisson dans une petite mare. Quaresma avait au moins eu l'audace de voyager, même si toutes ses expériences dans des grands clubs ont fini dans un mur, avec un mention spéciale pour son premier passage à l'Inter. Mourinho le voulait ? Mourinho l'a eu, arraché même, près de 20 millions d'euros à Porto. En une demi-saison, « Le Gitan » fait faner les fleurs. Treize matchs, un but, un titre de « Bidon d'or » de Serie A, et un départ. Il peut aujourd’hui se targuer d'avoir gagné l'Euro, avec une feuille de laurier dessinée dans les cheveux, et en s'extasiant sur Ronaldo : « C'est une personne qui aime jouer, un grand capitaine. Je l'admire depuis que nous avons commencé à jouer au Sporting, il ne se laisse jamais entraîner vers le bas. » L'exact opposé de sa propre trajectoire, en somme. Comme s'il voyait en Ronaldo un miroir, avec le reflet de lui-même qui aurait réussi.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

lemudream Niveau : CFA2
Il aura quand même gagner un euro en étant un des meilleurs de son équipe. Quand il est rentré en finale franchement j'ai compris que la blessure du cyborg n'était pas forcément une bonne chose
Yarmolenko c'est pas un gachis! C'est un super joueur, juste qu'il veut pas partir de sa ville pour jouer dans une equipe de second rang, je trouve ca plutot honorable!

Mine de rien Quaresma a un très beau palmarès, avec un Euro (où il est important) une ligue des champions (où il est moins important) plus une flopée de titres nationaux (4 au portugal, un en italie, un en turquie...)3 fois meilleur joueur portugais, jouer à l'inter, chelsea, barça, porto, presque 60 sélections...Pas mal pour un mec qui aura joué toute sa carrière son foot de "rue" avec ses genoux tordus...

Bien sur il aurait pu faire mieux mais par rapport aux autres "gâchis" tel que ben arfa ou yarmolenko il a une carrière bien plus remplie. (et de très loin)
Rater sa carrière?
Question de point de vue, au Portugal il a été le remplaçant numéro 1 des attaquants et a été décisif lors du seul Euro remporté par la Selecção (But contre la Croatie et dernier Penalty contre la Pologne, + bonnes percussions à chacune de ses apparitions).

C'est un premier Euro d'un pays de foot, ok il promettait d'être plus étincelant, mais S et Figo échangerait certainement leurs palmarès contre le sien, parler de carrière raté c'est tout même sacrément culotté.
Message posté par halfcab
Yarmolenko c'est pas un gachis! C'est un super joueur, juste qu'il veut pas partir de sa ville pour jouer dans une equipe de second rang, je trouve ca plutot honorable!


Tout à fait. Cependant en équipe nationale il m'a souvent déçu dans les grandes compétitions et sur ce point il aurait du faire mieux. Même avec Kiev en LDC il est rarement brillant. Dommage les fois où il est en forme c'est un magnifique joueur. Mais cette constance à être moyen contre des "gros" me laisse penser qu'il n'est pas si bon que ça. Et qu'en effet si il part d'Ukraine ce serait pour un club de seconde zone...Puis l'échec de Konoplianka a du le refroidir.
clement6628 Niveau : CFA2
Je vois très bien où veut en venir l'auteur mais c'est vrai que le résultat est un peu raté.
Il parle de gâchis dans le sens où ce ne sera pas le "nouveau Shevchenko" et "l'égal de Cristiano", dans le sens où ils sont à l'affiche de Besiktas - Kiev et pas Real Madrid - (grand) Milan AC. Au vu de leur talent.
Dans les faits, avoir le palmarès et être passé dans les clubs de Quaresma et avoir le palmarès de Yarmolenko qui préfère être une star dans un des deux meilleurs clubs de son pays plutôt qu'aller se perdre dans un club européen de seconde zone, c'est largement mieux que l'immense majorité des joueurs.
C'est quoi le délire ? Gâchis de carrière ? Si Yarmolenko aurait squatté le banc d'un gros club de PL, voir meme fait 2 bonnes saions dans un club de milieu de tableau, ont aurait plutot écrit l'inverse ?

Yarmolenko est une star dans son pays, la star de son club, le dynamo kiev qui veut dire qqchose sur la scène européene et dans l'histoire du foot européen, excusez du peu.
pascounet Niveau : DHR
j'ai vu yarmolenko à guingamp pour un match d'europa league, ce mec là pue le football.
Pour ceux qui ont vu le match, le mec a pris deux cartons jaunes, dont le 2eme digne d'un gars de 3eme div de district.
Ce qui démontre que dans le foot le talent ne suffit pas, il faut un cerveau aussi...
si le mec n'avait pas eu le foot il serait surement en prison depuis 6 ans pour un braquage raté
pascounet Niveau : DHR
"pue le foot" était un compliment of course
Benzema, Why U Do Dis? Niveau : DHR
J'avoue que "gachis" est un bien grand mot pour qualifier la carrière de ces 2 joueurs, ils n'égaleront jamais le grand maître de l'arnaque qu'était Denilson...
Message posté par lemudream
Il aura quand même gagner un euro en étant un des meilleurs de son équipe. Quand il est rentré en finale franchement j'ai compris que la blessure du cyborg n'était pas forcément une bonne chose


Quoi quoi quoi ?

Ce mec n'a rien fait de bon dans cet euro. La pire arnaque que j'ai vu sur un terrain, le mec joue que pour sa gueule, en plus de ça il réussit un geste sur 36...
Dire que ça a été un des meilleurs de son équipe pendant l'Euro, faut oser, vraiment.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Euh, vous êtes au courant du fait que Yarmolenko a 27 ans ?
C'est pas un poil, mais vraiment un poil, trop tôt pour dire qu'il a flingué sa carrière ?

Plus ou moins à cet âge là, les talents yougoslaves de l'époque étaient encore au pays, et je défie quiconque de me dire que Savisevic ou Stojkovic ont gâché leur carrière.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Et Yarmolenko, même si je l'aime énormément, me semble moins talentueux que Quaresma.
Certes, niveau dribble-vitesse, il est hallucinant, mais il manque clairement de maitrise technique et d'intelligence de jeu.
Peut être que le fait de jouer dans un grand championnat l'aiderait à combler ses lacunes, mais il me semble moins fort niveau talent que Quaresma qui me semblait totalement ahurissant à ses débuts.
Par exemple, je pense que Konoplyanka, qui a un jeu moins fantaisiste mais bien plus intelligent et précis, est destiné à une meilleure carrière.
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Euh, vous êtes au courant du fait que Yarmolenko a 27 ans ?
C'est pas un poil, mais vraiment un poil, trop tôt pour dire qu'il a flingué sa carrière ?

Plus ou moins à cet âge là, les talents yougoslaves de l'époque étaient encore au pays, et je défie quiconque de me dire que Savisevic ou Stojkovic ont gâché leur carrière.


A cet age là, tous les talents d'Europe de l'Est jouaient encore dans leur pays, le "bon de sortie" était autour des 28 ans (voir l'article d'hier sur Susic au PSG) et encore dans certains pays c'était jamais.
La conséquence: quand tu tirais le Dinamo Kiev, le Steaua ou l'Etoile Rouge, tu affrontais une équipe nationale, les automatismes en plus.
C'est pas par hasard que ces équipes aient gagné des coupes d'Europe, des ballons d'or et plus rien depuis que leurs jeunes partent à l'ouest dès leur plus jeune age.
Stojkovic n'est pas forcément le meilleur exemple. Le régime s'étant assoupli sur la fin, il a pu partir à Marseille à 25 ans pour malheureusement se blesser et ne jamais revenir à son niveau.
Ses plus belles années, c'est à l'Etoile Rouge. Je suis retombé par hasard sur une redif de France/YU de l'euro 84, il était déjà là, à 19 ans. J'avais complètement oublié qu'il avait connu cette époque. Quel régal!
Ceci dit, le choix de carrière de Yarmolenko de rester est tout à fait honorable. Partir si c'est pour faire une carrière à la Sheva, oui. Si c'est pour faire une Rebrov, il est bien mieux là où il est.
Plutôt d'accord avec pas mal de commentaires plus haut,beaucoup de joueurs aimeraient avoir la 'carrière ratée' de ces deux lá,d'ailleurs très appréciés et respectés dans leur pays respectifs.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4k 15