1. //
  2. // Juventus

Quand Zlatan « ne savait pas conclure »

Modififié
2 21
Le Ballon d’or 2003, Pavel Nedvěd, garde apparemment de bons souvenirs de Zlatan Ibrahimović, arrivé à la Juventus en 2004 à vingt-trois ans. L’actuel vice-président du club italien révèle même que c’est durant ses années à Turin que l’attaquant suédois est devenu une véritable machine à buts.

« Des coéquipiers, j’en ai eu beaucoup et je ne veux oublier personne. Si j’ai quelque chose à dire, ce serait sur Zlatan Ibrahimović. C’est un buteur qui peut transpercer les défenses, il a une puissance effrayante, mais aussi une excellente technique » , a commencé Pavel Nedvěd sur iDNES. « Quand il est arrivé à la Juventus, il ne savait pas conclure. Ce que vous voyez maintenant est principalement le travail de Fabio Capello, qui lui faisait faire une séance de tirs durant une demi-heure après chaque entraînement » , a-t-il poursuivi.

En séduction comme à la finition, toujours suivre les conseils d'un bon coach italien. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ouène Roux-Né Niveau : District
Jean-Claude Duss aurait du s'entraîner avec Capello.
Totti Chianti Niveau : National
Moi, à chaque fois que je vois Nedved (et même si ce fut un super joueur), je ne peux pas m'empêcher de voir un Laziale qui se fait humilier par Cafu!

https://www.youtube.com/watch?v=hpRLc39mZ_U
Son amour de la langue française lui vient aussi de cette période à ce qu'on dit.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 21