En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Quand Zlatan défend Balotelli

Il s'appelle Zlatan, il plante des buts, il a la classe, alors il a le droit de donner son avis et de dire ce qu'il veut. Cette fois, la superstar suédoise a décidé de s'exprimer sur le cas Mario Balotelli, en difficulté à City cette saison et plus souvent dans la rubrique people que la rubrique buteurs.

Ayant côtoyé Mario à l'Inter pendant deux ans, Ibrahimović pense que l'Italien est indispensable à City si ces derniers veulent conserver leurs titres.

« Si tu as déjà passé du temps avec Mario, alors tu es obligé de l'aimer. Même s'il n'est pas le plus facile des joueurs à gérer pour un entraîneur, n'importe lequel de ses anciens managers vous dira que, quand tu travailles avec lui, tu as toujours le sourire, a-t-il confié au Daily Mail. C'est un joueur spécial qui a un talent spécial. Quand il joue comme il en est capable, il peut faire mal à n'importe quelle équipe au monde. City a déjà du retard par rapport à United, mais s'il y en a un qui peut leur faire conserver le titre, c'est bien Mario. »



C'est beau, la solidarité dans l'écurie de Mino Raiola... BJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 3 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 21
il y a 6 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 15 il y a 7 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8