Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.B
  3. // Angleterre-Russie (1-1)

Quand un hooligan russe se confie

Modififié
Vladimir a 30 ans, il fait partie des hooligans russes qui ont fait parler d'eux sur la Canebière. Pour lui comme pour nombre de Russes, l'aller-retour Moscou-Marseille a duré moins de 48h. Suffisant pour faire des dégâts. Interrogé par l'AFP, il raconte les raisons de ce déchaînement de violence.

« On est tous venus pour ça. Le jour du match, tous les Russes ont pris l'avion [pour la France], il y avait environ 150 gars, les plus costauds. (…) Les Anglais disent toujours qu'ils sont les seuls hooligans. Nous sommes venus démontrer que les Anglais sont des fillettes, lance Vladimir. J'ai vu les principales bagarres et j'y ai participé dans une certaine mesure. Je me suis battu contre des mecs tatoués de 40 à 50 ans. »


Le portrait-robot d'un hooligan russe ? « Entre 20 et 30 ans, sportif, amateur de boxe et de tout genre d'arts martiaux. » Mais c'est le propre du hooligan, pas de signe distinctif : « Si vous voyez quelqu'un avec un drapeau russe ou un tee-shirt aux couleurs de la Russie, ce n'est jamais un hooligan. Nous devons nous fondre dans la foule » , explique-t-il.

Il affirme qu'en arrivant à Marseille, les premières cibles des hooligans étaient « les Arabes, pour se venger (sic) » , le tout avec le soutien de ceux qu'il frappera plus tard : « Je ne dirais pas que c'est du racisme (sic), mais c'est vrai que c'est plus facile pour les Russes et les Anglais de s'attaquer ensemble aux Arabes, c'est une sorte de solidarité » , poursuit l'homme qui envisage de revenir en France si la Russie se qualifie en finale.

Pour rappel, il y a eu 35 blessés à Marseille, dont un Anglais très sérieusement touché, qui se trouve entre la vie et la mort. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier