Quand ultras du PSG et de l'OM ne se haïssaient pas

Le dernier numéro de So Foot, actuellement en kiosque, consacre un article à la création du premier groupe ultra en France en 1984, le Commando Ultra de Marseille. On y apprend notamment que des fondateurs du CU entretenaient de bonnes relations avec le fondateur des Boulogne Boys, premier groupe ultra parisien né en 1985. Retour sur cette époque où la rivalité entre les supporters n'existait pas encore.

Modififié
2k 35
Lorsque naît le premier groupe ultra français, le 31 août 1984, la renommée de la petite bande marseillaise dépasse vite les frontières provençales. À une époque où Internet n'existe pas encore, les informations circulent alors par des magazines spécialisés, ou des correspondances personnelles entre membres de différents groupes. « Même les ultras de l'Étoile rouge de Belgrade nous ont écrit après avoir vu des photos en nous demandant s'ils pouvaient nous acheter des fumigènes » , raconte Pedro, un pionnier du CU, qui dit avoir conservé « plus de 500 lettres, surtout avec des correspondants italiens mais aussi quelques Français, à Toulon et Paris. On s'envoyait des photos de nos groupes, de nos animations, on se racontait comment on faisait » . En France, des Niçois, mais aussi des Parisiens, dont les premiers groupes ultras naîtront un an plus tard, contactent les leaders du CU.

Dans le So Foot #121 actuellement en kiosque, Jean-Claude, le premier capo de France, raconte que « l'un des fondateurs des Boulogne Boys a même dormi à la maison » . Il faut dire que la rivalité entre Paris et Marseille n'existe pas encore. Pour les fondateurs du CU, le principal ennemi est le voisin toulonnais, contre qui les matchs sont toujours agités. Saint-Étienne, dont l'hégémonie sur le foot français des années 70 en agace plus d'un, a également droit à un peu de haine. Paris et le PSG laissent alors les ultras de l'OM globalement indifférents. Luc, le fondateur des Boulogne Boys, se rappelle de ces contacts vieux d'il y a 30 ans : « J'ai fait mon service militaire à Toulon en 84/85. En février 85, j'ai vu un match au Vélodrome, et j'ai vu la bâche Commando Ultra. En voyant ça, je découvre qu'il y a une idée ultra à Marseille, au sens noble du terme : pas de connotation politique, pas d'obsession pour la bagarre, et ça m'intéresse. » Le premier contact est noué plus tard, à Paris. Luc, toujours : «  En 86, l'OM jouait le Racing Paris, et avec quelques Boys, on était allés voir le match pour parler aux Marseillais. On avait rencontrés le CU dans les coursives, on s'était présentés, et on avait échangé les numéros de téléphone. » Quelques mois passent. Luc, qui « a déjà de forts sentiments pour le Milan » et est attiré par ce qu'il se passe en Italie, a prévu de passer des vacances de l'autre côté des Alpes. « Avant de descendre à Rome, Marc, l'un des fondateurs du CU, me propose de venir voir un match avec eux. C'était un OM-Bordeaux. Je n'y suis pas du tout allé comme un voyeuriste, mais c'était très intéressant : j'ai vu de l'intérieur le fonctionnement de son groupe, j'avais envie de voir comment ils opéraient face au club, à la direction. Et, surtout, j'ai vu des gens passionnés, et je me retrouvais dans leur passion. » Aujourd'hui encore, Luc a « beaucoup de respect » pour Jean-Claude et Marc, deux pionniers du Commando Ultra, qui lui ont « ouvert les portes de chez eux, et ils habitaient encore chez leurs parents. Même les parents avaient été très gentils avec moi » . Côté marseillais, on se souvient aussi de cette époque avec le sourire, indiquant avoir reçu des Bordelais, des Niçois, ou même des Stéphanois.

« Ce n'était pas des amitiés de groupe, ou de clubs, c'était des échanges individuels et des amitiés individuelles, mais il n'y avait aucune animosité entre nous et les Marseillais » , replace Luc, qui avait ensuite invité Marc du CU chez lui à Paris lorsque le Marseillais effectuait son service militaire en Île-de-France. « Je me rappelle même l'avoir revu plus tard au Parc après un PSG-OM et lui avoir dit de faire attention, car il commençait à y avoir de l'animosité dans la rue. » Chaque groupe grandira de son côté. Les Boys, dont les fondateurs scrutaient vers l'Italie et « prenaient leur plaisir en allumant des torches et des fumigènes, en chantant et en peignant des banderoles bien plus qu'en allant à la castagne » , feront leur trou dans une tribune où une majorité lorgne vers le modèle anglo-saxon. Le CU, lui, continuera à se développer, après l'arrivée de Tapie qui sauvera un club qui venait de risquer la faillite. « Personnellement, je détestais Tapie. L'OM montait, le CU était puissant, beaucoup à Paris voulaient aussi contester ça, raconte Luc des Boys. Les contacts ont été rompus vers 88, 89. L'arrivée de Canal + a embrayé sur un terreau qui était favorable, et la rivalité est vraiment née ensuite. Mon respect et mon estime sont eux restés intacts. »

⇒ « À jamais les premiers » , article retraçant la naissance du Commando Ultra, dans le SO FOOT #121, actuellement en kiosque.

Par Lucas Duvernet-Coppola, avec Anthony Cerveaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

LeMotherFucker Niveau : Loisir
J'espère voir un grand OM pour avoir un grand match !!!un supporter parisien
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Preuve s'il en fallait une, que la rivalité factice OM-PSG a été monté par Canal et Tapie pour des histoires de pognons
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Preuve s'il en fallait une que cette rivalité a été crée de toutes pièces par Canal + qui voulait augmenter l'attractivité de son produit et Tapie qui se cherchait un nouveau rival à la chute de Claude Bez
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Des mecs en costard montent une rivalité artificielle, des gens du peuple, les uns contre les autres. Vingt ans plus tard, ça continue de s'insulter, se bagarrer, de vouloir presque la mort de l'autre.

Peuple manipulé !! Tapie, Denisot etc. à l'échafaud !
@Karine benzemolle : c'est exactement ça, on se dit tous anti-système et on y plonge
Message posté par Karine Benzemolle
Des mecs en costard montent une rivalité artificielle, des gens du peuple, les uns contre les autres. Vingt ans plus tard, ça continue de s'insulter, se bagarrer, de vouloir presque la mort de l'autre.

Peuple manipulé !! Tapie, Denisot etc. à l'échafaud !


Oui, et le pire c'est que c'est la même chose à l'échelle des nations quand en 1914 on disait aux petits français et à ceux qui partaient au front qu'il fallait tuer du "boche". Tout ça pour faire plaisir aux industriels de la guerre qui allaient s'engraisser pour les 4 ans à venir.
Maintenant aussi on ne peut plus. Comment hair un spectateur qui applaudit un lynx en peluche à la mi-temps.
Message posté par kevick


Oui, et le pire c'est que c'est la même chose à l'échelle des nations quand en 1914 on disait aux petits français et à ceux qui partaient au front qu'il fallait tuer du "boche". Tout ça pour faire plaisir aux industriels de la guerre qui allaient s'engraisser pour les 4 ans à venir.


L'industrie guerrière en France n'était, pour 1914, pas si développée que ça (même si ça tournait en boucle) et la haine de l'Allemand à cette époque était réelle et vivace. Par contre tu as raisons, les industriels de l'armement américains se sont engraissés par la guerre car eux n'y étaient pas touchés directement
Message posté par j'y suis giresse
Preuve s'il en fallait une, que la rivalité factice OM-PSG a été monté par Canal et Tapie pour des histoires de pognons


Tapie a surtout crée une rivalitée qui aujourd'hui se vend à l'étranger...
Mais vous allez arrêter de nous casser les couilles avec vos histoires de fausses rivalités ? On l'a tous entendu 1 000 fois l'histoire de Tapie et Canal, arrêtez d'en parler en vous prenant pour des lumières qui vont nous ouvrir les yeux.
J'ai envie de dire et alors ? Vous pensiez vraiment que y avait des gènes anti-marseillais et anti-parisiens comme ça, par essence ? Bien sûr que il y a eu un point de départ. Tout a toujours un point de départ, tout est toujours monté d'une façon ou d'une autre. Et alors ? Le fait est qu'aujourd'hui ça tient encore.
Le reste je le laisse aux tristes supporters de ventre mou qui pour se consoler de l'indifférence de leur club essaye de minimiser l'importance des autres.
DocteurHappy Niveau : CFA
Toi t'as pas niqué hier. ! Condoléances !
labastille Niveau : DHR
y a une petit coté roméo et juliette dans cette histoire ....
Jallet y aller Niveau : DHR
Je rejoins Steht0, toute rivalité à un événement déclencheur que ce soit en foot ou ailleurs. Si cela n'avait vraiment reposé que sur de l'artificielle, cela n'aurait pas tenu bien longtemps. Deux villes totalement différentes, deux clubs ambitieux, deux stades mythiques, deux "tifoserias" à l'esprit différent (en tout cas dans les années 80-90 avant l'émergence d'auteuil)... Il y avait quand même la matière pour que ça clash entre les deux clubs.
Fruitcoteur Niveau : DHR
Message posté par Steth0
Mais vous allez arrêter de nous casser les couilles avec vos histoires de fausses rivalités ? On l'a tous entendu 1 000 fois l'histoire de Tapie et Canal, arrêtez d'en parler en vous prenant pour des lumières qui vont nous ouvrir les yeux.
J'ai envie de dire et alors ? Vous pensiez vraiment que y avait des gènes anti-marseillais et anti-parisiens comme ça, par essence ? Bien sûr que il y a eu un point de départ. Tout a toujours un point de départ, tout est toujours monté d'une façon ou d'une autre. Et alors ? Le fait est qu'aujourd'hui ça tient encore.
Le reste je le laisse aux tristes supporters de ventre mou qui pour se consoler de l'indifférence de leur club essaye de minimiser l'importance des autres.



Je suis d'accord, tout le monde le sait, tout le monde critique, mais tout le monde suit les brèves et articles de cette fausse rivalité. Perso, j'en ai fait plusieurs et, cette tension, ces ambiances qui passent de la dépression à l'hystérie collective, c'est ce qui fait d'un grand match un classique. Après si pour vous il faut une rivalité comme Milan-Genoa pour recevoir l'assermentation terroir du foot...

En plus l'article parle des pionniers du mouvement, des mecs qui ont amenés une culture underground plus vielle que les 3/4 des posteurs.
kim jung kill Niveau : CFA
Note : -2
Message posté par Steth0
Mais vous allez arrêter de nous casser les couilles avec vos histoires de fausses rivalités ? On l'a tous entendu 1 000 fois l'histoire de Tapie et Canal, arrêtez d'en parler en vous prenant pour des lumières qui vont nous ouvrir les yeux.
J'ai envie de dire et alors ? Vous pensiez vraiment que y avait des gènes anti-marseillais et anti-parisiens comme ça, par essence ? Bien sûr que il y a eu un point de départ. Tout a toujours un point de départ, tout est toujours monté d'une façon ou d'une autre. Et alors ? Le fait est qu'aujourd'hui ça tient encore.
Le reste je le laisse aux tristes supporters de ventre mou qui pour se consoler de l'indifférence de leur club essaye de minimiser l'importance des autres.


justement cette rivalité est ridicule vue qu'elle est montée de toute pièce. C'est pas comme la rivalité Liverpool-Juventus ou la point de départ est vraiment grave.
volontaire82 Niveau : Loisir
N'importe quoi, faut attendre qu'il y ait des morts pour avoir rivalité ? Quelle stupidité
la rivalité Liverpool Juve serair repsectable? C'est vrai qu'un gamin italien fan de la juve a de bonnes raisons pour détester un autre ado lui fan de Liverpool, qui bien sur etait meneur lors du drame du heysel. Pfff
joker7523 Niveau : CFA
Pour moi, la rivalité dans le football est sûrement ce qu il y a de plus motivant pour un joueur ou un supporter, en dehors bien sur des gros match européens, j avoue que les deux premieres dates que je regarde dans le calendrier c est les deux confrontations contre l om et notamment celle où on reçoit au parc.

Je sais aussi que je préfère largement gagner deux fois contre l om et ne pas être champions que le contraire. C est sûrement bête mais je vis très mal les défaites face à Marseille.

Après parler d une rivalité entre liverpool et la juventus c est pas forcément le therme exact. La on peut parler clairement d un drame. Parce que s il faut des morts pour avoir une rivalité on est pas dans la mer..

En tous cas j attend impatiemment le match de ce soir, un peu comme celui de 2009 ou si on gagnait on passait devant eux, malheureusement on avait pris un trois à un et je crois n avoir jamais été aussi déçu en rentrant chez moi.

Bref y a tout pour assister à un très bon match ce soir mais ce que je veux avant tout c est la victoire!!!

Allez paris!!!
Le stade León Bollée bordel...
motherfucker Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par LeMotherFucker
J'espère voir un grand OM pour avoir un grand match !!!un supporter parisien


sympa ton pseudo !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 35