Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Quand Torsten Frings inspire Breaking Bad

Modififié
Breaking Bad en plein Darmstadt.

L'un est un baron de la drogue américano-chilien cruel, froid et prévoyant. L'autre est ancien international allemand reconverti comme entraîneur sans grand succès. Le premier s'appelle Gus Fring, campé par l'acteur Giancarlo Esposito. Le second s'appelle Torsten Frings, campé par lui-même. Et pourtant, sans le second, le premier n'existerait peut-être pas. C'est ce que nous apprend l'émission allemande culte Zeiglers wunderbare Welt des Fussballs.

À l'occasion d'un congrès de scénaristes organisé par la Writers Guild Foundation la semaine dernière, l'un des auteurs de la série Breaking Bad, George Mastras, a avoué que l'actuel entraîneur de Darmstadt était à l'origine du nom de son personnage. Mastras en était fan alors qu'il jouait encore au Werder Brême. La raison pour laquelle Gus Fring a perdu le S final, est justifiée par la flemme du scénariste d'y ajouter une apostrophe la majorité du temps. Ce genre d'anecdote légendaire...


Prochaine révélation : Rolland Courbis a inspiré le prénom de Roland, le gentil barman de Plus belle la vie. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall