1. // Rétro
  2. // Coupe des confédérations

Quand Tahiti douche le Brésil

Dans le civil, ils étaient chauffeur-livreur, commercial, prof, alpiniste, au chômage... Le temps d’un été, ces footballeurs du dimanche ont affronté les plus grands joueurs du monde et sont même devenus les coqueluches du public brésilien. Retour sur la chouette aventure de Tahiti à la Coupe des confédérations 2013.

Modififié
Un but contre son camp malheureux, une relance foireuse de la charnière centrale et une boulette du gardien qui font 3-0 au bout de 26 minutes de jeu. Ce 17 juin 2013, le Nigeria ne fait pas de détails avec l’équipe nationale de Tahiti, invitée surprise de la Coupe des confédérations au Brésil. Les « Toa Aito  » ( « Guerriers de fer » en VF) vont-ils se faire rouler dessus dès leur premier match de poule ? Pas vraiment. Au retour des vestiaires, alors que le score n’a pas bougé, Marama Vahirua botte un coup de pied de coin en faveur des Tahitiens et l'Estádio Mineirão de Belo Horizonte rugit quand Jonathan Tehau marque de la tête ! Bientôt, c'est toute l’équipe polynésienne qui se retrouve à l’autre point de corner, à pagayer à l’unisson, comme le passeur décisif en avait l’habitude à chaque fois qu’il marquait en Ligue 1...

« Comme un pèlerinage... »


Mais alors, comment une équipe comme Tahiti, classée 138e au ranking FIFA, composée exclusivement de joueurs amateurs (Vahirua portait le maillot de la sélection nationale pour la première fois au Brésil), a réussi à se retrouver au rendez-vous du gratin planétaire, dans l’antichambre du Mondial 2014 ? En remportant un an plus tôt la Coupe d’Océanie aux îles Salomon, grâce à une victoire étriquée en finale face à la Nouvelle-Calédonie (1-0), qui venait d’éliminer le grand favori néo-zélandais. « Très honnêtement, et c’est un peu présomptueux, mais cette année-là, on aurait aussi gagné contre la Nouvelle-Zélande. On n’avait peur de personne, on était une équipe hyper solidaire » , assure le gardien Mikaël Roche. Plus que la joie de remporter un trophée, c’est tout de suite l’excitation d’aller à la Coupe des confédérations qui fait frémir la sélection. « Quand l’arbitre a sifflé la fin, on courait comme des gamins en criant : "On va au Brésil", raconte ce prof d'EPS qui évolue alors à l’AS Dragon, comme la moitié du groupe sélectionné pour la compétition tant attendue. Et de poursuivre : «  On voyait ça presque comme un pèlerinage : aller à Rio, au Maracanã, le temple du football ! »


Voilà une équipe qui débarque dans les stades du Brésil avec des chemises à fleurs en guise de tenue officielle. « Nous, on se voyait déjà avec des costards, reprend Mikaël Roche. Il y a le point de vue des joueurs : "On va passer pour des rigolos. On va croire qu’on va passer des vacances." Et le point de vue de la fédé, qui voulait rester typiquement dans ce qui est reconnaissable de Tahiti... » Toujours est-il que les Tahitiens ne pouvaient pas rêver mieux que l’accueil réservé par le public auriverde, et ce, bien avant la compétition. « Des gars nous contactaient sur Facebook un an avant. (...) On recevait des vidéos d’encouragement. Limite, ils nous voyaient déjà gagner des matchs » , se marre Mikaël Roche. Mais les cadres de l’équipe mettent en garde : « Attention, c’est un public connaisseur. S’ils nous supportent, c’est génial... S’ils nous prennent en grippe, ça va être un enfer. » Le plan du sélectionneur Eddy Etaeta est le suivant : au lieu de s'arc-bouter en défense pour en prendre le moins possible, il s'agit d'essayer de proposer du beau jeu. Mission réussie dès le premier match face au Nigeria. Malgré la défaite finale 6-1, les Tahitiens ont le sourire jusqu’aux oreilles. « Nous sommes venus ici avec le but de séduire les spectateurs brésiliens, réagit à chaud Marama Vahirua, qui dispute la dernière compétition de sa carrière à 33 ans. Le public nous a adoptés et cela nous rend heureux. »

« Dès que je faisais un arrêt, ça hurlait dans le Maracanã ! »


Se présentent ensuite les doubles champions d’Europe et champions du monde en titre. Tahiti-Espagne, une affiche qui réunit plus de 70 000 spectateurs au Maracaña ! « Quand je repense à ce match contre l’Espagne, j’en ai des frissons » , lâche Mikaël Roche. Chacun des trois gardiens tahitiens a eu droit de jouer son match de poule, et c’est lui qui est titularisé face à l’Espagne. Ce moment où se mêlent les sentiments les plus contradictoires. « Un gardien déteste prendre des buts, pose le Tahitien. J’en ai pris dix ! C’était dix fois un enfer, mais ça reste une expérience incroyable. Dès que je faisais un arrêt, ça hurlait dans le Maracanã. C’était comme si je marquais ! Sur un centre, Fernando Torres m’explose la main. Je lui dis : "T’as pas besoin de faire ça pour m’éliminer." Il a rigolé, il n’avait pas fait exprès. » À la fin du match, le portier craque sous le poids de l'émotion : « Je me retrouve au centre du terrain avec Pepe Reina. Il me dit : "Ne pleure pas. Sois heureux de vivre ça. On a joué tous les deux au Maracanã et ça, personne ne nous l’enlèvera." »


L’aventure se termine par une défaite 8-0 contre l’Uruguay lors du troisième match. Et les virées à Copacabana, alors ? « On ne connaît rien du Brésil, coupe Mikaël Roche. Rien, pas un pied dans l’eau. La seule fois où on a quitté l’hôtel en dehors des matchs, c’était pour traverser la route, afin de faire des photos. » La faute à une équipe de managers, amateure comme les joueurs, qui transpirait à grosses gouttes à l’idée d’organiser une quelconque sortie. Reste le souvenir d’avoir vécu, le temps de trois nuits, une tournée de « rock stars » . « Personne ne nous connaissait, mais on avait l’impression d’être super connus, presque plus connus au Brésil que chez nous.  » Les rock stars aux chemises à fleurs.



Par Florian Lefèvre Propos de Mikaël Roche recueillis par FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Tahiti qui avait quand même tenu une bonne demi-heure avant d'encaisser le premier but Espagnol !
Note : 2
Tu m'étonnes que malgré tout ils ont surkiffé cette coupe des confédérations. D'autant plus que ce n'est pas dit qu'on revoit Tahiti de sitôt en compétition internationale. Mais j'imagine bien que ça restera gravé toute leur vie.
ArtAuGant Niveau : DHR
Un bob sur la tête ?
Par contre pour un si petit "pays" leurs performances restent exceptionnelles en Beach Soccer puisque 2 fois finalistes lors des 2 dernières CM 2015 et 2017 !!
Plus à l'aise sur le sable que sur l'herbe mais on peut comprendre aisément...
il y a 1 heure Ronaldinho régale au beach soccer 9
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 5 Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 32 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31
samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13