En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-Caen

Quand Sessègnon faisait le bonheur du Mans

Près de six années après son départ de France, Stéphane Sessègnon a effectué son retour en rejoignant Montpellier et Frédéric Hantz. Un homme qui l’a lancé en Ligue 1, au Mans, il y a de ça maintenant dix ans. Une époque où l'ancien Parisien ne laissait personne indifférent. Retour sur les deux saisons mancelles où le phénomène béninois s’est éveillé.

Modififié

Sans se retourner, il avait quitté la France avec fracas et détermination. Pour se laisser porter par le charme britannique et prouver de l’autre côté de la Manche que son histoire tourmentée avec le championnat français n’était qu’un mauvais concours de circonstances. Du temps, beaucoup de temps s’est depuis écoulé. Cinq ans et demi après son départ, Stéphane Sessègnon a officialisé son retour dans l’Hexagone en rejoignant, fin septembre, Montpellier au terme d’un feuilleton qui a longtemps paru interminable. Les promesses se sont envolées. Les fulgurances passées, elles, sont désormais enfouies dans une boîte à souvenirs. Mais Frédéric Hantz a tendu la main au Béninois, lequel était sans club depuis la fin de son contrat avec West Bromwich Albion.

« Champion » , force de la nature et talent brut


Dans la mémoire collective, évoquer Stéphane Sessègnon, c’est forcément conter son parcours à la fois heurté et tumultueux au Paris Saint-Germain. Ou rappeler ses trop rares faits d’armes, comme cette lucarne nettoyée à Sochaux pour son premier but sous les couleurs du club de la capitale et cet improbable coup du crapaud réalisé au Parc des Princes un soir de Coupe de la Ligue contre Lens.

Vidéo

Mais avant les projecteurs de la Ville Lumière, il y a eu un passage plus que remarqué au Mans. À l’été 2006, l’enfant d’Allahe débarque dans la Sarthe après deux années passées en Ligue 2 et au club de Créteil-Lusitanos. « Moi, j’ai l’habitude de dire que le recrutement, c’est une émotion, pose Alain Pascalou, directeur technique du Mans à l’époque. Et, pour moi, rien ne remplaçait la visualisation depuis le stade. La vraie émotion, je la trouve sur un terrain de foot. Et pour X raisons, quand j’ai vu Stéphane jouer, cela a été un coup de cœur. Il sortait tout de suite de la norme. » Le 1er juillet, le transfert est officiellement acté. Le fruit d’un travail effectué par la cellule recrutement durant de longs mois. « On l’avait déjà supervisé lors de sa première année à Créteil, je me souviens qu’il nous avait baladés à l’époque (Le Mans était alors en L2, ndlr). À l’époque, ils ne pouvaient pas le lâcher et beaucoup de clubs étaient sur lui, éclaire Pascalou. La deuxième année, il avait été moins bon et on avait continué de le suivre. Puis on a eu les disponibilités financières de le prendre. C’est Daniel Jeandupeux, conseiller du président, qui avait négocié avec Créteil. » À l’époque, l’arrivée de Sessègnon s’inscrit pleinement dans la politique menée par les dirigeants manceaux : tenter des coups dans des divisions inférieures à bas prix, puis les mettre en lumière.


Arrivé à vingt-deux ans dans l’anonymat le plus complet à la Pincenardière, il ne tarde pas à faire étalage de toutes ses qualités. « Je ne le connaissais pas, mais dès qu’il a joué, il a mis tout le monde d’accord » , se souvient Cyriaque Louvion, défenseur recruté le même été que lui au Mans. Après avoir éliminé quelques kilos superflus et s’être bien intégré dans l’effectif, le Béninois aux jambes de feu s’installe définitivement sous les ordres de Frédéric Hantz à partir de novembre 2006. Une évidence. « Il était impressionnant, explique Jean Calvé, l’un de ses anciens partenaires. Ses déplacements, ses contrôles orientés, ses changements de rythme, il avait une telle vivacité, un tel coup de rein... Il faisait la différence à lui tout seul. » Même son de cloche de la part d’Arnaud Cormier, entraîneur adjoint au Mans durant quatre ans (2005-2009), qui affine en détail sa palette : « Il y a une vraie difficulté à lui prendre le ballon, car il a un très beau jeu de corps. Il a un centre de gravité bas qui fait qu’il est très solide sur ses appuis, c’est un joueur explosif.  » « À l’entraînement, quand on faisait des duels en un contre un, je me mettais toujours contre lui, parce que c’était un défi pour moi. Je me rappelle même qu’un jour, je l’avais griffé sans faire exprès, poursuit Cyriaque Louvion, avant de dévoiler l’une des caractéristiques marquantes du milieu de terrain râblé (1m68). Il ne soulevait pas un poids de muscu, je ne l’ai jamais vu faire, mais c’était pourtant le plus costaud et le plus rapide d’entre nous. Il ne faisait pas d’abdos, pas de gainage, rien. C’est inné chez lui, il est tracé. C’est une force de la nature.  » Pour son profil détonnant et parce qu’il s’érige comme le leader technique de sa formation, Sessègnon hérite ainsi du surnom « champion » par son compère ivoirien Romaric.

Une aventure humaine gravée


Un « champion » qui évolue lors de sa première saison au poste de milieu offensif droit (30 matchs de L1, 5 buts et 4 passes décisives). C’est avec la venue de Rudi Garcia en remplacement de Frédéric Hantz, à l’été 2007, qu’il est repositionné derrière l’attaquant dans un 4-2-3-1. Mais celui qui a grandi à Cocody, dans la banlieue d’Abidjan en Côte d’Ivoire, ne se présente pas à l’époque comme l’unique atout du Mans. Avec dans ses rangs Yohann Pelé, Marko Baša, Romaric, Gervinho, Daisuke Matsui ou encore Túlio De Melo, le groupe manceau a fière allure. « La force de Rudi a été de comprendre que, sous l’impulsion de Frédéric, on avait insisté avec beaucoup de rigueur pour amener les joueurs à leur meilleur niveau, expose Arnaud Cormier. Puis il a laissé davantage de liberté et d’initiatives aux joueurs pour qu’ils s’expriment. Frédéric a posé le cadre de travail et Rudi a su optimiser le tout avec beaucoup d’intelligence. » Car, outre le fait d’adopter un style de jeu alléchant, le MUC 72 signe lors de cet exercice 2007-2008 l’une des plus belles pages de l’histoire du club (9e place du championnat à cinq points d'une place synonyme de participation à la Coupe de l'UEFA).



Durant cette époque dorée, Le Mans fait trembler le grand OL (3-2 avec un doublé de Sessègnon, septembre 2007), avant de se l’offrir à deux reprises (1-0 en quarts de finale de Coupe de la Ligue en janvier 2008, 1-0 en L1 en février 2008). « On avait terminé 9es, le président était très content. Mais moi, j’étais déçu parce qu’on avait une équipe pour finir mieux classée et décrocher une place européenne, lâche Cormier, aujourd’hui adjoint de Hantz à Montpellier. Par rapport au potentiel des joueurs qu’on avait sur le terrain et entre les mains, on avait une équipe de top niveau. » Derrière les regrets reste une aventure humaine encore ancrée dans toutes les mémoires. « C’est au Mans qu’on a eu nos meilleurs souvenirs, je pense, confie Jean Calvé, désormais à Amiens. Humainement, ce qu’on a vécu pendant deux ans, c’était quelque chose... Puis footballistiquement, c’était superbe. Cette saison-là, on avait l’équipe la plus jeune d’Europe (24,3 ans de moyenne d’âge). Je n’ai pas connu ça dans un autre club après. »

Liasses de francs CFA et jus d’orange alcoolisé


Quid du Stéphane Sessègnon en dehors des terrains ? L’actuel capitaine de la sélection béninoise (60 sélections, 15 buts) a laissé dans la Sarthe l’image d’un homme réservé et taciturne. Bien loin des extravertis Romaric ou Gervinho qui n’hésitaient pas à s’afficher de manière ostentatoire à travers leurs looks ou leurs voitures. « Stéphane n’est pas un garçon de grand discours, souffle Arnaud Cormier. Il était très introverti. » « Stéphane est un garçon qui ne te donne pas sa confiance tout de suite. Moi, il a mis un ou deux mois à me tester, corrobore Alain Pascalou. Au Mans, j’avais la réputation d’être l’accompagnateur privilégié des jeunes Africains qui arrivaient au club. Il avait l’habitude de m’appeler "Pasqual". Lors d’un stage en Suisse, il était venu vers moi, car il voulait que je l’aide à monter une académie en Afrique où j’allais souvent. Là, j’ai ressenti une totale confiance de sa part, il s’est lâché. » Auprès de certains partenaires, aussi. Et de façon pour le moins originale. Khaled Adénon, compatriote béninois et qui a côtoyé Sessègnon durant ses derniers mois au Mans, se souvient ainsi d’un « grand frère » qui l’a « conseillé » et « pris sous son aile » , mais avec un sens de l’hospitalité très particulier.

Khaled Adénon : « La première fois que je suis arrivé au Mans, il est venu me chercher vers 20h. J’avais très froid, on est donc partis chez l’un de ses amis. Stéphane m’a proposé de boire un verre, mais je lui ai dit que je ne buvais pas d’alcool. Alors il m’a donné un jus d’orange et m’a dit que ça me réchaufferait. Mais, en fait, le jus d’orange était alcoolisé. Je ne le savais pas, alors je buvais, je buvais. Et quand on a pris la route pour aller à sa maison, je n’arrivais plus à marcher !  » Un épisode savoureux. Pas le seul durant ses deux années au Mans. « Un jour, Jean-François Jodar, sélectionneur du Mali à l’époque, m’avait dit qu’il avait un bon jeune. Il m’a appelé pour que je vienne le voir lors d’un match contre le Bénin, raconte Alain Pascalou, qui travaille maintenant à l’AJA comme recruteur. J’arrive le soir à l’hôtel, à Cotonou, où le match avait lieu. J’avais réservé pour deux-trois jours et j’avais une carte Mastercard. Mais le directeur de l’hôtel me dit qu’il ne peut pas prendre ma carte et comme je n’avais pas pris assez de liquide... J’ai alors appelé Stéphane, je lui ai dit que j’étais dans la merde, que j’avais besoin de fric. Le directeur m’a emmené avec sa camionnette à 22h le voir, c’était un peu le bordel. Quand je suis arrivé à son hôtel, Stéphane m’a filé une grosse liasse de billets en francs CFA ! C’est la première fois qu’un joueur faisait ça pour moi ! » Une personnalité décidément à part, aux facettes surprenantes et parfois insoupçonnées. À l’image d’une carrière sinueuse qui n’aura pas été à la hauteur des attentes placées en lui.

Par Romain Duchâteau Tous propos recueillis par RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:56 126 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 il y a 1 heure Independiente remporte la Copa Sudamericana il y a 1 heure L'arbitrage vidéo bientôt instauré en Ligue 1 ? 13
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:49 375€ à gagner avec Rennes-OM et Newcastle-Everton 1 Hier à 09:17 Le gros manqué d'Origi face à Leipzig 15 mardi 12 décembre Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 mardi 12 décembre Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 mardi 12 décembre L'étrange statue indienne de Maradona 21 lundi 11 décembre 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 11 décembre Heinze retrouve un banc en Argentine 11 lundi 11 décembre Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 lundi 11 décembre Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 7 lundi 11 décembre Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 7 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 21 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 30 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41
À lire ensuite
Chine : l’alerte rouge