Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Arbitrage

Quand Schweinsteiger sauvait un arbitre du suicide

Modififié
Loin, très loin du football champagne.

En Allemagne, la problématique des blessures morales des acteurs du football est un sujet récurrent. Particulièrement lorsque la dépression finit par mener au suicide, comme ce fut le cas du gardien international Robert Enke, ou celui, moins médiatisé, d'Andreas Biermann. Mais ce mal invisible ne touche pas que les joueurs, les arbitres en sont aussi victimes, parfois avec un profond degré de gravité.

C'est le cas de l'ancien arbitre international allemand Babak Rafati. Conspué de toutes parts, il avait fini par attenter à sa vie en 2011. Un suicide raté plus tard, il se réveille à l'hôpital avec la ferme intention de « finir le boulot correctement » , comme il le révèle au magazine suisse Blick. Face à l'absence de soutien de sa Fédération, il va pourtant recevoir un courrier qui l'empêchera de commettre à nouveau l'irréparable.


La lettre en question vient de Bastian Schweinsteiger. Le Bavarois lui écrit alors : « M. Rafati, dans la vie, on tombe souvent. Mais il faut se relever encore plus souvent. Je vous souhaite le meilleur. » Des mots puissants qui ont amené celui que la presse allemande surnommait alors « le pire arbitre de Bundesliga » à retrouver goût à la vie et à briser le tabou de la dépression dans le football à travers un livre exutoire paru en 2013.

Quant à Bastian Schweinsteiger, le silence qui entoure son geste l'honore tout autant que l'empathie dont il a fait preuve. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 8 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73
À lire ensuite
Koeman en pince pour Rooney