Quand Rummenigge défend son pote Beckenbauer

Modififié
1 0
Karl Heinz n’a pas oublié son pote Frank.

Concerné par le scandale de corruption présumée autour du Mondial 2006, le Kaiser peut compter sur le soutien d’une autre personnalité emblématique du Bayern Munich et de la Mannschaft, en la personne de Karl-Heinz Rummenigge.

Le directeur du comité d'organisation du Mondial 2006 est soupçonné d’avoir organisé un arrangement financier lucratif avec Malte à l’occasion d’un match amical contre le Bayern Munich en 2000. Le but ? Que le président de la Fédération maltaise donne sa voix à l’Allemagne pour l’attribution de la compétition. Une hypothèse démentie par Rummenigge, qui ajoute que ces matchs amicaux ont été organisés de façon «  totalement normale » .

«  Je ne suis pas un "insider" dans cette histoire pas très sympathique, a déclaré « King Kalle » en conférence de presse. Mais Franz Beckenbauer a été mon entraîneur, mon capitaine et mon président. Quand un ami est en difficulté, il faut alors être à ses côtés. » Il précise aussi que la Fédération allemande ne doit pas oublier tout le travail qu’a accompli le défenseur allemand et que « pour le FC Bayern, Beckenbauer restera Beckenbauer  » .

C’est quand tout va mal qu’on reconnaît ses vrais amis. FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 0