1. //
  2. // 21e journée
  3. // FC Barcelone/Villarreal

Quand Riquelme tendait ses oreilles à la Liga

Dans une carrière riche en papelitos et petits ponts, Juan Roman Riquelme laissera une trace indélébile chez les esthètes du football argentin. Cependant, l'idole de Boca a aussi connu l'Espagne entre 2002 et 2007, avec des hauts et des bas. Mais surtout des hauts.

Si le passage du CM2 à la 6e est régulièrement une transition compliquée pour tout jeune écolier, il faut savoir passer de chef du primaire à nouveau collégien sans passer par la case victime. Le collège, Juan Roman Riquelme ne l'a pas connu. Pourtant, il sait ce que l'expression entrer dans la cour des grands signifie. Fraîchement arrivé au sein du FC Barcelone, le jeune de Buenos Aires se confronte rapidement à une nouvelle expérience : celle de l'indifférence. Certes, le palmarès du prodige boquense parle pour lui. 3 championnats nationaux, 2 Copas Libertadores et une Coupe intercontinentale à seulement 24 ans, ce n'est quand même pas rien. Au pays, Roman est même considéré comme le digne descendant du mythe Maradona, adoubé comme le nouveau prince de la Bombonera. Mais voilà, en Espagne, Roman n'est personne. Enfin, presque personne. Deux ans avant son arrivée en Catalogne, sa prestation XXL contre le Real Madrid le révèle aux recruteurs du monde entier. Grâce technique et sens du dribble tapent dans les yeux du rival historique de la Maison Blanche. Riquelme fait tomber le champion d'Europe en titre, c'est donc presque logiquement qu'il devait devenir un culé, presque logiquement qu'il devait succéder à Rivaldo comme maître du jeu dans les cœurs catalans.

Dans une ville anciennement conquise par les dribbles du Pibe de Oro, l'arrivée de Riquelme au Nou Camp est une bonne nouvelle. En effet, son transfert est perçu comme le pansement parfait d'une blessure. Celle entre le récent champion du monde brésilien, devenu trop arrogant, et son ancien mentor hollandais, revenu aux commandes du Barça durant l'été. « Je n'aime pas Van Gaal, et je crois que lui non plus ne m'aime pas, lâche le Ballon d'or 1999. Cette animosité entre nous vient de notre ancienne collaboration. » Dans cette ambiance froide comme l'hiver 54, Rivaldo file au Milan AC, et le Barça imprime le 10 sur le maillot de Riquelme, tout en lui confiant l'impossible : être la star d'une équipe coachée par un homme qui ne souhaitait pas son recrutement. Avantagé par son glorieux passé au sein du club, Van Gaal donne peu de considération à la recrue offerte par le président Gaspart et le fait directement savoir au principal intéressé dès son arrivée. Bien entendu, l'Argentin en souffre. Terriblement.

Une évasion en sous-marin


Pour voir un but de son meneur de jeu, le Barça devra donc attendre la neuvième journée de Liga. Tenus en échec par Villarreal, les Blaugrana obtiennent un penalty. Une expiration avant de s'élancer, un contre-pied parfait. Ça y est, Riquelme peut enfin dévoiler sa spéciale : montrer ses oreilles en direction des travées du stade. Ce but sera le premier de ses six réalisations en quarante-deux rencontres sous la liquette barcelonaise. Un bilan plutôt faible certes, mais sans oublier que dans ce Barça-là, la tempête bat son plein. Van Gaal pète un plomb en claquant la porte après seulement six mois, Radomir Antić joue les intermédiaires, et la saison tourne au fiasco avec une sixième place synonyme de simple qualification en Coupe UEFA. Dans toute cette zizanie, Riquelme ne pouvait plus exister et comprend, comme un mari cocufié, que le véritable successeur de Rivaldo doit pouvoir jouer sur l'aile gauche et s'appeler Ronaldinho. Amené à quitter la Catalogne sous le règne de Frank Rijkaard un an seulement après l'avoir connue, le sacrifié part en prêt à Villarreal. Cet affront le forge, son désir reste intact : il réussira en Europe dans un club où l'on respecte son talent.


Dès son arrivée, El Maestro est d'ailleurs très clair en conférence de presse. « À partir d'aujourd'hui, je suis quelqu'un d'autre. Hier encore, je me sentais extérieur au football. Je n'avais pas la possibilité de m'exprimer pleinement, ni même de me sentir footballeur. Aujourd'hui, je redeviens un joueur et c'est grâce à Villarreal. » Un cri sortant droit de l'aorte, que l'Argentin va rendre au club l'ayant sorti de ce mauvais pas. C'est le début de la furia Riquelme en Liga, elle va durer quatre ans. La première année est celle de l'adaptation. Son entraîneur Manuel Pellegrini le place dans son onze titulaire et, malgré des absences liées à des blessures, l'équipe n'échoue qu'à un petit point des places européennes. La deuxième année sera celle de l'explosion. Dans une saison pleine, Roman amène Villarreal sur la troisième marche de la Liga et se fait définitivement une place au soleil en étant élu meilleur joueur étranger de la Liga en 2004/2005, devant Zinédine Zidane. Gâté par ses offrandes pendant deux saisons, Diego Forlán termine pichichi, et les deux compères sont prêts à envahir l'Europe la saison suivante. « La première fois que je le vois, c'est dans les tribunes d'Highbury, raconte Pascal Cygan, ancien défenseur d'Arsenal. J'étais blessé et donc indisponible pour le coach. Avant le match, on savait qu'il était l'arme fatale de cette équipe. Arsène nous avait prévenus d'éviter des fautes stupides pour lui donner une chance sur coup franc. » Roi des phases arrêtées, l'objectif de Riquelme va brusquement prendre fin en demi-finale de Ligue des champions, sur un penalty manqué face à Lehmann. Sûrement le plus grand échec personnel dans sa carrière sportive. Pourtant, le charme opère, Riquelme envoûte un club qui pointait à la quinzième place du championnat trois ans auparavant.

« Comme si j'avais déclenché la bombe atomique »


Les dernières années de Roman en Espagne seront plus saccadées, étant donné son amour longue distance entre lui et Boca Juniors. Lors de sa première saison à Villarreal en 2006-2007, Pascal Cygan va pouvoir mesurer la cote de popularité du dieu Roman chez les Amarillos. « C'est bien simple, dès mon premier entraînement, j'ai vu ce qu'il représentait dans le club. Le tout premier duel de la séance, c'est avec lui qu'il se passe. Le ballon arrive entre nous deux, et je m'engage franchement pour récupérer le ballon avec un tacle appuyé. Je fous Riquelme à terre, et pendant trois secondes, le temps s'est vraiment arrêté. Tout le monde me regardait du genre "Mais qu'est-ce qu'il vient de faire ?" Ils espéraient tous que Roman allait se lever, ce qu'il a fini par faire. Si je l'avais blessé, je pouvais repartir en Angleterre illico. Je me souviens encore du regard que m'avait lancé Manuel Pellegrini, comme si j'avais déclenché la bombe atomique. »

Dans l'autonomie de Valence, Riquelme jouit d'une aura rare, comparable aux plus grands footballeurs du XXIe siècle. Avec ses avantages et ses inconvénients. « Quand tu as cette image de star à Villarreal, tu deviens très vite chargé au point de vue planning, analyse Cygan. Tu dois chercher à satisfaire tout le monde : dirigeant, entraîneur, fans, sponsors, journalistes… Au bout d'un moment, te créer une bulle devient carrément vital. Je le comparerais bien à Thierry Henry ou Dennis Bergkamp dans ce registre-là : il était un peu à l'écart du reste des joueurs, parce qu'il est autre chose qu'un simple joueur de foot. » Malgré cette médiatisation, le côté humain resurgissait ponctuellement, surtout chez lui, le Sud-Américain. « Au moment de faire un petit resto ou un barbecue par contre, il était toujours partant, se rappelle encore Cygan. On le voyait plus rieur et ça le rendait plus accessible. » Pendant que le football pleure son départ, Roman doit se payer une belle tranche de rigolade devant sa pièce de bœuf à cuire.


Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
"Arsène nous avait prévenus d'éviter des fautes stupides pour lui donner une chance sur coup franc. "
c'est plutôt pour "NE PAS lui donner de chances sur coup franc".
Les argentins et le barbecue, personne ne sera étonné de la dernière anecdote.

Bon article sur Roman encore une fois, du vrai SoFoot.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 1
Quel gâchis ce Barça là. Des talents à chaque ligne, certes Rivaldo est parti mais avec l'arrivée de Radomir Antic, l'équipe a semblé retrouvé un semblant de cohérence dans son jeu. Même Riquelme y allait de belles prestations en C1...Mais cet équilibre était trop fragile pour aller au bout...
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
Message posté par el peruano loco
Quel gâchis ce Barça là. Des talents à chaque ligne, certes Rivaldo est parti mais avec l'arrivée de Radomir Antic, l'équipe a semblé retrouvé un semblant de cohérence dans son jeu. Même Riquelme y allait de belles prestations en C1...Mais cet équilibre était trop fragile pour aller au bout...


Enfin bof!
Les gardiens: Robert Enke, Roberto Bonano et les débuts de Victor Valdes.
La défense: Patrik Andersson blessé (comme Vermalen) Phillipe Christanval qui ne confirme pas son potentiel, Frank De Boer proche de la fin, Gerard Lopez.
Le milieu: Mendieta (parfois defenseur central avec LGV), Fabio Rochembak,
L'attaque: Dani Garcia (pourtant international)
Parmi les jeunes de l'equipe B qui ont été appelés seul Iniesta s'est imposé les saisons suivantes.
Bof ?
Overmars, Kluivert, Cocu, Motta, Saviola, Riquelme, Mendietta
Geraldo Caribenho Niveau : CFA
Je n'ai fais que que nommer certains "points faibles" de l'équipe á cette époque. Regardez les gardiens. Certes, il y avait le gardien de la sélection argentine, mais pour le concurrencer, il y avait 1 dépressif et 1 bleu.
Thiago Motta laissait déjá entrevoir sa malice. Rappellez-vous de ses tacles sur Zidane et Makelele et son crépage de chignon avec ce dernier au Bernabeu.
Hier à 19:14 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Hier à 21:30 Jean-Michaël Seri, une alternative pour le Barça ? 41 Hier à 21:09 Quand Rome pleure le départ de Totti Hier à 17:35 Brown rate l'immanquable en barrages de Premier League 7 Hier à 17:06 Hoverboard et finale de Coupe du Portugal 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:39 Cantona : « Macron est le Mbappé de la politique » 67 Hier à 11:04 Vinicius Jr, 3 sombreros, 38 minutes de jeu et 45 millions Hier à 10:54 Gelson Fernandes direction Francfort 2 Hier à 09:07 Ederson Moraes vers Manchester City 58
dimanche 28 mai Totti dit adieu à l'Olimpico 27 dimanche 28 mai Pour Diego Costa, ce sera l'Atlético ou rien 18 samedi 27 mai Le Milan met la pression sur Donnarumma 48 samedi 27 mai Griezmann dément les « rumeurs » de départ 29 vendredi 26 mai Tévez dézingue le football chinois 44 vendredi 26 mai Bernardo Silva signe à City 35 vendredi 26 mai Un gardien simule l'évanouissement pour éviter un carton 6 vendredi 26 mai Di María vers l'Inter ? 60 vendredi 26 mai Zabaleta à West Ham, c'est officiel 11 vendredi 26 mai Restrictions sur les transferts en Chine 24 vendredi 26 mai Denayer impliqué dans une bagarre à Bruxelles 10 vendredi 26 mai Comment Griezmann se transforme en David Beckham vendredi 26 mai Gignac sauve à nouveau les siens 7 vendredi 26 mai Gomis à Galatasaray ? 28 jeudi 25 mai Waris égalise, Nivet arrache la victoire jeudi 25 mai Darbion ouvre le score pour l'ESTAC jeudi 25 mai Sagna, Clichy, Caballero, Navas : City dégraisse son effectif 22 jeudi 25 mai L'OM piste Alexandre Song 25 jeudi 25 mai Le monde du sport soutient les victimes de Manchester jeudi 25 mai 255€ à gagner avec Dortmund, Benfica & Celtic Glasgow jeudi 25 mai Les frères Pogba font la fête 26 jeudi 25 mai Jordy Gaspar à Monaco 20 jeudi 25 mai Paul Pogba a-t-il réussi sa saison ? jeudi 25 mai Week-end FDJ : 129 Millions à l'Euro Millions + 10 Millions au LOTO ! jeudi 25 mai Hazard, mécanicien d'un jour 4 mercredi 24 mai Mkhitaryan pour le 2-0 mercredi 24 mai Ouverture du score chanceuse pour Pogba 3 mercredi 24 mai Correa maintenu sur le banc de Nancy 9 mercredi 24 mai 23 000 euros d'amende pour Depay 5 mercredi 24 mai Un joueur de la Corée du Sud U20 chambre Maradona 19 mercredi 24 mai Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 mardi 23 mai Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 37 mardi 23 mai SFR Sport va changer de nom 19 mardi 23 mai Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson mardi 23 mai Diego López définitivement à l'Espanyol 10 mardi 23 mai Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 36 mardi 23 mai Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 26 mardi 23 mai Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 3 mardi 23 mai Ruben Aguilar à Montpellier 4 mardi 23 mai El Loco Bielsa est de retour en L1 ! mardi 23 mai CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 7 mardi 23 mai Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 10 mardi 23 mai Griezmann confirme ses envies de départ 54 mardi 23 mai Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 10 mardi 23 mai Vidal veut Sánchez au Bayern 36 mardi 23 mai CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 17 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 5 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 34 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 85 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 19 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 46 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 11 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta