1. // Euro 2012
  2. // Groupe D
  3. // France/Suède

Quand Ribéry, les autres pleurent

Oui, Benzema file des passes décisives ; oui, Cabaye est au four et au moulin ; oui, Nasri et Menez ont joué les détonateurs. Mais le vrai meilleur joueur français de ce début d’Euro, c’est Franck Ribéry et personne d’autre. Un retour en grâce dans le jeu comme dans l’esprit qui flirte avec le miracle.

Modififié
0 26
La séquence est passée quasiment inaperçue et pourtant, elle dit beaucoup de ce qui se passe actuellement chez les Bleus. On joue la 72e minute du match Ukraine-France, lundi soir, quand l’équipe de France obtient un coup franc aux vingt mètres. Très vite, Samir Nasri se porte candidat à la réparation. Vous savez, Nasri, celui qui réajuste son casque sur les oreilles quand un aîné, Gallas en l’occurrence, lui demande de laisser la place traditionnellement réservée à Thierry Henry dans le bus (décidément, que d’histoires de car !) lors de l’Euro 2008. Celui qui tacle Laurent Blanc lui-même dans France Football, il y a un an, en indiquant préférer que le sélectionneur lui dise les choses entre « quatre z’yeux  » plutôt que dans les médias. Celui-là même qui donne du «  Ferme ta gueule ! » à quelques journalistes qui ont osé émettre des doutes sur le contenu de ses matches internationaux. Un jeune loup aux dents longues et acérées.

Pourtant, ce jour-là, rapidement le jeune loup se fait chiot, baisse les yeux et file à la niche en laissant le coup franc. La raison ? Un certain Franck Ribéry qui vient de lui expliquer que la tentative était pour lui, sans négociation possible. Et avec le sourire, s’il vous plaît. Sans même avoir besoin de lui sortir un regard noir, de proférer la moindre menace, ni même d’exhiber ses cicatrices, celles qu’il porte en étendard pour rappeler au tout-venant de ne pas lui chier sur les crampons. Ces cicatrices, signes extérieurs des stigmates plus intimes de celui passé par tous les tourments, de ses premières années de vie à ces dernières années sulfureuses de footballeur chahuté. C’est que le Bavarois est en train de réussir un drôle de tour de force : être à la fois le meilleur joueur actuel de l’équipe de France et un vrai leader. Peut-être même son leader.

Chef de bande après avoir été chef de meute

Il faut sans doute voir là le fruit d’une mécanique remise à l’endroit. On ne parle pas ici uniquement de celle de son jeu, un des plus percutants du football mondial quand il est au top, mais aussi, et surtout, du postulat selon lequel de bonnes perfs valent bien plus que n’importe quelle opération de com’. C’est un fait, après sa suspension de cinq matches avec les Bleus, Ribéry était revenu avec l’idée de communiquer avant de jouer. Ça avait abouti à cette séquence surréaliste de la lettre d’excuses, lue laborieusement en conférence de presse il y a un an et demi. Et cette tentative de rachat n’avait pas pris un quart de seconde, un nouvel échec mal vécu par le natif de Boulogne-sur-Mer, persuadé que le public français lui en voulait injustement, et encore récemment, lors du quart de finale de Ligue des champions face à Marseille au Stade Vélodrome, sous une nouvelle bordée d’injures. Au vrai, l’affaire semblait presque irrémédiablement condamnée à naviguer entre rancœur et incompréhension.

Mais voilà, au pied de la préparation de l’Euro avec l’équipe de France, Ribéry a enfin renoué avec ce qu’il est vraiment, ou du moins ce qu’il était à ses débuts, quand en 2006, il dispensait un étonnant cocktail de qualité, de dynamisme et de générosité dans l’effort. Oui, depuis le début de l’Euro, c’est un Francky omniprésent qui anime les Bleus : et vas-y que je percute, et vas-y que je cavale pour me replacer, et vas-y que je distribue pour les autres, et même que je vais compenser sur les côtés désertés par quelques collègues dézoneurs. C’est dans ce sens du collectif, dans ce sens de l’intérêt général, tout en facturant une qualité individuelle sans beaucoup d’équivalents lors de cet Euro, que Ribéry est en train de se muer en chef de bande, après avoir passé trop d’années à être un chef de meute, une autre victoire pour celui qui avait passé plus de temps, depuis 2006, à réclamer les clés de l’équipe de France en gamin capricieux. Depuis, Gourcuff, Zahia et quelques autres ont été digérés par le grand fauve qui s’est calmé et recentré sur l’essentiel, le succès collectif. Mais Nasri l’a compris, Ribéry n’a pas l’intention de laisser sa part aux autres.

Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Celui qui a trouvé le titre de l'article mérite bien une mousse.
hetverdrietvanbelgie Niveau : Loisir
Bon ou mauvais footballeur, c'est un homme. Et comme la plupart, derrière la façade c'est bien dégueu. Faut arrêter de croire à la rédemption, le mec humainement il est très moyen, et depuis ses débuts.
Mouais je dirais comme même Cabaye comme meilleur joueur français de l'euro. Mais on peut accorder que Ribéry fait partie des meilleurs même si ce n'est pas encore exceptionnel non plus...
Clairement Ribéry Cabaye et Diarra sont les 3 meilleurs joueurs des bleus pour le moment.
Moi qui l'avait conspué après Knysna et son attitude complètement débile sur le plateau de Telefoot, je me rend compte que j'ai beaucoup exagéré à son sujet et j'en suis heureux ! C'est peut-être pas un saint, ça on le sait, mais s'il devient un leader c'est tant mieux, il en faut bien un. Et c'est encore mieux s'il remet Nasri à sa place !
Bien sûr que Franck Ribéry est un des meilleurs joueurs français en activité, maintenant ce dont il fait preuve là pour l'instant c'est d'abnégation. Il s'est mis à travailler pour l'équipe, sans penser à son égo, et ce travail rejaillit sur toute l'équipe. Tant mieux pour les supporteurs de l'équipe de France.
Pour hetverdrietvanbelgie, ce mec lors de son passage à Brest était un gars en or qui n'hésitait pas à passer de longs moments avec les supporters. Ici on l'oublie pas. Après le star system fait tourner bien des têtes bien ou mal faite. Ce mec n'a pas une grosse éducation, à gagner des sommes mirobolantes très tôt, a été très mal entouré (agents). Si aujourd'hui il commence à bien se comporter, on va peut-être pas lui jeter la pierre... Au moins lui il a du gaz, un mec comme Gourcuff (très bonne éducation cela va sans dire) n'arrive même plus à aligner deux bons matchs consécutifs...
Ribéry est ce qu'il est, il est un très bon joueur de foot, il ne marquera pas le foot français mais aura fait plaisir à une génération!!!
http://rienaglander.wordpress;f
 //  14:53  //  Supporter de l'Lyon
Note : -1
@lefrancj: pas mal le titre mais que dire du célèbre "mieux vaut trezéget que onze et triste" - SoFoot d'oct 2010
Je ne pense pas qu'il y ait un véritable leader dans cette équipe. C'est plutôt une pluralité de joueurs d'assez bonne qualité qui fait la force de l'EDF (génération 87 + anciens tauliers type Lloris, Diarra, Ribéry).
Faut pas non plus en faire des tonnes sur Francky, il est bien en ce moment, mais si on en fait trop, la melonite aigüe du garçon pourrait revoir le jour.

Santé.
Titre completement pourave. c'etait pas une bonne idée d'embaucher le cher andré-matos les gars
On a retrouvé le Rib' de 2006. Et c'est tant mieux pour l'équipe de France. Reste à ce que ça se poursuive.

Par contre, une faute dès le cinquième mot, c'est moyen quand même.
il a enfin compris qu'il fallait qu'il joue et arrête de parler...
Alou Ribéry ? Nasri bobo....
Et si il pête un boulon en quart en crachant dans l'oeil de Buffon parcequ'il lui aura dit lors du serrage de main que Zahia a tout appris par sa môman, il redeviendra Franckylacaillera et la France le lynchera pour son immortelle bêtise.

Attendons la fin de l'Euro, voir même de la CM14 pour définitivement dire qu'il est devenu plus posé, "chef de bande" "leader" "omniprésent" etc etc etc etc.

Pour l'instant il reste encore un gréviste en tong analphabète en quête de rachat humain et footballistique.

L'art de faire des vérités établies et non négociables sur deux petits matchs est plus qu'agaçant.
@ Vieri. Je souscris, blague du niveau de moi et mes potes déjà bourrés avant le match.
En plus d'être le meilleur footballeur de l'équipe, c'est celui qui se bat le plus. Il fait plaisir à voir
vinceletah Niveau : CFA
Franchement, tout cela fait mechamment plaisir! Je faisais parti de ceux qui adorait ce joueur quand il est arrive en equipe de France et a su reproduire ce qu il faisait en L1, en coupe du monde contre des equipes d un tout autre calibre! J etais aussi de ceux qui etaient tres decu de voir au travers de faits divers et de prestations agacantes en EDF, que le bonhome s etait laisse bouffe par son succes! Je pense aussi que ces excuses ne respiraient pas entierement la sincerite, parce que peut etre on lui avait reproche plus qu il n avait fait, mais je pense qu il etait sincere quand il disait qu il avait decu beaucoup de gens important a ses yeux et qu ils leur devait a eux, pas aux journalistes de montrer autre chose!
Maintenant, le mec marche a l affectif, alors je ne sais pas si c est le public Francais lors des matchs amicaux qui lui a redonne la flamme ou peut etre aussi un peu le discours et l attitude de Laurent Blanc a son egard, mais de toute evidence le declic a eu lieu! C est super!
MerveilleuxJuanito Niveau : District
C'est dingue comme l'image médiatique d'un joueur peut passer du néant a la lumière divine en quelques jours, voire quelques heures. Depuis Knysna, le mec s'est pris tellement de trucs dans la tronche, peut être pire que Ginola ou Duga. 2 ans de sifflets, de moqueries, de torrents de bile journalistique. Le mec fait 3 bons matches et hop, c'est a nouveau 'ti franck', l'idole de 2006, un joueur 'généreux' dont on loue le 'sens de l’intérêt général'. Vraiment fascinant.

Ne parlons pas de C.Ronaldo, dont toute la carrière est remise en cause s'il a le malheur de rater une occase qu'il met d'habitude, et a qui on attribue le ballon d'or les yeux fermés parce qu'il met un doublé au match suivant.

Torres? Même chose, le gars est la risée du monde du football après un passage a vide, se prend un ouragan médiatique sans précédent dans la face pendant plus d'un an, hop il claque un petit doublé contre une équipe faible et c'est la 'résurrection', la 'renaissance', etc.

Mais un peu de recul les enfants que diable!

En tout cas Gignac, tu sais ce qu'il te reste a faire...
Epictète Niveau : CFA
Effectivement, on passe un peu vite du tout au rien.

Tout à lui reprocher, d'abord : sa gueule cassée, son langage de CE1 dyslexique, son inculture, son comportement présumé de racaille menaçante, sa jalousie présumée à l'égard de "Johan Korkuf", ses tongs-chaussettes, son irrespect présumé de la Patrie, ses dribbles inutiles, ses embrochements à répétition sur le dernier défenseur, son manque d'efficacité en Bleu...

Rien à lui reprocher, maintenant : 2 beaux buts dans les 2 derniers matchs de prépa, une grosse activité et une grosse envie contre l'Angleterre, une prise de pouvoir technique contre l'Ukraine, des interviews tranquilles et des sourires.

Ça fait un gros écart à quelques semaines d'intervalle ! De caillera islamiste et analphabète, il passe au p'tit Francky poulain de Zidane, putain* quoi ! Paye ta versatilité ! Pour ma part, je suis content de le voir bien jouer, je boude pas mon plaisir et je trouve qu'il est tout à fait normal de souligner ses bonnes perfs et son état d'esprit impeccable sur le terrain en ce début d'Euro. De là à parler de rédemption et à rapprocher ces derniers jours avec l'Afrique du Sud...

On n'est pas dans un putain* de success-movie à l'américaine.
Plasil Power Niveau : CFA
Francky, on te demande de rester à ce niveau (et même au-dessus si tu peux) pendant encore 4 matchs. Après on s'en fout c'est le problème du Bayern.
Sinon les retournages de veste sur Ribery d'une grande partie des "supporters" français, c'est quand même assez savoureux...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 26