1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Bayern Munich

Quand Ribéry devait rejoindre le Real Madrid

Lors des étés 2009 et 2010, le feuilleton Ribéry a autant occupé les esprits que les fantasmes. Si le transfert au Real Madrid semblait logique pour le joueur, il montre que le Bayern a aussi su façonner son Kaiser pour l'intégrer dans l'esprit du club.

Modififié
« Avant minuit, Ribéry signe ? » Le 31 août 2009, L'Équipe titre de manière explicite un article de dernier jour de mercato... si on oublie le point d'interrogation. Rayonnant au Bayern Munich, Ribéry est annoncé depuis plusieurs semaines comme l'un des transferts les plus ardemment souhaités par Florentino Pérez pour son retour aux manettes du Real. Tout est en place pour que Francky fasse un choix logique et linéaire par rapport à son projet de carrière. La question de L'Équipe n'en est pas une. Elle est un souhait. Il faut que Ribéry soit libéré et rejoigne la Maison-Blanche, pour affirmer sa stature de vedette du football français et de chef de fil de l'équipe de France post-2006, orpheline de Zidane. Mais à Munich, Ribéry a trouvé plus fort que lui. Le club va le retenir et le transformer en un nouveau joueur : un joueur de club.

Les dix facettes de Carlo Ancelotti

Francky l'instable


Pour comprendre comment le transfert à Madrid semblait alors inéluctable, il faut revoir le parcours du joueur jusqu'alors. À l'été 2004, Franck Ribéry surgit en L1 avec le FC Metz, où il vient de signer en provenance de Brest. L'étape ne dure que six mois. Impressionnant, Ribéry abandonne aussi vite le championnat qui vient de l'accueillir sans sourciller. Dans les dernières heures du mercato hivernal, direction Istanbul et le club de Galatasaray, pour une transition de... six mois. À nouveau. Sur fond de salaires impayés, Ribéry déménage encore pour rejoindre Marseille. Avant de partir au bout de deux saisons vers Munich, un court laps de temps qui permet à Ribéry de rejoindre les Bleus et d'exploser aux yeux du grand public un soir de France-Espagne. La trajectoire rapide montre l'instabilité du Boulonnais, plus à même de partir vite pour assouvir son ambition. À 24 ans, il n'a plus le temps d'attendre. Et même le Bayern Munich ne semble être qu'une étape supplémentaire avant de rejoindre un club qui puisse offrir une plus grande renommée et une meilleure couverture médiatique. À l'époque, le Bayern n'est pas si sexy, parfois pris dans des bisbilles internes – comme avec le passage Klinsmann – et fébrile sur la scène européenne.

Zizou l'entremetteur


C'est alors que le projet de Florentino Pérez surgit à point nommé. Revenu à la tête du Real, l'homme d'affaires s'appuie sur son nouveau conseiller, Zidane, pour choisir sa proie selon des propos accordés à RMC : « Ribéry ? C’est le meilleur joueur français, et Zinédine m’a dit que c’est un très bon joueur. Il sera parfait dans la culture du Real. » Au début de l'été 2009, Ribéry n'est pas insensible à l'idée et s'en explique dans Bild : « J'aimerais vraiment beaucoup pouvoir gagner la Ligue des champions, mais notre équipe n'a pas encore pour l'instant le calibre pour. Actuellement, nous ne pouvons pas rivaliser avec Barcelone, le Real Madrid, Arsenal et l'Inter. » Dans le même temps, Madrid veut se débarrasser de ses Hollandais (Sneijder, Van der Vaart et Robben). Et Louis van Gaal vient d'être nommé à Munich sans grand amour pour Ribéry. Les astres sont alignés. Tout se goupille comme prévu. Le transfert est certain. Pourtant, dans les faits, l'affaire capote à plusieurs reprises. La faute à des dirigeants munichois qui retiennent et transforment la destinée Ribéry.

Le discours de Karl-Heinz et Uli


Le joueur lui-même n'hésite pas à faire pression et à employer le ton du « Real sinon rien » . En décembre 2009, dans Marca, son agent Alain Migliaccio sous-entend même que le transfert n'est qu'une question de temps, car « Ribéry ne renouvellera pas avec le Bayern » . Uli Hoeneß admet d'ailleurs que la fin de contrat en 2011 est un risque réel, avec une nuance subtile : « C'est seulement si nous voyons qu'on n'a aucune chance [de faire prolonger Ribéry] qu'on entamera des discussions avec d'autres clubs. » Le Bayern compte en fait sur la puissance du board et son savoir-faire dans la gestion des joueurs. « J'étais tiraillé, cela m'avait rendu fou » , admet Ribéry dans Sport Bild en 2014. C'est une discussion entre six yeux, avec Hoeneß et Rummenigge, qui parvient à calmer les choses et rendre raison à Ribéry. « Ce sont des hommes de classe. Ils savent conduire une affaire. Et ils savent comment parler aux gens. Ils sont restés fermes, parce qu'ils avaient besoin de moi. » Et Franck Ribéry, sûrement, besoin d'eux pour comprendre le joueur qu'il pouvait être. Pour devenir un vrai gars du Bayern, apprécié et indispensable. Même avec le temps qui passe. Même avec les affaires et les embrouilles chez les Bleus. Pour devenir réellement le Kaiser de l'Allianz Arena et celui qui ne bougera plus.

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Real-Bayern



    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Ce commentaire a été modifié 2 fois.
    Oula, je n'ai pas du tout cette lecture de l'histoire.
    Ribéry voulait clairement partir. La raclée qu'on avait pris au Camp Nou (4-0) et la perte du titre en BuLi vs Wolsburg l'avaient bien saoulé. Monsieur Ribéry voulait aller voir ailleurs.
    Mieux à l'été 2009, Zidane nous précise que "Ribéry est meilleur que Messi et Ronaldo" (celle-ci, elle restera éternelle à tout jamais).
    Oui il veut se barrer; surtout que le Bayern galère un peu en championnat et en LDC mais se maintient dans la course.
    Sauf que Ribéry se blesse et là le Bayern enchaîne les gros succès en championnat.
    Puis quand il est de retour début 2010, rebelote (van Gaal avait trouvé sa formule avec Bastian-van Bommel + Ribéry-Robben - quand il jouait- sur les côtés soutenu par Müller et Gomez/Olic/Klose devant) et le Bayern s'offre un gros parcours en LDC avec un Robben de feu. À côté de ça, le Real saute contre Lyon.
    Puis en avril, il y a l'affaire Zahia et s'est terminé pour lui : il tilt contre Lyon, il est moins fort, le Bayern "pèse" plus (doublé avec la Pokal) et le Real semble toujours loin du Barça.
    Il a prolongé son contrat car il savait que le Bayern était redevenu sur la scène européenne et que dans le même temps, sa cote a baissé en flèche en moins d'une saison (blessures, faits divers, attitude).

    Enfin, il y a un tout petit détail qu'il ne faut pas oublier; c'est qu'à l'époque, Cristiano Ronaldo venait d'arriver et évoluait au poste de Ribéry. Donc à part Zidane, j'vois pas bien qui pouvait miser sur Ribéry plutôt que CR7.
    Il me semble même qu'en 2010, il avait prévu d'aller au Barça...jusqu'au combo Zahia/Mondial...Bon après ça,plus personne n'en voulait sauf le Bayern qui l'a protégé. Avec la progression sportive du club, là oui, il est devenu un joueur de club.
    Ce commentaire a été modifié 2 fois.
    Oui, mais Laporta avait mis le stop.
    C'est une habitude chez Ribéry : quand il était à l'OM, il voulait aller à Lyon qui était le club référence fr à l'époque (on se rappelle de son annonce au JT de TF1).
    À Metz, il s’est barré après son histoire de baston dans la discothèque.
    Bref, le Francky pense à sa gueule et ne réfléchit que sur l'instant T.

    Mais à sa décharge, il faut reconnaître le Bayern a été d'une rare faiblesse envers lui. Rarement (jamais?) je n'ai vu le club se coucher devant un joueur comme il l'a fait avec Ribéry. On sortait d'une période difficile, il nous avait remis sur la carte de la BuLi et il était un produit marketing parfait (étranger, spectaculaire). J'pense qu'on aurait jamais été aussi tendre avec lui si on avait déjà une équipe de patron. Là, ça s'est bien goupillé pour lui car il faisait parti du projet de reconstruction.
    Ah les casseroles du Francky. Ce passage en claquettes à Téléfoot, c'était magique...
    Pour le coup les dirigeants du Bayern se sont pas trompés, il le leur a bien rendu. A l'été 2010, j'aurais sans doute songer à le bazarder. Alors qu'en fait, ils ont récupérer un mec revanchard et qui n'avait alors que le Bayern. Comme quoi, des fois, ça faut le coup de se coucher.
    "Le Franky pense à sa gueule". Pourquoi toi quand tu essaie de construire ta carrière professionnelle, tu penses au bien être de ton voisin ? Tu penses à l'amour que tu portes à ton entreprise ?
    Ça me fera toujours marrer en France, championne du monde du taux d'absentéisme au travail et de l'arrêt maladie bidon, qui essaie toujours de faire la morale aux footballeurs.
    Parce que c'est comme ca que tu essaies de construire ta carrière professionnelle?

    Se taper des prostituées, enchainés les bastons avec les supporters et autres?
    Rashtignac Niveau : DHR
    Ca m'a toujours gêné cette attitude face aux claquettes. Les claquettes, c'est pratique pour un joueur de foot. On leur demande de jouer, pas de s'habiller en costards trois-pièces. Dans un milieu où tout est calculé en fonction des sponsors, j'ai l'impression que la claquette c'est une des seules choses un peu "amateur" qu'il reste.
    Keyboard Warrior Niveau : DHR
    T'a raison, marchons sur la gueule du voisin.
    Et si celui-ci morfle à cause de cette violence, refusons-lui toute possibilité de panser ses plaies.

    Vive la guerre de tous contre tous !
    t'es mal tombé, étant donné que j'ai reçu mon intéressement la semaine dernière et le résultat est sans appel : 99.90% de temps de présence sur l'année 2016 (le 0.10% on le doit à la suppression du RER E).
    Try again

    Et tu n'as pas l'air de bien connaître Ribéry, qui a retourné un nombre de fois incalculable sa veste en fonction du vent, avant de jouer le mec fidèle et intègre devant les supporters (et donc d'être cru par des grands philosophes comme toi).
    Et surtout quand tu passes énormément de temps les pieds dans des crampons tu peux facilement avoir le syndrome du pied d'athlète (des mycoses quoi). D'où l'utilité d'aérer le plus souvent possible.
    En soi j'ai rien contre la claquette (bien au contraire, mais c'est un autre débat!) et on est d'accord, c'est des footeux, pas besoin de leur coller un costard en permanence. C'est juste que là, ça réhausse une séquence déjà bien gratinée. Ca aurait été une interview lambda, un moment de vie de l'équipe, rien à foutre. Mais aux pieds d'un type qui débarque de nul part, en touriste, au milieu d'une interview où il était visiblement pas prévu, ça me semble hautement symbolique.
    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA2
    Saprissa, si les mecs qui crachent sur Ribery se la donnait autant au taf que lui sur le terrain , un bon paquet aurait une meilleure situation professionnelle ( je m'inclus dedans ... enfin dans ceux qui se la touche , pas ceux qui crache sur Ribery ). Il est payé pour jouer au foot , et il le fait bien. Tu t'es jamais tapé une pute ou une baston ? Ben j'aimerais pas être toi .
    A la base je rebondissais sur la reponse de Zizinho a Franz... Bien sur que tu as raison sur le fond, oui c'est un joueur de foot...

    Ca reste qd meme une girouette par moment, je l'ai adoré lors de sa premiere annee a l'Om mais apres son transfert raté a Lyon, sa deuxieme saison a ete un calvaire...
    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA2
    Je suis d'accord sur sa deuxieme saison . Mais ça restait quand même compliqué pour lui , année prè coupe du monde , médiatisation soudaine et énorme. Je veux pas faire son avocat mais passer du National à star du championnat en 2 ans pour un mec qui a du galèrer comme lui , je sais pas comment moi j'aurais réagi . Et puis quand les gros clubs te caresse ça doit être dur de résister. Même Gerrard à failli quitter Liverpool , bref Ribery était et ( pour moi ) est encore un des tout meilleurs à son poste .
    John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA2
    Poste coupe du monde
    Ah mais tout a fait, j'aime beaucoup le joueur, un peu moins le personnage meme si je suis sur que c'est un mec genial qd tu es son pote...

    Je soulignais juste que le mec est monté tres vite en estime ds le coeur des francais (2006) mais il est redescendu tres vite egalement (2010)
    Autre "détail" si je ne me trompe pas, le Bayern a été un des 1ers clubs à donner de très bonnes primes aux agents en cas de re-signature. Le transfert ne devient donc pas obligatoire pour prendre une belle com, l'agent pouvant même avoir plus d'intérêt à voir son joueur rester.
    17 réponses à ce commentaire.
    "Actuellement, nous ne pouvons pas rivaliser avec [...] Arsenal et l'Inter" retrospectivement, c'est drole!
    GLOBULES ROUGES ET BLANCS Niveau : DHR
    Je me suis fait la même reflexion en effet comme quoi la routourne tourne dans le foot
    1 réponse à ce commentaire.
    Papaboubadiop2 Niveau : District
    Il aurait été pas mal de conclure l'article en évoquant la déclaration d'amour de Ribéry au Bayern, en langue allemande, sur le balcon de la mairie en 2010. C'était la première fois que je l'entendais parler allemand, toute la foule l'a acclamé malgré ses attitudes passées et notamment l'affaire Zahia qui venait d'éclater, la manière qu'il a eu d'annoncer sa prolongation de contrat dans un allemand assez pauvre mais que tout le monde a compris... même sans aimer le bonhomme c'était assez émouvant
    L'histoire serait presque belle et me ferait couler une larmichette.
    Et puis je repense à Toni Kroos...
    il y a 4 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 5 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 3 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
    mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47