1. //
  2. // Sélection
  3. //

Modififié
10 15
Être second capitaine du Real Madrid et l’un des cadres de la sélection espagnole, championne du monde et championne d’Europe en titre, implique forcément des responsabilités. Même avec les joueurs des autres équipes.

Dans une longue interview accordée à The Guardian, Sergio Ramos est revenu sur les conflits entre joueurs du Real et du Barça qui ont marqué le passé récent de l’équipe d’Espagne. Une Roja où, comme l’explique le défenseur merengue, tout n’a pas toujours été rose : «  À une époque, il y a eu pas mal d’embrouilles. Mais Del Bosque a parfaitement géré la situation et nous nous sommes réunis pour parler et ne pas tout détruire.  »

Interrogé sur sa relation avec Piqué, Ramos avoue avoir déjà recadré M. Shakira pour le bien de l’équipe : «  Nous avons eu des différends, mais aujourd’hui notre relation est bonne. Il ne s’agit pas d’avoir une amitié profonde, mais de nous comporter comme des professionnels. Nous n’irons pas boire de verres ensemble, mais nous sommes deux grands joueurs et nous avons besoin l’un de l’autre quand nous jouons ensemble. C’est pour ça que je lui ai dit que nous devions arrêter de nous comporter comme des gamins. Avec la sélection, nous nous voyons quatre ou cinq fois par an… Ce sont des situations qu’il faut savoir gérer.  »

Apparemment le message est plutôt bien passé. GB
Modifié

Note : -1
C'est la force de la Roja, avoir su dépasser ces rivalités régionalistes et former enfin une équipe unie. Et Piqué, aux côtés de Ramos tout comme aux côtés de Puyol au Barça, devient un grand défenseur.
Note : 6
quel recadrage !!!! ouah comment il s'est fait remettre à sa place pique!!!! il doit meme plus le regarder dans les yeux la c'est sur...

ou comment avoir du clic pour rien

perso le panda va encore attendre tres longtemps
waynerooney Niveau : CFA
Note : 11
Non la force de la Roja c'est les piqûres.
Note : 6
Moment de tendresse sur la photo.
Note : -2
Je ne sais pas trop s'il n'y aurait pas une enquête en cours sur la force de la Roja...
Note : 3
http://www.guardian.co.uk/football/2013 … ter-united

EN lisant l'original de l'interview j'ai changé un peu d'avis sur Sergio Ramos. Pour moi il faisait partie de ces footballeurs un peu incultes casseurs de cheville et spécialistes des doigts dans le uk dans la surface ou des coup de coudes sur Messi. Mais en fait je me rends compte de la grande différence entre sur et hors du terrain. La télé, les ralenti, la description de Ramos par la presse française en général te donnes en fait une fausse image parfois des footballeurs.

Voilà juste pour dire qu'il ne faut pas trop juger instinctivement les footballeurs en disant lui c'est un ____ lui c'est une ____. Y a des tas de paramètres qui nou échappent au delà des salairs astronomique. Bref y a de l'humain aussi dans le footballeur.

C'était mon instant MIchel Onfray.
Note : 1
L'original est vraiment un bel CR d'entretien, écrit par un des meilleurs journalistes résidant en Espagne: Sid Lowe.

Après, le titre sur Ramos qui recadre Piqué est assez mal trouvé, ils se sont parlés et voilà.

Sinon, je n'ai jamais pensé que Ramos était un abruti, c'est même un des défenseurs les plus vaillants et intelligents... Je m'attendais à ce qu'il marche sur l'eau cette année suite à son euro hors norme, malheureusement le mauvais début de saison du real et les problèmes de vestiaire en ont voulu autrement.
Riquelme de retour à Boca Augsburg peut avoir des regrets
10 15