Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Décès de Pierre Bellemare

Quand Pierre Bellemare sauvait le HAC et contribuait à la naissance du PSG

Pierre Bellemare s'est éteint samedi à 88 ans. La France gardera en mémoire un narrateur exceptionnel. Mais elle doit aussi savoir que ce géant de la radio et de la télévision a parcouru des histoires liées au football. Voire parfois même à les écrire, comme en 1956, lorsqu'il sauva le HAC de la relégation grâce à son émission Vous êtes formidables.

Modififié
Depuis qu'il nous a quittés, beaucoup ont souligné le rôle pionnier de Pierre Bellemare dans l’audiovisuel français, de l’introduction du prompteur jusqu’à l’avènement du téléachat évidemment. C’est oublier qu’il fut quelque part, et peut-être d’abord, le Wikipedia de plusieurs générations qui ne pouvaient surfer sur le net et n’avaient pas forcément l’envie de perdre leurs soirées dans les bibliothèques municipales, de Melun ou d’ailleurs. Dans le registre, il reste sûrement un des grands méconnus de la démocratisation de la ou les légendes du foot auprès d’un public qui n’avait que peu de supports écrits pour en avoir connaissance. En outre, sa prolifique œuvre sur les amants criminels et autres aventures à peine croyables introduisit et instilla souvent le foot dans la toile de fond des anecdotes. D’un contrôle de police à la suite d'un match à Barcelone qui surprend un meurtrier, au destin de la collaboratrice Violette Morris, une des premières championnes de France de foot, il devança et inspira un peu l’idée que ce sport était incontournable, un fait social du quotidien, et ce, bien avant que France 1998 ne fasse couler autant d’encre dans les cénacles universitaires.

Le président René Coty répond à son appel pour aider le HAC


Cette voix reconnaissable entre mille, son débit lent et profond qui faisait passer une rue monotone de Levallois pour un coupe-gorge de Chicago, laissa aussi une empreinte plus significative dans les annales du foot tricolore, c’est-à-dire autre part que dans les souvenirs de nombreux joueurs pros. Si la nature et l’ampleur du penchant footballistique de la « grosse tête » restera en grande partie un mystère, son goût jamais assouvi pour le mélange entre le patrimoine et le populaire le conduisit en revanche souvent vers le stade. Il savait, contrairement aux politiques de son temps et aux sociologues qui commençaient à faire leurs humanités à la Sorbonne, qu’en nul autre endroit qu’un terrain ou autour d’une couleur, le populo français rencontre parfois l’exceptionnel, voire l’extraordinaire, bref son petit fond de commerce.


En 1956, Le Havre est au bord du gouffre. Le jeune journaliste de l’ORTF ne va pas s’aventurer sur une guerre d’Algérie qui ne dit pas son nom, ni dans la bataille entre les partis qui déchire la IVe République. En revanche, dans le cadre de son émission Vous êtes formidables, il en appelle au peuple pour sauver Le Havre Athletic Club, fragile et vénérable ancêtre de notre foot hexagonal. Menacé sportivement et financièrement (5 millions manquent dans la caisse), le club doyen voit ses murs se fissurer. Pierre Bellemare harangue alors la foule sur la place du marché : « Vous ferez un effort pour que le HAC vive ou alors s’il ne vous intéresse pas, pour le tuer ? » Sept millions de francs plus tard – auxquels contribue notamment le président de la République René Coty –, on respire en Normandie et l’aventure peut continuer vers de nouveaux rivages.

Le PSG sait ce qu'il lui doit


Toutefois, son grand fait d’armes reste sa contribution à la renaissance du foot pro de haut niveau dans la capitale. Février 1970, alors que la France digère mai 68 et pleure le départ du général de Gaulle, la ville lumière est devenue la province du foot français. Le Racing et le Stade français ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, tandis que le Red Star est plus banlieusard que parisien. L’étrangeté de la situation par rapport aux autres championnats européens frappe en pleine figure le petit père du peuple radiophonique. Les antennes d’Europe 1 retentissent alors d’un vibrant : « Le football à Paris va mourir, aidez-nous à le ressusciter ! »


Les projets de fusion se multiplient alors en coulisses. Même si le Paris FC tient la corde, c’est bel et bien les premières étincelles du PSG (avec les 17400 souscripteurs qui répondirent présents, dont Annie Cordy et Enrico Macias), qui naîtra quelques mois plus tard. Ce week-end, le PSG n'a pas tardé à rendre hommage à Pierre Bellemare, rappelant l'importance qu'il a joué pour sa naissance en 1970.


Une façon de se réconcilier avec son passé pré-Qataris et ainsi souligner l’ancrage « populaire » d’un club certes jeune, mais béni par un de ceux qui avait à l’époque l’oreille des bistrots et des maisons de retraite. Ce qui survint ensuite de la bande des chemises roses aux pétrodollars qui soudoient Neymar ne le concernait plus trop.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 08:01 Venez regarder un match chez So Foot ! 6