1. //
  2. // 34e journée

À partir de quand commence le fameux « sprint final » ?

S'il ne fait aucun doute que Paris brandira une nouvelle fois le saint Graal dans une poignée de jours, tout reste encore à jouer pour l'attribution des places européennes. Raison de plus de ne pas foirer sa fin de parcours. À J-5, c'est le moment de lâcher ses dernières forces dans la bataille, quitte à y laisser sa peau. Mais au fait, quand démarres-tu vraiment, le sprint final ?

Modififié
2 13
« À partir de maintenant, il s'agira de tout donner pour le sprint final » . De la bouche de combien de joueurs et entraîneurs cette punchline est-elle sortie ? Chaque saison, à un instant T, réapparaît cette vieille maxime dont les journalistes raffolent. À une période de l'année où les footeux tombent comme des mouches et que les championnats touchent à leur fin, le coup de feu retentit pour un certain nombre d'équipes. Qui sont-elles ? Pour quoi luttent-elles ? Et, surtout, depuis quand sont-elles engagées dans ce dernier virage ?

Steve Chainel, coureur AG2R depuis 2013, expose sa vision : « Dans les 200 derniers mètres, on s'est cassé le cul pendant toute la course et il faut gagner, sinon tout le travail est perdu. Dans le vélo, si on entame son sprint en trentième position, on est beaucoup trop loin. » À en juger les dires du cycliste, un bon sprint final ne serait que la résultante du travail fourni en amont. En d'autres termes : le sprint, ça ne s'improvise pas, ça se prépare. Mais doit-on pour autant passer une saison à anticiper son final ? Pour Mécha Baždarević, passé par les bancs de Istres et du FC Sochaux-Montbéliard, la réponse ne fait aucun doute : « Ça m'étonnerait que beaucoup d'entraîneurs pensent à la fin de saison. Il faut déjà viser la trêve et, après, établir une stratégie différente pour la phase finale. Mais je ne crois pas qu'on pense à s'économiser en commençant le championnat. » Dans tous les cas, la meilleure des solutions reste la constance : commencer fort et finir fort. Ou, encore mieux, s'appeler Paris Saint-Germain pour ne pas à avoir à disputer ce fameux finish.

Une question de feeling

Si les plus prévoyants se projettent dès septembre sur la fin de saison, la majeure partie du temps, le sprint arrive en même temps que les premiers bourgeons printaniers. Pour Mecha Baždarević, les choses sérieuses démarrent même à un moment bien précis : « Le sprint final, c'est quand il reste environ cinq, six journées. » Comme l'explique l'ancien milieu bosnien, le coup de départ varie énormément selon les équipes et les saisons. « Parfois, ce sprint est très très court, parfois il dure trois ou quatre journées, parfois il est un peu plus long car il y a beaucoup d'équipes concernées. » . Pour résumer, le sprint, c'est au cas par cas que ça se décide, et le démarrage se fait plus à l’instinct - comme lors de cette folle ascension réalisée par Mécha lui-même en 2007-2008 avec le Grenoble Foot 38. En neuf journées de championnat, les Isérois engrangent 21 points tandis que Troyes, qui en comptait 12 d’avance, s'effondre et n’en prend que 4 sur les 27 possibles. Une question de feeling, mais également de mental. L’ancien lensois Mickaël Debève, qui a remporté le titre en 97/98 après une lutte sans merci avec Metz, précise : « Ceux qui veulent obtenir quelque chose, ça se joue vraiment dans les cinq ou six dernières journées. Ce n'est plus une question de tactique ou de technique, la saison est déjà bien engagée donc c'est vraiment l'aspect mental qui prend le dessus sur tout. » Si le dernier virage ne se négocie jamais exactement au même moment suivant les années et les effectifs, une constante peut néanmoins s’établir. Pour l’ensemble des acteurs, on peut véritablement commencer à parler de sprint final entre les cinq et dix dernières journées. Autrement dit pour les puristes du championnat, une fois que les coupes sont derrière et qu’il n’y a plus que les trois points à prendre, comme le veux l’expression consacrée.

Cinq journées avant que le rideau ne se referme sur une saison 2013/2014 où le suspens - pour certaines places - reste total, le sprint final pour le maintien et les places européennes est donc d’ores et déjà engagé. Si pour certains clubs comme Sochaux ou Valenciennes, la lutte a déjà démarré depuis quelques semaines, d’autres sont en passe de faire leur entrée dans le money time ; le tout étant de ne rien lâcher jusqu’au soir de la 38e journée. En gardant en mémoire la règle d’or de Mathieu Kassovitz : le plus important ce n’est pas la chute, c’est l'atterrissage.

Par Antoine Donnarieix et Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PhoenixLite Niveau : Loisir
Bordel, le titre c'est :
Mais qui es-tu "le sprint final" ?

Tout fout le camp, les gars :(
Le trio de tête de la Ligue 1 est déjà fixé!

En ce qui concerne la 4ème place :

Sainté ne produit plus de jeu depuis pas mal de temps et sera privé de Brandao pendant 4 matchs (une chance peut-être?). Néanmoins il leur reste une série de matchs très abordables! Ils ont leur destin entre leur pied...

Lyon revient très fort avec des jeunes prometteurs et un fond de jeu que les Verts n'ont pas! Mais auront-ils le mental pour terminer à fond après cette très longue saison? Je pense que oui! La carotte verte devant le nez les motivera à coup sûr!!

Marseille part de loin mais peut tout de même bien terminer la saison!

Gros suspens pour la 4ème et la 5ème place!
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Pour le sprint final, Radamel et sa prophétie prient pour que le PSG soit au couloir 4 avec le dossard de Christophe Lemaître et l'ASM au couloir 5 avec le dossard d'Usain Bolt
Vortigern Niveau : CFA2
Message posté par JaphetN'Doram
Pour le sprint final, Radamel et sa prophétie prient pour que le PSG soit au couloir 4 avec le dossard de Christophe Lemaître et l'ASM au couloir 5 avec le dossard d'Usain Bolt


Monaco, l'equipe qui s'est fait deux fois privé du titre par le "sprint final" lyonnais?
ToxikCheese Niveau : Loisir
Pour la 3eme, 4eme et 5eme place, la prochaine journée avec un OM-LOSC va valoir son pesant de cacahuètes !

Dans le même temps, l'OL ira à Toulouse qui joue plutôt pas mal en ce moment (attention par contre, ce match est décallé à cause de la finale de la CDL) etl'ASSE joue contre Rennes à Domicile.

Concrètement, ça va être une putain de journée indécise... l'OM peut très bien battre le LOSC et inversement, le Tef peut très bien battre l'OL et inversement, et l'ASSE peut très bien battre Rennes ... et inversement.

En gros, n'essayez même pas de faire un cotes & matchs pour la 34eme journée !
@ Kickoff

Dire que c'est peut être une chance pour Saint Etienne d'être privé de Brandao, c'est quand même n'avoir pas suivi la L1 ces 4 dernières années!

C'était déjà vrai à Marseille et ça l'est toujours à Sainté, c'est implacable: l'équipe ayant Brandao dans son effectif prends plus de points avec lui sur le terrain que quand il n'est pas là.

Surement le hasard, le destin, ou une preuve irréfutable que les miracles existent puisque tout le monde s'accorde à dire qu'il est nul (ironie off).

Autre point: pour les places 2 et 3, une équipe de haut de tableau qui se fait remonter 7 points en 5 journées, c'est arrivé TRES souvent. Evidemment Monaco et Lille sont très bien placés (et je pense qu'ils conserveront leurs places), mais s'engager sur "ça ne bougera plus", ça reste risqué.

D'ici la fin, il reste encore Marseille-Lille, Marseille-Lyon et Lille-PSG, pas mal d'occasions de voir les choses bouger.
Evidemment qu'il peut y'avoir un retournement de situation mais cela semble tout de même peu probable dans le sens où Lille malgré un jeu médiocre engrange très souvent les 3 points... ce que Sainté derrière ne fait pas.

En ce qui concerne Brandao, les stats sont implacables effectivement!
Malgré tout, voir Hamouma en pointe ne me dérangerait pas, il apportera de la vitesse, de la technique et de la profondeur que Brandao n'apporte pas!
C'est peut-être le moment pour Sainté de mettre un peu de folie dans leur jeu grâce à une nouvelle pointe!

Et puis le Brandao de cette année n'est pas celui de l'année dernière... Fini les caviars d'Aubame!
As-tu vu jouer Brandao ces derniers matchs? Coups (involontaires?) à répétition, vendanges devant le but.....

Pour ce qui est des du jeu en déviation ou des remises de la tête, Corgnet est égal voire supérieur à lui!



Jean-Luc Pontère
La citation : "le plus important, ce n’est pas la chute, c’est l'atterrissage" est issue de l'inoubliable "Les Sept Mercenaires". Kassovitz la reprise dans la haine.
Voilà, c'est juste que ça me saoule qu'on l'attribue toujours à Kassovitz, même si ça n'enlève rien à la qualité de son film.
Note : 1
Ok avec toi sur Lille / Sainté, je pense aussi Lille va garder sa garder sa troisième place, je soulignait juste (comme le dit aussi ToxikCheese) que ça me parait une mauvaise idée encore à date de mettre de l'argent là dessus.

J'ai beaucoup d'affection pour Brandao (suis supporter Marseillais), qui est un mec étonnamment utile au vu de ses qualités intrinsèques moyennes. Même quand il n'est pas au top, il te remet sur les rails face à Reims. En ce moment, il n'est pas fabuleux, mais je suis persuadé que notamment Hamouma a tellement plus d'espace quand c'est Brandao qui occupe l'axe...

Corgnet en pointe? Je sais pas, jamais vu. J'ai un doute sur sa capacité physique à concurrencer le jeu de tête d'une défense centrale.

Qu'en pensent les Stéphanois (tu en es un?)?

@ Phil


Pour Corgnet, je ne parlais pas de lui en pointe! Je pensais plutôt au fait qu'il joue n°10 et qu'il se retrouve très souvent aux avant postes à jouer des ballons de la tête contre des défenseurs centraux... et qu'il s'en sort extrêmement bien!

Brandao offre des espaces aux autres, c'est indéniable! Mais son coup de mou et son manque d'efficacité peut nous valoir cher dans le décompte final!
Malgré tout, il est toujours présent dans les grands rendez-vous et manquera à l'équipe à coup sûr!

ps: Je suis bien supporter Vert!

andanaforever Niveau : District
Message posté par PhoenixLite
Bordel, le titre c'est :
Mais qui es-tu "le sprint final" ?

Tout fout le camp, les gars :(


Coeur mais pas avec les doigts ... (J'ai mal à mon SoFoot !)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Paris doit savoir grandir
2 13