En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Quand Pardew critiquait Arsenal…

Modififié
Newcastle est devenu un club de Ligue 1. Les Magpies ont, en effet, profité du mercato hivernal pour dépouiller les clubs français (Debuchy, Mbiwa, Haïdara et Moussa Sissoko). Résultat, l’entraîneur Alan Pardew se retrouve avec dix joueurs français dans son effectif. Une liste qui pourrait s’étendre si le transfert de Yoan Gouffran venait à se confirmer.

Cette arrivée massive a de quoi surprendre. Surtout que Pardew n’a pas toujours été en faveur du « made in étranger » dans le foot anglais.

La preuve, en 2006, alors qu’il dirigeait West Ham, Alan n’a pas hésité à dézinguer Arsenal et sa colonie française. « J’ai vu des titres disant qu'Arsenal porte haut le drapeau de la Grande-Bretagne en Ligue des champions. Pourtant, je me demande où est l’investissement britannique quand je regarde leur équipe. Il est important que les meilleures équipes gardent en tête qu’il s’agit de la Premier League anglaise et que des joueurs anglais doivent y être impliqués. (…) À force de prendre des joueurs étrangers et des entraîneurs étrangers, nous allons perdre l’âme du football britannique ! » , déclarait-il à l'époque


Sinon, vous avez vu le nouveau logo de Newcastle ? GB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
il y a 11 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 30 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 21 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16
À lire ensuite
Bordeaux sans motivation