Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Réseaux sociaux

Quand Mory Diaw a fait disjoncter Twitter

Dans la nuit de mardi à mercredi, Mory Diaw, un jeune joueur du Paris Saint-Germain, s'est retrouvé en trending topic monde sur Twitter. Seulement, ce n'était en aucun cas lié à ses performances sportives, mais plutôt à son amour du mot et de la blague potache.

Modififié
Au plus grand dam de tous les supporters lyonnais, Jean-Michel Aulas vient de perdre sa couronne. Le président de l'OL ne peut plus être considéré comme le roi de Twitter. Certes, monsieur Aulas sait manier les 140 caractères pour fustiger, critiquer, amuser ou énerver, mais tout cela fait partie de son grand plan de communication. Mory Diaw et d'autres jeunes joueurs, eux, n'ont absolument jamais réfléchi à ce qu'ils laissaient là, aux yeux de tous. On l'espère pour eux. Du tweet raciste, à la discussion de comptoir, en passant par les tweets sexuels, l'année 2012 de Diaw a été passée au peigne fin par les internautes. Un scandale qui est en train de prendre des proportions hors normes et qui pose aussi les bases d'une réflexion future (actuelle ?) autour du rapport entre les (jeunes) joueurs et les 140 signes. Elle interroge aussi sur la réaction éventuellement disciplinaire que les clubs vont adopter contre des discussions privées de leurs joueurs confondues dans l'espace public.

Tolisso, Pokora et Mory Diaw


C'était une nuit paisible dans la twittosphère. Tout se passait bien. Et puis, il a surgi. Un vieux tweet de 2012 incroyable de Corentin Tolisso, le jeune joueur de l'Olympique lyonnais, dans lequel il déclarait sa flamme à Matt Pokora. Alors, les twittos ont voulu jouer. Et tous sont partis à la recherche de vieux tweets de joueurs professionnels. Il y a eu ces tweets de Morgan Sanson : « TF1 ou Canal + ? Je suis plus tenté par le film étant donné que je suis fragile en ce moment » , « J'ai loupé ma mention bien à cause de ma pire note du bac en sport. Alors qu'en philosophie 15. Ma vocation sportive a été remise en cause. » Une naïveté juvénile qui prête à sourire, certes, mais pas choquante. Seulement, à force de fouiller et fouiller encore, Twitter a mis la main sur le compte de Mory Diaw, jeune gardien de but professionnel du PSG. Et en 2012, ce jeune homme n'avait clairement pas sa langue dans sa poche. Ni son portable, d'ailleurs.

« Elle me font rire les filles qui veulent pas te passez leurs numéros mais une fois que tu la elle te suce comme pas possible #Véridique » , « Tiene faut qu'il aille en CFA Il est pas prêt le CONNARD » , « J'avoue Renan Le Crom PSG il paye 24 000 euros alors que il fait rien... Moi chui la sur le synthé à me faire des Pizzas pour rien. » Ces trois tweets ne sont que la partie visible de l'iceberg. Car en réalité, ce sont des dizaines et des dizaines de messages du même genre qui ont été écrits en 2012 et relayés dans la nuit. Et si l'histoire ne retiendra que Mory Diaw, les comptes de nombreux joueurs ont été passés au crible : Franck Bambock, Preston Da Silva, Zakarie Labidi et, comme les femmes sont les égales des hommes, Léa Declercq, joueuse du PSG. Un déballage dingue et drôle au premier abord, mais qui a contraint le Paris Saint-Germain à publier, ce mercredi matin, un communiqué officiel.

Fausse bonne excuse ?


Pour essayer de replacer les choses dans leur contexte, il faut se rappeler qu'à cette époque, en 2012, Twitter n'était que « confidentiel » en France, n'avait absolument pas le poids de Facebook par exemple, et ne servait pas encore d'outils de communication externe aux footballeurs, ni même aux clubs. Bien au contraire, il apparaissait plutôt comme un outil discret, que les jeunes footeux ont visiblement pris pour un service de chat, entre footeux, sans s'affranchir du côté public de l'outil et d'un éventuel déballage. Seulement, Twitter est depuis devenu le réseau social incontournable, et donc beaucoup plus cruel pour ses plus anciens utilisateurs. « Les comptes des Parisiens @Bobyraa @JCBahebeck @BfyFranck @koss_93100 et de la Parisienne Lea Declercq ont été piratés cette nuit. Ils n'ont tenu aucun des propos affichés sur leurs comptes lors des dernières 24H. Le @PSG_inside condamne cette pratique » , s'est donc empressé de communiquer le club.


Seulement, cette excuse n'a pas vraiment convaincu les Twittos. Un homme, seul ou pas, aurait donc piraté les comptes de plusieurs joueurs dans la même nuit, et se serait amusé à écrire des centaines de messages, faux selon le PSG, avant de les publier ? Un peu gros pour être vrai, surtout qu'il serait impossible d'antidater un tweet. Alors, en faisant passer une série de messages datés de 2012 pour un piratage malveillant, le Paris Saint-Germain a sans doute confondu vitesse et précipitation, passant comme ses joueurs visés, pour des débutants. D'autant qu'avant même ce communiqué, la joueuse concernée, Léa Declercq, avait supprimé son compte. Twitter est un monde impitoyable, un royaume sauvage dans lequel rien n'est jamais définitivement oublié. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » , expliquait Lavoisier. Et clairement, la carrière de Mory Diaw risque de se transformer après cet incident.


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall